Navigation – Plan du site
Protestants et protestantisme en Alsace de 1517 à nos jours

Aujourd’hui et demain : quel avenir pour les protestants d’Alsace ?

Today and tomorrow: what future for Protestants in Alsace?
Heute und morgen: welche Zukunft erwartet die Protestanten des Elsass?
Marc Lienhard
p. 285-300

Résumés

L’étude fait état de quelque 300 000 protestants en Alsace-Moselle, 17% de la population en Alsace seule. Elle distingue trois sortes d’Églises : les Églises luthéro-réformées, reconnues par l’État, les Églises libres et les Églises ethniques. Divers ministères sont à l’œuvre dans ces différentes Églises. On les trouve dans les paroisses, mais aussi dans d’autres lieux d’Église tels que les centres de rencontres ou de formation, ou des œuvres diaconales. Les Églises protestantes sont touchées, comme d’autres Églises, par la sécularisation qui a conduit à un détachement d’un certain nombre de fidèles. Mais un noyau de bénévoles engagés, ainsi que des pasteurs en général bien formés, dont de plus en plus de femmes, continuent à contribuer à la vitalité religieuse du protestantisme. L’étude relève la diversité des Églises et des courants théologiques, surtout dans les Églises luthéro-réformées. Les lieux de culte, souvent anciens mais trop vastes pour les assemblées dominicales, favorisent la rencontre entre la tradition religieuse et toutes sortes de formes culturelles, en particulier la musique. Une Faculté de théologie, le Gymnase Jean Sturm et d’autres structures assurent la formation des ministres et des fidèles. Les Églises protestantes d’Alsace sont insérées dans des ensembles plus larges tels que la Fédération protestante de France. Le mouvement œcuménique les relie aussi à l’Église catholique en Alsace. Elles sont aussi ouvertes aux Églises de culture allemande, en célébrant en certains endroits des cultes en langue allemande. La transmission de la foi dans un champ religieux éclaté, face à la sécularisation et à l’individualisme contemporain, est devenue plus difficile. Les Églises protestantes s’efforcent de répondre à ces défis par des célébrations plus festives, un message plus accessible, des temps forts, une annonce de l’Évangile au-delà des lieux de culte, de nouvelles formes d’évangélisation. Elles cherchent à toucher davantage toutes les couches de la société, tout en accompagnant et formant mieux les fidèles les plus engagés. Il s’agit pour elles de surmonter un repli frileux et de mettre en œuvre de nouvelles formes de présence dans la société en retrouvant le souffle des grands témoins de la tradition chrétienne. (Marc Lienhard).

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en septembre 2020.

Plan

La situation actuelle, les chiffres, les institutions
Ministres et bénévoles
Au-delà de la communauté locale et des chrétiens évangéliques ou ethniques
Chances et atouts des Églises protestantes et des Églises évangéliques en Alsace-Moselle
La diversité des Églises
Les lieux de formation et les institutions diaconales
Au-delà des Églises protestantes et des Églises libres d’Alsace
Mutations et défis
L’impact de la sécularisation
Un champ religieux éclaté
L’individualisme protestant
À l’heure de la postmodernité
Seul l’aujourd’hui compte !
Les fidèles
Les cultes
Perspectives
Les célébrations
La prédication
Quelle langue ?
Témoigner et évangéliser
À qui s’adresse-t-on ?
Accompagner et former les fidèles
Quel horizon ?
Du repli frileux à l’ouverture

Aperçu du texte

La situation actuelle, les chiffres, les institutions

Depuis 1962, les recensements de la population française n’indiquent plus l’appartenance religieuse des Français. À cette date, 19% des Alsaciens étaient protestants. Selon une enquête de 1998 sur le droit des cultes en Alsace-Moselle, 11% des sondés se sont déclarés protestants. En Alsace seule, la proportion atteindrait 17%. À l’heure actuelle, faute de chiffres plus précis, on admet en général qu’il y a en Alsace près de 300 000 protestants, dont 250 000 membres de l’Union des Églises protestantes d’Alsace et de Lorraine (UEPAL), sur une population globale qui dépasse aujourd’hui les 1 800 000.

Il y a trois types de protestantisme. L’un majoritaire, dont les origines remontent au XVIe siècle, est présent dans les Églises luthérienne et réformée unies depuis 2006 dans l’UEPAL. Leurs structures et leur statut relèvent, pour l’essentiel, des Articles organiques de 1802. Ceux-ci impliquent en particulier la prise en charge, par l’Ét...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Marc Lienhard, « Aujourd’hui et demain : quel avenir pour les protestants d’Alsace ? », Revue d’Alsace, 143 | 2017, 285-300.

Référence électronique

Marc Lienhard, « Aujourd’hui et demain : quel avenir pour les protestants d’Alsace ? », Revue d’Alsace [En ligne], 143 | 2017, mis en ligne le 01 septembre 2020, consulté le 11 décembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/alsace/2600 ; DOI : 10.4000/alsace.2600

Haut de page

Auteur

Marc Lienhard

Professeur émérite de la Faculté de théologie protestante de l’Université de Strasbourg

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page