Navigation – Plan du site
Comptes rendus
Les périodes de l'histoire
Moyen Age et Temps modernes

Rutz (Andreas), dir., Krieg und Kriegserfahrung im Westen des Reiches 1568-1714

Göttingen, V&R unipress, 2016, 392 p.
Gilles Muller
p. 443-444
Référence(s) :

Rutz (Andreas), dir., Krieg und Kriegserfahrung im Westen des Reiches 1568-1714, Göttingen, V&R unipress, 2016, 392 p.

Texte intégral

1Les actes du colloque de Bonn, tenu les 16 et 17 septembre 2013 et consacré à la guerre et à sa pratique à l’Ouest du Saint-Empire romain germanique à l’époque moderne, font l’objet de ce beau livre, financé en partie par la Caisse d’épargne locale. Organisé par le professeur Andreas Rutz qui y rédige une copieuse introduction, ce colloque a réuni treize contributeurs, soit neuf Allemands, deux Français, un Hollandais et un Luxembourgeois. Les actes présentent des articles chrono-thématiques qui donnent une réelle homogénéité à un ouvrage qui se termine par un précieux et utile index.

2Longtemps à la traîne pour ce qui concerne la guerre et ses représentations par rapport à l’école anglo-saxonne (John F.C. Fuller, John Keegan, John Lynn, Victor Hanson) ou française (Philippe Contamine, André Corvisier), l’historiographie allemande comble son retard et redécouvre la guerre, suite à un ouvrage de référence initié par Franz Brendle et Anton Schindling, Religionskriege im Alten Reich und im Alteuropa, Actes du colloque de Tübingen (5-7 février 2004), Münster, Aschendorff Verlag, 2006, ouvrage réédité, ce qui pour des actes de colloques s’avère rarissime. Dans les articles qui composent ce Krieg, les auteurs s’arc-boutent sur des références d’archives ou d’études allemandes sans s’ouvrir aux écoles anglo-saxonne et française. L’article d’émilie Dosquet, « Quand les violences de guerre font événement ou le scandale européen de la désolation du Palatinat », traduit en allemand, comble opportunément cette lacune, en introduisant des problématiques.

3Plusieurs conflits sont évoqués dans ce livre, depuis 1568 – point de départ de la guerre de Quatre-Vingts Ans (ou révolte des Pays-Bas) –, jusqu’à 1714 – fin de la guerre de Succession d’Espagne –. Le seul article qui évoque uniquement notre région est celui de Claude Muller qui montre que ce qui se passe en Alsace de 1701 à 1714 peut être considéré comme un exemple-type ou un laboratoire de ce qui se produit dans d’autres régions affectées par ce conflit. Mais il faut se garder de la focalisation. Les actes du colloque montrent que le conflit militaire est constitutif de l’espace rhénan occidental, un espace riche et politiquement divisé, donc propice à générer la guerre. De ce point de vue, passant de l’échelle régionale à l’échelle rhénane, l’Alsace n’est finalement qu’un des espaces de conflit s’intégrant dans des dynamiques européennes.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Gilles Muller, « Rutz (Andreas), dir., Krieg und Kriegserfahrung im Westen des Reiches 1568-1714 », Revue d’Alsace, 143 | 2017, 443-444.

Référence électronique

Gilles Muller, « Rutz (Andreas), dir., Krieg und Kriegserfahrung im Westen des Reiches 1568-1714 », Revue d’Alsace [En ligne], 143 | 2017, mis en ligne le 07 novembre 2017, consulté le 26 mai 2018. URL : http://journals.openedition.org/alsace/2636

Haut de page

Auteur

Gilles Muller

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page