Navigation – Plan du site
Fêtes en Alsace de l'Antiquité à nos jours

Le Pfifferdaj, la fête des faiseurs de fête

Pfifferdaj, the holiday makers’ festival
Der Pfifferdaj, das Fest der Festemacher
François Thirion
p. 321-344

Résumés

Le Pfifferdaj, la plus ancienne fête populaire d’Alsace, a une place à part dans le paysage festif alsacien. Son ancienneté est attestée par une charte de 1400, mais l’analyse historique permet de rallonger son âge d’un siècle. Ainsi, pendant près de cinq siècles, la corporation-confrérie des ménétriers d’Alsace se réunit chaque année pour tenir son assemblée. Ses membres sont des musiciens : les varende Spilleuth, le seigneur de Ribeaupierre est leur roi, Notre Dame de Dusenbach est leur patronne. Nul ne peut manquer le grand rendez-vous du 8 septembre à Ribeauvillé où trois évènements se conjuguent : le Pfeifertag, la Nativité et la foire annuelle. Mais la Révolution met fin au Pfeifertag par la suppression des corporations en 1791. En 1802, la foire est rétablie à sa date traditionnelle. Mais ce n’est plus qu’une simple kilbe qui de l’ancien Pfeifertag ne garde que le nom. En 1890, un « néo-Pfeifertag », mémoriel et festif, voit le jour grâce à la représentation en plein air d’une pièce, Die Pfeiferbrüder, écrite, mise en scène et jouée par les habitants. Cette fête est un immense succès et marque les esprits pour des générations. Le Moyen Âge imprègne désormais la vie locale. Mais la tradition de la présentation d’une pièce de théâtre est abandonnée en 1950 faute de scène adéquate. Commence alors le règne des musiques et des chars. Sont introduits les cortèges à thème historique. Mais l’esprit de 1890 s’estompe et on s’éloigne pendant de longues périodes du sens du « jour des ménétriers ». C’est le goût pour la fête, qui est le mieux préservé. Dans le long cheminement vers la qualité, c’est l’enthousiasme des nombreuses associations, qui reste le principal atout d’un Pfifferdaj qui, par son histoire singulière, fait partie du patrimoine de l’Alsace.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en octobre 2018.

Plan

Les origines
Qui sont les ménétriers ?
Corporation ou confrérie ?
Les Ribeaupierre, rois des ménétriers
Le Pfeifertag
Les ménétriers se rendaient-ils à Dusenbach ?
La fin du Pfeifertag
Vers la kilbe
La marche du Pfifferdaj
1890, naissance du néo-Pfeifertag
Après 1890, rien ne sera plus comme avant
L’épopée du Naturtheater
Le néo-Pfeifertag génère aussi des nouveaux mécréants
Les mutations du Pfifferdaj

Aperçu du texte

On sait qu’en Alsace on bénéficie de jours fériés supplémentaires. À Ribeauvillé, le lundi du Pfifferdaj pendant très longtemps était chômé, même les écoles et administrations étaient fermées. Considérée comme étant la plus ancienne fête populaire d’Alsace, le Pfifferdaj de Ribeauvillé à une place à part dans le paysage festif alsacien. C’est une fête singulière par son ambiance et la diversité des manifestations : défilé de musiques, cortège historique, fontaine de vin, offrande du pain d’épices, pèlerinage, danse populaire, retraite aux flambeaux, marché médiéval, fête foraine… Elle se distingue aussi par son nom qui l’ancre dans le terroir et rappelle son origine. L’appellation fête des ménétriers n’est pas vraiment pertinente parce qu’elle cache la signification première de la manifestation. Dans le mot composé Pfeifertag (ou Pfifferdaj), le deuxième terme tag, a un sens particulier dans les langues germaniques et désigne la diète ou l’assemblée comme dans Riksdag ou Landtag. Lo...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

François Thirion, « Le Pfifferdaj, la fête des faiseurs de fête », Revue d’Alsace, 141 | 2015, 321-344.

Référence électronique

François Thirion, « Le Pfifferdaj, la fête des faiseurs de fête », Revue d’Alsace [En ligne], 141 | 2015, mis en ligne le 01 octobre 2018, consulté le 19 juin 2018. URL : http://journals.openedition.org/alsace/2380 ; DOI : 10.4000/alsace.2380

Haut de page

Auteur

François Thirion

Président honoraire du Cercle de Recherche Historique de Ribeauvillé et environs

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page