Navigation – Plan du site

AccueilNuméros145Comptes rendusBaudin (Rodolphe) et Berelowitch ...

Comptes rendus

Baudin (Rodolphe) et Berelowitch (Wladimir), Histoire de Russie avec sa partie politique par M. Koch, professeur à Strasbourg, suivie de la constitution de l’empire de Russie

Strasbourg, Presses universitaires de Strasbourg, 2018, 326 p.
Claude Muller
p. 401-402
Référence(s) :

Baudin (Rodolphe) et Berelowitch (Wladimir), Histoire de Russie avec sa partie politique par M. Koch, professeur à Strasbourg, suivie de la constitution de l’empire de Russie, Strasbourg, Presses universitaires de Strasbourg, 2018, 326 p.

Texte intégral

1Rodolphe Baudin, aujourd’hui professeur de littérature russe à la Sorbonne, nous avait habitué jusqu’ici à des descriptions de l’Alsace au XVIIIe siècle, rédigées par des voyageurs russes dans le cadre de leur grand tour [voir RA, no137, 2011, p. 570]. Une de ses conclusions, parmi moult autres, était que ces récits se ressemblaient beaucoup, au point que l’on pouvait raisonnablement se demander s’il n’y avait pas un peu de recopiage par ici, par là. Avec Wladimir Berelowitch, directeur d’études à l’EHESS, Rodolphe Baudin nous entraîne cette fois en sens inverse, dans les pas de ces Alsaciens qui évoquent la Russie.

2Christophe Guillaume Koch (1737-1813), intellectuel luthérien et figure publique strasbourgeoise au XVIIIe siècle, professeur à l’université de Strasbourg en 1782, recteur de 1787, fait cours à un parterre étoffé et cosmopolite d’étudiants, parmi lesquels des Russes. L’une des perles archivistiques de la belle préface (p. 7-77) de Rodolphe Baudin est un dossier d’archives relatives au séjour strasbourgeois des frères Alexei et Boris Golitsyne, tiré des fonds des Archives d’État de Russie. Ce dossier évoque les cours de Koch. L’un d’entre eux sera publié. C’est l’Histoire de Russie au début du XIXe siècle, réédité au début du XXIe siècle donc. La non moins intéressante postface de Wladimir Berelowitch (p. 205-239) insiste sur le fait qu’au moment de sa rédaction, probablement entre 1776 et 1785, le cours de Koch était un des tout premiers dispensés dans les universités européennes sur l’histoire de la Russie. Elle situe l’œuvre de Koch dans l’histoire européenne des Lumières.

3Reste une question lancinante. Koch n’avait-il qu’une connaissance livresque de la Russie ou s’est-il déplacé pour visiter ce pays ? Aucune mention de déplacement n’est signalée par Jürgen Voss dans sa notice du NDBA, no21, 1993, p. 2 036-2 037, qui s’appuie sur une autobiographie de Koch en allemand conservée aux Archives de Saint-Thomas à Strasbourg. Pour autant, à cette époque, des Alsaciens ont inclus la Russie dans leur propre grand tour, de Corberon, fils du premier président du Conseil souverain d’Alsace, au vicaire général Georgel, tous deux catholiques. Et l’un des conservateurs d’archives à Saint-Pétersbourg, au XVIIIe siècle, était un luthérien strasbourgeois.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Claude Muller, « Baudin (Rodolphe) et Berelowitch (Wladimir), Histoire de Russie avec sa partie politique par M. Koch, professeur à Strasbourg, suivie de la constitution de l’empire de Russie »Revue d’Alsace, 145 | 2019, 401-402.

Référence électronique

Claude Muller, « Baudin (Rodolphe) et Berelowitch (Wladimir), Histoire de Russie avec sa partie politique par M. Koch, professeur à Strasbourg, suivie de la constitution de l’empire de Russie »Revue d’Alsace [En ligne], 145 | 2019, mis en ligne le 01 février 2020, consulté le 29 septembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/alsace/3731 ; DOI : https://doi.org/10.4000/alsace.3731

Haut de page

Auteur

Claude Muller

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search