Navigation – Plan du site

AccueilNuméros145Comptes rendusSchweitzer (Louis), Journal de Lo...

Comptes rendus

Schweitzer (Louis), Journal de Louis Schweitzer. Gunsbach. 1914-1919, Leser (Gérard) éd.

Munster, Association internationale pour l’œuvre du docteur Albert Schweitzer de Lambaréné et Société d’Histoire du Val et de la Ville de Munster, 2015, 309 p.
Claude Muller
p. 421-422
Référence(s) :

Schweitzer (Louis), Journal de Louis Schweitzer. Gunsbach. 1914-1919, Leser (Gérard) éd., Munster, Association internationale pour l’œuvre du docteur Albert Schweitzer de Lambaréné et Société d’Histoire du Val et de la Ville de Munster, 2015, 309 p.

Texte intégral

1Louis Schweitzer, pasteur de Gunsbach, dans la vallée de Munster, pendant cinquante ans, de 1875 à 1925, est aussi connu pour être le père d’Albert Schweitzer, prix Nobel de la Paix, médecin à Lambaréné et pasteur. Son épais journal de guerre rédigé en français et en allemand nous introduit dans un bilinguisme de fait de certaines élites alsaciennes en 1914. Sa publication a pu être réalisée, grâce à la collaboration d’une vingtaine de personnes, citées à la p. 8, sous la houlette de Gérard Leser. Il nous faut d’abord les remercier pour le temps consacré à la traduction et à la mise en forme de cette œuvre rédigée au jour le jour.

2L’homme et sa localisation expliquent l’importance du texte. Le pasteur, par sa position particulière, est suffisamment proche de la ligne d’affrontement pour observer les événements militaires dans « la Vallée de la Mort ». Il en est suffisamment éloigné pour ne pas subir de destructions qui auraient entraîné l’évacuation des civils vers le bassin colmarien, comme le signale Daniel Roess dans son propos introductif. Rappelons que Munster est évacuée fin août 1915 et reste déserte – die Tote Stadt – jusqu’à la fin de la guerre.

3Pour le pasteur, les « nôtres » sont les troupes allemandes, les ennemis sont les Franzose. L’information essentielle consiste dans le témoignage répétitif des balles, obus, avions, interdictions de circulation, restrictions alimentaires. L’allusion au climat est redondante. Louis Schweitzer cite les cantiques allemands chantés lors des cultes ou des enterrements de civils et de soldats auxquels il préside. Dans ses phrases, les citations bibliques ne sont pas rares. Certes le pasteur observe les gens, leurs travers et leurs qualités, mais sans insister outre mesure, sans juger, sans affirmer au demeurant une quelconque opinion permettant de le cerner. Et si, en définitive, l’intérêt de cet épais opuscule résidait dans les non-dits de Louis Schweitzer ?

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Claude Muller, « Schweitzer (Louis), Journal de Louis Schweitzer. Gunsbach. 1914-1919, Leser (Gérard) éd. »Revue d’Alsace, 145 | 2019, 421-422.

Référence électronique

Claude Muller, « Schweitzer (Louis), Journal de Louis Schweitzer. Gunsbach. 1914-1919, Leser (Gérard) éd. »Revue d’Alsace [En ligne], 145 | 2019, mis en ligne le 01 février 2020, consulté le 29 septembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/alsace/3840 ; DOI : https://doi.org/10.4000/alsace.3840

Haut de page

Auteur

Claude Muller

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search