Navigation – Plan du site
Protestants et protestantisme en Alsace de 1517 à nos jours

« La cité de Dieu sur terre »

Strasbourg en 1616
“The city of God on earth”: Strasbourg in 1616
„Gottlob das ich lutherisch bin”: Straßburg im Jahre 1616
Claude Muller
p. 67-78

Résumés

Un an avant le grand jubilé de 1617, à quoi ressemble Strasbourg ? La ville se caractérise certes comme une cité fière et indépendante, prospère de son commerce rhénan qui irrigue toute l’Europe septentrionale. Toutefois l’identité strasbourgeoise du XVIIe siècle est aussi et surtout religieuse. Le protestantisme a chassé définitivement le catholicisme de la ville et y règne sans partage. Le culte protestant est célébré dans la cathédrale magnifique quoiqu’un peu dépouillée, la morale protestante irrigue toute la société, depuis la naissance des gens jusqu’à leur mort. Strasbourg n’est pas seulement un laboratoire des idées et des convictions luthériennes, elle est encore « la cité de Dieu sur terre ». (Claude Muller).

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en septembre 2020.

Plan

Le poids de l’ordonnance ecclésiastique, Kirchenordnung, de 1598
Servir Dieu et la Cité

Aperçu du texte

Lorsque Thomas Coryat (1577-1617), un voyageur anglais originaire du Somerset, passe à Strasbourg en 1608, deux monuments l’interpellent particulièrement : la flèche de la cathédrale et l’horloge astronomique, œuvre des frères Habrecht et du mathématicien Conrad Dasypodius. « Ce sont les fabriques les plus incomparables et non pareilles de toute la chrétienté, aucune cité en Europe n’offrant leurs semblables », s’extasie-t-il. Il poursuit allègrement :

Je commencerai par la tour considérant qu’elle est la plus belle des deux. À coup sûr, elle est, et de beaucoup, le plus exquis ouvrage de ce genre aussi bien pour sa hauteur que pour la rare curiosité de son architecture, si bien que ni la France, ni l’Italie, ni aucune cité de Suisse ou de la vaste Germanie, ni d’aucune province dans les limites du monde chrétien n’en peuvent montrer de pareille... J’attribue tant de prix à cette tour que je l’estime une des principales merveilles de la chrétienté.

Quant à la description, beaucoup pl...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Claude Muller, « « La cité de Dieu sur terre » », Revue d’Alsace, 143 | 2017, 67-78.

Référence électronique

Claude Muller, « « La cité de Dieu sur terre » », Revue d’Alsace [En ligne], 143 | 2017, mis en ligne le 01 septembre 2020, consulté le 23 mai 2018. URL : http://journals.openedition.org/alsace/2584 ; DOI : 10.4000/alsace.2584

Haut de page

Auteur

Claude Muller

Professeur et directeur de l’Institut d’histoire d’Alsace de l’Université de Strasbourg

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page