Navigation – Plan du site
Comptes rendus
Les périodes de l'histoire
Seconde Guerre mondiale

Prefer (Nathan N.), Eisenhower’s Thorn on the Rhine, The battles for the Colmar Pocket 1944-1945

Philadelphia & Oxford, Casemate Publishers, 2015, 350 p.
François Igersheim
p. 474-475
Référence(s) :

Prefer (Nathan N.), Eisenhower’s Thorn on the Rhine, The battles for the Colmar Pocket 1944-1945, Philadelphia & Oxford, Casemate Publishers, 2015, 350 p.

Texte intégral

1Le titre est trompeur, car l’ouvrage porte en fait sur l’ensemble des batailles du 6e groupe d’armées américaines depuis sa création le 15 septembre 1944 jusqu’aux passages du Rhin le 26 mars à Worms et Spire pour la 7e armée américaine et le 31 mars à Germersheim pour la 1re armée française. Il reprend et complète Colley (David), Decision at Strasbourg, Ike’s strategic mistake to Halt the Sixth Army Group at the Rhine in 1944, Annapolis, Naval Institute Press, 2008 et le volume de l’histoire officielle de l’armée américaine, « les Green Books », dû à Clarke (Jeffrey J.) et Smith (Robert Ross), Riviera to the Rhine, Washington, 1993. Plus encore que ce dernier ouvrage, celui de Prefer embrasse dans son récit, la 7e armée et la 1re armée française, ce qui fait son intérêt.

2Prefer, militaire retraité, spécialiste d’histoire militaire américaine, est l’auteur de plusieurs ouvrages sur « les théâtres d’opérations oubliés (Nouvelle Guinée, Philippines, Triangle Sarre-Moselle) » de décembre-janvier 1944-1945.

3Son ambition est ici considérable, car il étudie l’histoire d’un groupe d’armées dont la mission originelle a été contestée et dont la fonction stratégique a été mise en question par le haut commandement américain une fois le Rhin atteint et une seconde ligne d’approvisionnement méditerranéenne créée pour suppléer la ligne Atlantique.

4Mais précisément, il n’est pas beaucoup question de ces problèmes dans l’ouvrage, qui s’intéresse avant tout aux opérations militaires au jour le jour. Selon les recettes de l’histoire militaire américaine grand public, il juxtapose le récit chronologique des opérations aux portraits de généraux et les hauts faits de quelques soldats, entre autres les récipiendaires des « Medal of Honor » américaines. Il y a pourtant quelques morceaux de bravoure comme cette évocation du vécu des GI’s isolés essuyant le feu allemand dans la campagne juste devant Sélestat. Il ne néglige pas l’armée allemande en un récit balancé, souvent fort artificiel, fondé sur les historiques de l’armée allemande établis par les états-majors après interrogatoire des prisonniers. Les armées circulent sur des cartes, celles qu’il faut consulter pour suivre le récit, mais on ne saura rien des populations libérées de Lorraine et d’Alsace ni de leurs problèmes. C’est sans doute la rançon du genre : les anciens combattants ou leurs enfants ainsi que leurs associations ne sont-ils pas les premiers lecteurs de ces ouvrages ? On saluera l’effort mené à bien de rendre compte des opérations de la 7e armée et ceux de la 1re armée française, dont l’action est suivie avec attention, et… sympathie. Il y a désormais en ligne de nombreux ouvrages d’histoire, chronologies officielles, « unit histories ». Mais le livre a cependant son utilité pour le tableau d’ensemble précis qu’il dresse de l’ensemble de la campagne de l’Est de la France.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

François Igersheim, « Prefer (Nathan N.), Eisenhower’s Thorn on the Rhine, The battles for the Colmar Pocket 1944-1945 », Revue d’Alsace, 143 | 2017, 474-475.

Référence électronique

François Igersheim, « Prefer (Nathan N.), Eisenhower’s Thorn on the Rhine, The battles for the Colmar Pocket 1944-1945 », Revue d’Alsace [En ligne], 143 | 2017, mis en ligne le 07 novembre 2017, consulté le 11 décembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/alsace/2670

Haut de page

Auteur

François Igersheim

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page