Navigation – Plan du site

AccueilNuméros145Comptes rendusDubout (Kevin), Der Richter und s...

Comptes rendus

Dubout (Kevin), Der Richter und sein Tagebuch – Eugen Wilhelm als Elsässer und homosexueller Aktivist im Deutschen Kaiserreich

Francfort, Campus, 2018, 551 p.
Frédéric Stroh
p. 423-425
Référence(s) :

Dubout (Kevin), Der Richter und sein Tagebuch – Eugen Wilhelm als Elsässer und homosexueller Aktivist im Deutschen Kaiserreich, Francfort, Campus, 2018, 551 p.

Texte intégral

1Cette thèse d’histoire, soutenue en 2017 à Berlin, met en lumière une personnalité alsacienne polymorphe et d’envergure internationale largement oubliée en Alsace : Eugène Wilhelm (1866-1951), bourgeois protestant en lien avec le mouvement culturel alsacien de 1900, à la fois juriste, sexologue et militant homosexuel. S’il s’est illustré dans l’entre-deux-guerres par son étude du droit local et la création de la Revue juridique d’Alsace et de Lorraine, c’est surtout sous le pseudonyme de Numa Praetorius qu’il s’est fait un nom au début du siècle en s’engageant dans le mouvement homosexuel Wissenschaftlich-humanitäre Komitee et en contribuant au Jahrbuch für sexuelle Zwischenstufe dans le sillage de Magnus Hirschfeld.

2Cette monographie part du journal intime récemment découvert que Wilhelm a tenu tout au long de sa vie et qui, fort de ces 8 000 pages écrites essentiellement en français, constitue à bien des égards « une source d’une extrême richesse pour la recherche historique » (p. 12), mais qui – c’est regrettable – demeure dans des mains privées anonymes. L’auteur a toutefois limité son étude à la période 1885-1918 et l’a inscrite principalement dans la perspective de l’histoire des homosexualités à travers la question de la représentation de soi et de l’engagement intellectuel homosexuels. En utilisant cet ego-document, l’auteur évite le regard biaisé des sources judiciaires et médicales auxquelles recourent le plus souvent les historiens des homosexualités, tout en restant attentif aux précautions méthodologiques qu’impose également l’analyse d’un journal intime. Une liste bibliographique largement inédite de 275 publications, germanophones et francophones, rédigées entre 1890 et 1938 par Wilhelm complète fort utilement l’ouvrage.

3Ce travail de micro-histoire, appuyé sur une base théorique et méthodologique solide et un riche corpus archivistique et bibliographique, regorge d’informations et d’analyses stimulantes sur les débuts méconnus du premier mouvement homosexuel et, dans la lignée des travaux nuançant les théories foucaldiennes, sur la manière dont un individu a pu négocier progressivement et de manière en partie autonome une identité homosexuelle personnelle en retraitant et en confrontant à son quotidien les différents concepts médicaux et culturels de son temps, avant d’en tirer les fondements d’un engagement militant et scientifique. Mais l’historien de l’Alsace y trouvera surtout de précieux apports à la question de l’« alsacité » qui préoccupe également E. Wilhelm. L’auteur montre en particulier combien les identités sexuelle et nationale d’E. Wilhelm s’entrecroisent, soit parce que celui-ci met en lien son caractère « hybride » d’Alsacien entre Allemagne et France et sa « double nature » sexuelle entre homme et femme, soit parce qu’il est confronté aux stéréotypes homosexuels fondés sur les appartenances nationales, ou encore parce que la guerre l’amène à se positionner de plus en plus clairement pour la France et à minorer l’importance de l’homosexualité comme constituant de son identité personnelle, mais aussi parce qu’il joue le rôle de médiateur culturel entre les deux pays sur la question de l’homosexualité.

4Avec K. Dubout, E. Wilhelm a incontestablement trouvé un exégète de talent, qui a su appliquer à son journal toute l’ambition intellectuelle, la rigueur scientifique, mais aussi la pudeur qui siéent à l’œuvre la plus intime d’un chercheur parti en quête de soi. Espérons que ce soit là les prémices de la redécouverte de cet intellectuel alsacien et de l’exploration de ces nombreuses autres facettes.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Frédéric Stroh, « Dubout (Kevin), Der Richter und sein Tagebuch – Eugen Wilhelm als Elsässer und homosexueller Aktivist im Deutschen Kaiserreich »Revue d’Alsace, 145 | 2019, 423-425.

Référence électronique

Frédéric Stroh, « Dubout (Kevin), Der Richter und sein Tagebuch – Eugen Wilhelm als Elsässer und homosexueller Aktivist im Deutschen Kaiserreich »Revue d’Alsace [En ligne], 145 | 2019, mis en ligne le 01 février 2020, consulté le 30 novembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/alsace/3847 ; DOI : https://doi.org/10.4000/alsace.3847

Haut de page

Auteur

Frédéric Stroh

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search