Navigation – Plan du site
Fêtes en Alsace de l'Antiquité à nos jours

Fête royale, fête religieuse, fête populaire

Le mariage de Louis XV et de Marie Leszczynska à Strasbourg en 1725
Louis XV and Mary Leszczynska’s wedding in Strasbourg in 1725 : a royal, religious and popular celebration
Fest des Königs, Fest der Kirche, Fest des Volkes. Die Hochzeit von Ludwig XV. und Maria Leszczynska in Strasbourg im Jahre 1725
Claude Muller
p. 131-155

Résumés

Le mariage de Louis XV et de Marie Leszczynska à Strasbourg le 15 août 1725 n’est pas un événement inconnu dans l’historiographie alsacienne et française. L’utilisation des trois sources de documentation inédites, à savoir la correspondance du maréchal du Bourg, celles de l’intendant Harlay de Cély et du cardinal de Rohan permet de préciser les préparatifs et les contours de la fête organisée dans la métropole rhénane au cœur de l’été 1725. Fête éminemment royale, la cérémonie se transforme aussi en fête religieuse et en fête populaire.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en octobre 2018.

Plan

De Wissembourg à Strasbourg
L’installation de Stanislas Leszczynski à Wissembourg
S’intéresser à Stanislas Leszczynski ?
Une modification de la donne
Préparer la fête
Du Bourg et le cardinal de Rohan plus que Harlay de Cely
Le rôle de l’intendant
En marge : la publication des bans et l’incident diplomatique
Le jour de l’Assomption
Les préparatifs : déployer les fastes de la monarchie
La piété de Marie Leszczynska ou les prémices de la fête religieuse
La cérémonie à la cathédrale de Strasbourg : Gaston de Rohan

Aperçu du texte

« J’épouse la princesse de Pologne. Cette princesse qui est née le 23 juin 1703 est fille unique de Stanislas Leszczynski, comte de Lesno, élu roi de Pologne au mois de juillet 1704, et de Catherine Opalinska. » C’est par ces mots que le jeune roi de France, Louis XV, quinze ans à peine, déclare le 27 mai 1725, son mariage à la France et à l’Europe. Or ce mariage est célébré… à Strasbourg le 15 août 1725. Si l’événement est connu et régulièrement cité par l’historiographie, quelques documents inédits nous permettent de mieux l’entrevoir.

La correspondance de Stanislas Leszczynski au maréchal du Bourg nous permet, dans un premier temps, de voir le dénuement de l’ex-roi de Pologne, obligé de s’installer à Wissembourg et de quémander sans arrêt l’aide de la France. Une fois le mariage de Marie Leszczynska avec Louis XV connu, l’intendant d’Alsace tend à se substituer au gouverneur. Enfin lors de la cérémonie nuptiale, c’est le cardinal de Rohan qui accapare le projecteur historique, une...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Claude Muller, « Fête royale, fête religieuse, fête populaire », Revue d’Alsace, 141 | 2015, 131-155.

Référence électronique

Claude Muller, « Fête royale, fête religieuse, fête populaire », Revue d’Alsace [En ligne], 141 | 2015, mis en ligne le 01 octobre 2018, consulté le 22 mai 2018. URL : http://journals.openedition.org/alsace/2373 ; DOI : 10.4000/alsace.2373

Haut de page

Auteur

Claude Muller

Professeur d’histoire de l’Alsace, Université de Strasbourg

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page