Navigation – Plan du site
Comptes rendus

Messmer-Hitzke (Élisabeth), Sybille de Dietrich. Une femme des Lumières en quête de liberté

Strasbourg, La Nuée bleue, 2018, 280 p.
Éric Hassler
p. 400-401
Référence(s) :

Messmer-Hitzke (Élisabeth), Sybille de Dietrich. Une femme des Lumières en quête de liberté, Strasbourg, La Nuée bleue, 2018, 280 p.

Texte intégral

1La baronne Sybille de Dietrich a vécu les bouleversements du tournant du XIXe siècle, de la douceur de vivre des dernières décennies de l’Ancien Régime aux nouvelles expérimentations politiques du début du XIXe siècle, en passant par les espérances vite déçues de la Révolution française. Sybille Louise Ochs nait en 1755 dans une famille marchande installée à Hambourg, mais originaire de Bâle. Par l’intermédiaire des de Turckheim, elle épouse en 1772 le fils du baron de Dietrich, tout juste anobli, tant en France que dans le Saint-Empire, et vit désormais entre Strasbourg et Paris. é. Messmer-Hitzke en dévoile les visages successifs : épouse et maîtresse de maison au cœur d’une sociabilité nobiliaire intense – notamment en tant qu’épouse du maire de Strasbourg –, mère, veuve ou encore femme d’affaire lorsqu’il s’agit de reprendre les forges après l’exécution de son mari. C’est aussi une femme engagée intellectuellement qui revendique ses espérances en la République, puis en Bonaparte, et participe à l’essor de la franc-maçonnerie à Strasbourg. On mesure également la capacité de mobilité de ces individus qui évoluent avec aisance dans des milieux cosmopolites et la vitalité des liens à la fois transfrontaliers et lointains.

2En arrière-fond, cet ouvrage fourmille d’informations sur le quotidien matériel ou intellectuel d’une femme de la haute société provinciale. Malheureusement, l’appareil très allégé des notes ne rend guère justice à la richesse documentaire qui a présidé à la rédaction de cette biographie. Ce parti-pris éditorial est d’autant plus dommageable que la liste des fonds d’archives étudiés est alléchante et permettrait d’investir à nouveaux frais une grande diversité de dossiers sur l’histoire de l’Alsace. On regrettera en particulier de ne pas savoir d’où proviennent les multiples citations qui émaillent le texte.

3Signalons enfin que le volume est agrémenté de deux beaux cahiers d’illustrations en couleur hors-texte dont le contenu offre un panel documentaire tout à fait bien venu, et de belle réalisation. En revanche, quelques éléments généalogiques eurent été fort utiles pour rendre les évocations de la parenté des de Dietrich plus transparentes.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Éric Hassler, « Messmer-Hitzke (Élisabeth), Sybille de Dietrich. Une femme des Lumières en quête de liberté », Revue d’Alsace, 145 | 2019, 400-401.

Référence électronique

Éric Hassler, « Messmer-Hitzke (Élisabeth), Sybille de Dietrich. Une femme des Lumières en quête de liberté », Revue d’Alsace [En ligne], 145 | 2019, mis en ligne le 01 février 2020, consulté le 13 juillet 2020. URL : http://journals.openedition.org/alsace/3721

Haut de page

Auteur

Éric Hassler

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page