Navigation – Plan du site
Comptes rendus
Les périodes de l'histoire
XIXe - XXe siècles

Dunlop (Catherine Tatiana), Cartophilia, Maps and the Search for Identity in the French-German Borderland

Chicago, Chicago University Press, 2015, 257 p.
Benjamin Furst
p. 447-448
Référence(s) :

Dunlop (Catherine Tatiana), Cartophilia, Maps and the Search for Identity in the French-German Borderland, Chicago, Chicago University Press, 2015, 257 p.

Texte intégral

1Dans le processus de construction des États et des nations au XIXe siècle, l’Alsace disputée par la France et l’Allemagne est à la fois un cas d’école et une exception à l’origine d’une production cartographique dynamique, protéiforme et abondante. Cartophilia, Maps and the Search for Identity in the French-German Borderland, de Catherine Dunlop, s’intéresse à la place de ces cartes de l’Alsace-Lorraine (dans les faits, surtout de l’Alsace) dans la définition et l’appropriation du territoire national et régional et dans le rapport aux frontières et aux limites. Dès l’introduction, l’auteure explique vouloir confronter la cartographie officielle de la limite politique aux multiples représentations de territoires linguistiques, culturels, ethniques ou naturels résultant d’initiatives individuelles, et qui contribuent à alimenter l’imaginaire de la séparation franco-allemande et les débats qui en résultent.

2Chaque chapitre se penche sur un type de carte particulier dont la portée est ensuite analysée chronologiquement. Une première partie s’intéresse aux cartographies officielles : les cartes d’État fondées sur des relevés topographiques et des enquêtes de terrain, marquées par un héritage des entreprises cartographiques du XVIIIe siècle et par une coopération régulière entre les États de part et d’autre du Rhin ; les initiatives scientifiques qui entendent proposer une frontière rationnelle divisant deux nations sur d’autres bases que les seuls traités, qu’il s’agisse d’éléments du paysage naturel (la France s’étend jusqu’au Rhin) ou de l’appartenance culturelle (l’Alsace est de culture allemande) ; la frontière linguistique enfin, intangible mais réifiée lorsqu’elle est mise en carte et dont certaines représentations donnent corps à une autre échelle, régionale. Dans une seconde partie, C. Dunlop multiplie les sources, passant des frontières officielles à l’espace vécu (homeland / patrie / Heimat) dont la cartographie ne revêt pas de portée légale mais contribue à « manipuler l’opinion publique et accomplir le travail de construction de la nation et de la région » (p. 129). Qu’il s’agisse de la cartographie des villages et de leur représentation idéalisée (chapitre 4), des sentiers vosgiens qui contribuent à l’appropriation du paysage (chapitre 5) ou de Strasbourg (chapitre 6), ces représentations participent toutes de la construction d’une identité locale et régionale qui s’inscrit néanmoins dans une logique nationale.

3Parmi les nombreux points forts de l’ouvrage, il faut relever la qualité du style à la fois précis et élégant, un sens développé de la narration, les références foisonnantes (on regrette les notes en fin de texte qui obligent à des allers-retours permanents, mais on salue la bibliographie trilingue), les nombreuses illustrations dont un carnet de seize planches couleur au milieu du livre. Appuyant son propos sur un corpus de cartes aussi dense qu’équilibré, mais aussi sur les discours, les écrits et l’iconographie qui contribuent eux aussi à définir le territoire, C. Dunlop prend soin de considérer les cartes non pour leur seul message intrinsèque, mais dans leur contexte de production et de diffusion. Elle confirme ainsi que pour un même espace, le même outil qu’est la carte géographique peut être porteur d’une pluralité de messages visuels et politiques.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Benjamin Furst, « Dunlop (Catherine Tatiana), Cartophilia, Maps and the Search for Identity in the French-German Borderland », Revue d’Alsace, 143 | 2017, 447-448.

Référence électronique

Benjamin Furst, « Dunlop (Catherine Tatiana), Cartophilia, Maps and the Search for Identity in the French-German Borderland », Revue d’Alsace [En ligne], 143 | 2017, mis en ligne le 07 novembre 2017, consulté le 11 décembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/alsace/2640

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page