Navigation – Plan du site
Protestants et protestantisme en Alsace de 1517 à nos jours

La Réformation en Alsace

Reformation in Alsace
Die Reformation im Elsass
Marc Lienhard
p. 13-34

Résumés

Le message de Luther est diffusé d’abord par la réimpression d’un certain nombre de ses écrits. Entre 1519 et 1525, des textes de Luther sont publiés 168 fois à Strasbourg, ainsi que d’autres émanant d’auteurs proches de Luther tels que ceux Bucer. Un seul éditeur, Grüninger, résiste à la vague luthérienne. Touchés par ces publications, des clercs mais aussi des laïcs se rallient au mouvement évangélique. Mais c’est surtout à travers la prédication d’un certain nombre de pasteurs adhérant aux idées de Luther, tels que Matthieu Zell, que la grande majorité des fidèles va être convaincue par le message luthérien, dans les villes d’abord, puis à la campagne. Tout en reprenant les conceptions des réformateurs de Wittenberg au sujet de la justification par la foi, de l’autorité de l’Écriture sainte, de la messe et du sacerdoce de tous les fidèles, les prédicateurs en place ainsi que d’autres, autoproclamés, tels que Clément Ziegler, mettent surtout l’accent sur les fruits de la foi, en particulier l’amour et exigent la suppression d’un certain nombre d’institutions et de pratiques. De larges couches de la population des villes se rallient au mouvement ; l’opposition, représentée en particulier par de nombreux clercs dont le fougueux franciscain Thomas Murner, va être marginalisée. À la campagne, le message luthérien est souvent associé aux revendications paysannes qui vont conduire au soulèvement de 1525. De manière générale, la réception du mouvement évangélique entraîne des changements qui concernent le culte, le statut des pasteurs, la fermeture des couvents et une plus grande implication des autorités civiles dans l’organisation et la vie des Églises. (Marc Lienhard).

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en septembre 2020.

Plan

Les imprimés
Les divers genres littéraires
Les lecteurs
Les prédicateurs évangéliques et leur message
Le message
L’accueil du mouvement évangélique
Le clergé
Les laïcs des villes
À la campagne
Ce qui change
Un bilan
Le profil confessionnel
La société protestante

Aperçu du texte

Les conceptions de Luther sont diffusées en Alsace à partir de 1518/19 grâce à l’imprimerie et à travers l’action de quelques prédicateurs, bientôt soutenus par un certain nombre d’autorités civiles.

Les imprimés

Un premier texte de Luther – une préface à la Theologia deutsch, écrit d’édification du XVe siècle – avait paru à Wittenberg et à Leipzig en 1516. En 1517, les 95 thèses contre les indulgences sont réimprimées (en latin) à Bâle. En 1518, Pamphilius Gengenbach et Adam Petri publient à Bâle le Sermon sur l’indulgence et la grâce, imprimé 23 fois. C’est seulement en 1519 que les imprimeurs strasbourgeois, bientôt suivis par quelques imprimeurs de Haguenau – Thomas Anshelm et Amandus Farckall relayés, à partir de 1523, par Johann Setzer – publient à leur tour des écrits de Luther et de ses partisans. Mais, dès 1518, selon certaines sources, les Strasbourgeois peuvent prendre connaissance des 95 thèses de Luther contre les indulgences, affichées sur les portes de certaines églises...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Marc Lienhard, « La Réformation en Alsace », Revue d’Alsace, 143 | 2017, 13-34.

Référence électronique

Marc Lienhard, « La Réformation en Alsace », Revue d’Alsace [En ligne], 143 | 2017, mis en ligne le 01 septembre 2020, consulté le 13 décembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/alsace/2580 ; DOI : 10.4000/alsace.2580

Haut de page

Auteur

Marc Lienhard

Professeur émérite de la Faculté de théologie protestante de l’Université de Strasbourg

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page