Navigation – Plan du site
La Fédération des sociétés d'histoire et d'archéologie d'Alsace
Relations transfrontalières : chez nos voisins d'Outre-Rhin

Landesverein Badische Heimat

Anton Burkard
p. 605-606

Texte intégral

1C’est en 1909 que s’unirent à Fribourg la Société badoise d’histoire populaire et folklorique (Badische Verein für Volkskunde) et la Société de bienfaisance des campagnes du duché de Bade (Verein fur ländliche Wohlfahrtspflege in Baden) ce qui aboutit à la création du Landesverein Badische Heimat (association régionale du Pays de Bade). L’époque était encore celle du Grand Duché de Bade fondé par la volonté de Napoléon 1er en 1806 ; le Grand Duc Charles Frédéric résidait alors dans son château à Karlsruhe. L’objectif essentiel de l’activité culturelle et politique de la société reposait sur la protection des monuments historiques. Tout naturellement, après la fin du Grand Duché de Bade en 1928, se sont développées, au sein de la société un grand essor des activités bien visibles telles la construction de la centrale des activités, la « Maison de la Badischen Heimat », rue Hansjakob à Fribourg-en-Brisgau, et la publication par de nombreux savants de la revue consacrée à la préservation de la nature et de la culture. On observe encore de nos jours que de nombreuses bibliothèques publiques ou privées du pays de Bade, depuis le lac de Constance et par delà le Brisgau et l’Ortenau jusqu’aux anciens pays palatins de Bruchsal, Mannheim et Heidelberg et jusque dans l’Odenwald et les régions riveraines du Main et le pays Badois du Frankenland, conservent ces volumes.

2La fin de la Seconde Guerre mondiale correspondit à l’affaiblissement du sens associatif avant 1949 où se fit la restauration de la société à Fribourg-en-Brisgau. Des personnages, tel Joseph Schlippe responsable du Service des Monuments historiques et figure de la reconstruction de la Ville de Fribourg presque entièrement détruite, furent également des membres de la Badische Heimat.

3De nouveaux problèmes surgirent avec la restructuration politique du Sud-Ouest de l’Allemagne c’est-à-dire le regroupement des anciens pays, le Grand Duché de Bade et l’ancien royaume du Wurtemberg devenant le Land Bade-Wurtemberg en 1952. Le président de la Badische Heimat de 1997 à 2006, Adolf Schmid, put envisager des objectifs précieux et entrevoir des difficultés dans divers domaines :

  • la description de la géographie de la partie badoise du Land

  • la conservation de la substance historique du pays de Bade

  • préservation des performances de la mémoire

  • la culture régionale par l’engagement pour l’entretien des arts et des monuments historiques

  • et par-dessus tout la construction et l’entretien de relations avec les régions voisines (la Badische Heimat est régulièrement représentée au Salon du Livre de Colmar depuis l’année 2000).

4Tous les objectifs mentionnés ci-dessus sont décrits trimestriellement dans la revue intitulée Badische Heimat, avec pour sous-titre Zeitschrift für Landes- und Volkskunde, Naturumwelt, und Denkmalschutz (revue de la connaissance du pays et de son histoire, de défense de la nature et de l’environnement et de la protection des monuments). Elle informe les membres de la société par des articles, des illustrations, des avis, des renseignements, des comptes rendus d’expositions et de livres. Des conférences, des expositions et des excursions sont proposées soit par l’organisme central soit par les groupes des régions.

5L’association est actuellement présidée par le Dr. Sven Ungern-Sternberg de Fribourg (Landesvorsitzender). Le bureau est composé de dix personnes ; outre le président, un vice-président, un trésorier général, un rédacteur général et son adjoint et un responsable de la presse et de la communication. Le bureau est secondé par un conseil de dix personnes. On distingue 16 groupes régionaux établis à Baden-Baden, Bad Säckingen, Bretten, Bruchsal, Fribourg, Fribourg-Staufen, Heidelberg, Karlsruhe, Lahr, Lörrach, Mannheim, Pforzheim, Rastatt, Schwetzingen, Wiesloch et Waldshut-Tiengen. Moyennant une cotisation annuelle de 26 euros, les membres – environ 3000 – reçoivent chaque trimestre la revue et le programme des activités du groupe.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Anton Burkard, « Landesverein Badische Heimat », Revue d’Alsace, 133 | 2007, 605-606.

Référence électronique

Anton Burkard, « Landesverein Badische Heimat », Revue d’Alsace [En ligne], 133 | 2007, mis en ligne le 10 novembre 2011, consulté le 28 mai 2018. URL : http://journals.openedition.org/alsace/1516 ; DOI : 10.4000/alsace.1516

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page