Navigation – Plan du site
Comptes rendus
Varia

Au fil du Rhin mystique. Lumières rhénanes : de sainte Odile à Edith Stein. Collections strasbourgeoises, Strasbourg

Editions du Centre Emmanuel-Mounier, 2017, 281 p.
Christine Esch
p. 544-546
Référence(s) :

Au fil du Rhin mystique. Lumières rhénanes : de sainte Odile à Edith Stein. Collections strasbourgeoises, Strasbourg, Editions du Centre Emmanuel-Mounier, 2017, 281 p.

Texte intégral

1Cet ouvrage met en lumière manuscrits, incunables et précieux documents issus des collections patrimoniales publiques et privées strasbourgeoises, révélés lors d’expositions organisées par le « Rhin mystique », à Strasbourg, entre 2006 et 2017. Une invitation originale pour découvrir la spiritualité chrétienne qui s’est développée le long du Rhin sur ses deux rives pendant deux millénaires. Peintures, gravures, dessins, esquisses, sculptures et architectures y tiennent une place centrale. À la fois source historique et production artistique, l’image cristallise le propos. Patrimoine culturel et patrimoine spirituel se croisent, se rejoignent. Ainsi quelque 210 illustrations d’œuvres, parfois inédites, issues de différentes institutions strasbourgeoises, animent ce livre. Une bibliographie sélective complète les synthèses courtes, qui s’égrènent au fil des chapitres et des siècles.

2D’une grande qualité iconographique et littéraire, ce recueil est né de la plume du frère dominicain Rémy Vallejo, historien de l’art et directeur du « Rhin mystique », programme de valorisation du patrimoine spirituel de la vallée rhénane, né en 2006 de l’initiative du Centre Emmanuel Mounier et du diocèse de Strasbourg, alors sous l’égide de Mgr Doré. D’année en année, à travers expositions, conférences, lectures-concerts, il propose au public d’aller à la rencontre de grandes figures mystiques et humanistes mais aussi d’artistes, tels le pape Léon IX, Herrade abbesse du Hohenbourg, Hildegarde de Bingen, les béguines et les sœurs dominicaines d’Unterlinden, Maître Eckhart, Jean Tauler, Henri Suso, Ludolphe le Chartreux, Martin Schongauer, Matthias Grünewald, Angelus Silesius, Charles de Foucauld, Albert Schweitzer, Richard Brunck de Freundeck, Édith Stein et bien d’autres. Un programme qui accompagne faits historiques et courants spirituels.

3Depuis, onze saisons se sont succédé, douze expositions ont été présentées au public, 80 lectures-concerts et 140 représentations ont été données, 220 séances d’études de l’iconographie religieuse ont pu être suivies, des centaines de comédiens, dramaturges, musiciens, plasticiens, conservateurs de musées et de bibliothèques, directeurs de centres et d’associations, collectionneurs privés et bénévoles ont été mobilisés. En 2006, le public découvre la première exposition, Le Rhin Mystique, de sainte Odile à Édith Stein. Elle est suivie, en 2009, par Les jardins de l’âme, de Hildegarde de Bingen à Etty Hillesum, puis par Le Noël de l’âme rhénane. En 2010, le cinquième centenaire de la mort de Jean Geiler de Kaysersberg en 1510 engendre La nef rêvée de Jean Geiler de Kaysersberg, quinze siècles d’humanisme et de spiritualité rhénane. Puis, en 2011, le septième centenaire de la mort de Jean Tauler en 1361 inspire Jean Tauler et les amis de Dieu mais aussi Unterlinden, jardin clos de l’âme rhénane. Toujours en 2011, l’anniversaire de l’édition de l’Éloge de la Folie d’Erasme chez l’imprimeur Matthias Schurer à Strasbourg suscite le Narrenschif des humanistes rhénans. En 2013, le septième centenaire de la naissance de la mystique rhénane, avec l’arrivée de Maître Eckhart à Strasbourg en 1313, donne naissance à Strasbourg 1313. En 2014 voient le jour Mystique rhénane et Seine mystique et Le voyage en Orient, Jérusalem 1500-1900. En 2015, le millénaire des fondations de la cathédrale de Strasbourg inspire 1015, mille ans de cathédrales rhénanes. En 2016, à l’occasion du huitième centenaire de la fondation de l’ordre des frères prêcheurs, a été présenté Dominicains 1216-1516, de la prédication aux cathares à la défense des Indiens. Enfin, en 2017, le cinquième centenaire de la publication des 95 thèses de Martin Luther à Wittenberg inspire Reformatio, mille ans de réformes avant la Réforme, de saint Augustin à Jean Geiler de Kaysersberg. Fin 2018, ce sont les femmes qui sont mises à l’honneur.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Christine Esch, « Au fil du Rhin mystique. Lumières rhénanes : de sainte Odile à Edith Stein. Collections strasbourgeoises, Strasbourg », Revue d’Alsace, 144 | 2018, 544-546.

Référence électronique

Christine Esch, « Au fil du Rhin mystique. Lumières rhénanes : de sainte Odile à Edith Stein. Collections strasbourgeoises, Strasbourg », Revue d’Alsace [En ligne], 144 | 2018, mis en ligne le 24 avril 2019, consulté le 18 août 2019. URL : http://journals.openedition.org/alsace/3261

Haut de page

Auteur

Christine Esch

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page