Navigation – Plan du site
La Fédération des sociétés d'histoire et d'archéologie
Publications de la Fédération

Dictionnaire historique des Institutions de l’Alsace. Le cahier E

p. 549-550

Texte intégral

1Le fascicule E du Dictionnaire historique des Institutions de l’Alsace (DHIA) est paru à la fin du printemps 2013. Les historiens réunis par l’Institut d’Histoire de l’Alsace de l’Université de Strasbourg et par la Fédération des Sociétés d’histoire et d’archéologie de l’Alsace, éditrice de l’ouvrage, poursuivent ainsi l’œuvre lancée il y a maintenant cinq années.

2Le fascicule E comprend 142 notices sur 125 pages grand format, allant de Eau / Wasser à Ex voto, en passant, entre autres, par École / Volkschule, Écriture-Scrituralisation / Verschriftlichung, Eigenkirche, Empire / Reich, Villes d’Empire / Reichstädte et Freie Reichstädte, enseignement des filles, Erblehen, États d’Empire / Landstände, etc. Le lecteur trouvera de quoi s’informer et, assez souvent, des traductions ou des équivalents allemands et français. Le DHIA, dictionnaire des institutions de la région, ne pouvait être pour la période considérée (Moyen Âge à 1815) que franco-allemand, et de ce point de vue aussi constitue un apport à la recherche française.

3Les sources utilisées par les chercheurs réunis pour cette entreprise sont de plus en plus des sources mises en ligne. L’entreprise a donc bénéficié de la révolution informatique qui a transformé les conditions et méthodes de travail des historiens au cours de la décennie passée. Il est vrai que nombre de sources numérisées figurent dans des ouvrages ou dictionnaires de référence imprimés au XIXe siècle, voire au XVIIIe siècle. Ce travail de publication scientifique, de mise au net et, de plus en plus nécessaire, de traduction, doit se poursuivre. En attendant de nouvelles évolutions qui permettront de mettre en ligne les sources massives d’archives proprement dites, numérisées et référencées par des moteurs de recherche réservés aujourd’hui aux usages stratégiques privés ou publics, mais dont un certain nombre d’exemples nous donnent une idée. Voilà pour les sources. Restera le travail de choix, d’analyse et de commentaire, et souvent de résumé, exhumant et présentant au public contemporain le déroulement et les règles de la vie collective du passé, présentés par des historiens généralistes et spécialisés et des historiens du droit. Cela restera sans doute encore l’essentiel du travail, avec celui du lecteur, bien sûr.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

« Dictionnaire historique des Institutions de l’Alsace. Le cahier E », Revue d’Alsace, 139 | 2013, 549-550.

Référence électronique

« Dictionnaire historique des Institutions de l’Alsace. Le cahier E », Revue d’Alsace [En ligne], 139 | 2013, mis en ligne le 01 octobre 2013, consulté le 23 juin 2018. URL : http://journals.openedition.org/alsace/1978 ; DOI : 10.4000/alsace.1978

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page