Navigation – Plan du site
Fêtes en Alsace de l'Antiquité à nos jours

Introduction

Gilles Buscot
p. 25-29

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en octobre 2018.

Aperçu du texte

Si, depuis plusieurs décennies, les fêtes traditionnelles fascinent les historiens, et plus généralement les chercheurs en sciences humaines, c’est qu’à bien des égards, elles nous sont devenues étrangères. Nos sociétés occidentales n’ont certes pas complètement désappris l’art de la fête ; mais de plus en plus, les notions de vie privée, de temps libre, de « vacances » (au sens littéral du terme) prennent le pas sur les célébrations calendaires et collectives qui ont longtemps rythmé la vie de nos ancêtres.

Nous avons bien du mal à nous représenter aujourd’hui que dans un passé pas si lointain, les vacances n’existaient guère et que lorsque l’on ne travaillait pas, c’est qu’on « faisait la fête » : on célébrait les nombreuses fêtes du calendrier chrétien, chaque rite de passage au cours de l’existence, sans compter les évènements ou dates-anniversaires de nature politique. Qu’il s’agisse de fêtes dans le cours de la vie ou de fêtes dans le cours de l’année, l’existence était ainsi j...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Gilles Buscot, « Introduction », Revue d’Alsace, 141 | 2015, 25-29.

Référence électronique

Gilles Buscot, « Introduction », Revue d’Alsace [En ligne], 141 | 2015, mis en ligne le 01 octobre 2018, consulté le 23 mai 2018. URL : http://journals.openedition.org/alsace/2362 ; DOI : 10.4000/alsace.2362

Haut de page

Auteur

Gilles Buscot

Maître de conférences au département d’études allemandes, Université de Strasbourg

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page