Navigation – Plan du site
La Fédération des sociétés d'histoire et d'archéologie

Publications de la Fédération

François Igersheim
p. 563-564

Texte intégral

Parution de la lettre G du Dictionnaire Historique des Institutions de l’Alsace : un point d’étape

1Avec ce fascicule – Lettre G –, le Dictionnaire Historique des Institutions de l’Alsace (DHIA) atteint 2000 colonnes ou 4 millions de signes, pour ce travail commencé dans les années 1980, repris en 2006 par la Fédération et lancé en 2009.

2Il peut paraître utile de faire un point d’étape. Quels avaient été nos objectifs au moment de notre lancement ? Comment ont-ils évolué ?

31) Nous tenions à ce que le DHIA soit le plus possible un dictionnaire historique et juridique franco-allemand, ou franco-alsacien… En 1980, le DRW (Deutsche Rechts Wörterbuch), le grand dictionnaire juridique allemand, qui prenait en compte toutes les sources médiévales et modernes d’histoire de l’Alsace, en était à la lettre K (Kreisbote). Actuellement, cet énorme travail a abordé la lettre S (Schw). Il fallait alors le consulter sur les rayons d’une bibliothèque tout comme les sources imprimées sur lesquelles il se fondait. La révolution numérique est passée par là. Tous les dictionnaires, toutes les sources imprimées du corpus du DRW : Urkundenbücher, Martin-Lienhard, Schmidt, etc. sont en ligne. Le Topographisches Wörterbuch de Clauss, a été mis en ligne tout dernièrement par Gallica. Reconnaissons-le, la mise en ligne du Dictionnaire Alsacien-français de Himly de 1983, avec ses 12 500 mots, dont une première version très abrégée avait été publiée par la Fédération, n’est qu’une question de temps. L’universitaire qui proclame « on a la recherche de sa bibliothèque » est un opportuniste qui justifie comme il peut les demandes de subvention pour les bibliothèques, dont l’intérêt indispensable jusqu’à la numérisation est désormais conservateur et patrimonial. On a désormais la recherche de ses centres de recherche, de ses collectifs d’auteurs et de chercheurs. Ce qui impose le renouveau de nos méthodes de travail, qui n’est plus jugé seulement à l’exhaustivité de ses consultations papier, mais aussi digitales.

42) Voilà qui détermine aujourd’hui la fonction et les objectifs du DHIA. Exposer les mots et termes juridiques et leurs équivalents, latins et français ne suffit pas. On le fait ou on le fera – à court terme – en un clic de clavier ou d’une commande vocale. C’est l’ampleur et l’intérêt de ses informations, la qualité de l’explication des institutions juridiques, sociales, économiques, culturelles qui justifient notre Dictionnaire. C’est la variété des approches de ses auteurs. Pour ses lecteurs, il doit répondre à la fois à l’intérêt, à la curiosité et au goût, et sa lecture se veut à la fois un travail et un loisir, comme c’est le cas pour nos revues. Il doit illustrer l’histoire de notre région et contribuer à sa culture. Autrement dit, notre fonction est de traduction, d’information, de commentaire, d’institutions qui font partie de notre patrimoine régional.

53) Cette approche gouverne nos ambitions et qualifie nos exigences scientifiques. Aujourd’hui, où la lecture sur écran est à égalité avec la lecture sur papier comme mode d’appréhension de l’information, et la dépasse largement chez les plus jeunes, il faut prendre garde à ne pas se laisser dépasser. Il faut maintenir nos éditions papier et développer nos versions électroniques. On sait bien par la pratique de nos sources et de nos ouvrages de seconde main que disparaissent les instruments qui ne sont pas en ligne. On doit bien ça à nos lecteurs…

6Rapport de la Commission DHIA de la FSHAA, Châtenois, avril 2015.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

François Igersheim, « Publications de la Fédération », Revue d’Alsace, 141 | 2015, 563-564.

Référence électronique

François Igersheim, « Publications de la Fédération », Revue d’Alsace [En ligne], 141 | 2015, mis en ligne le 01 octobre 2015, consulté le 20 juin 2018. URL : http://journals.openedition.org/alsace/2392 ; DOI : 10.4000/alsace.2392

Haut de page

Auteur

François Igersheim

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page