Navigation – Plan du site

AccueilNuméros148Comptes rendusGray Katy, Nine Alsatians in Sout...

Comptes rendus

Gray Katy, Nine Alsatians in South Texas: 1843-1900, Bloomington (Indiana, USA)

Xlibris, 2019, 256 p.
Philippe Edel
p. 427-428
Référence(s) :

Gray Katy, Nine Alsatians in South Texas: 1843-1900, Bloomington (Indiana, USA), Xlibris, 2019, 256 p.

Texte intégral

1Sous-titré The Times of the Family of a Self-styled Colonizer: Peter Bluntzer (L’époque de la famille d’un soi-disant colonisateur : Peter Bluntzer), le livre est le récit historique d’une étonnante famille originaire d’Oderen, dans la vallée de la Thur, qui a émigré en 1843 en Amérique du Nord. Partis comme d’autres familles alsaciennes à l’initiative de l’agent d’émigration Henri Castro, les Bluntzer s’implantèrent dans la République du Texas, encore indépendante, non pas à Castroville dans le comté de Medina (« The little Alsace of Texas ») mais à Meyersville qu’ils cofondèrent dans le comté de DeWitt. Surnommés les Bluntzer Nine par l’autrice, les membres de la famille Bluntzer furent confrontés aux conflits avec les Amérindiens et les Mexicains et à la guerre de Sécession qui marquèrent profondément la région. Ils endurèrent les épreuves de la reconstruction du Texas. Si les premiers chapitres du livre sont consacrés à leur immigration au départ de l’Alsace, à leur implantation au Texas et aux efforts de Peter Bluntzer pour faire venir des compatriotes alsaciens dans son comté en acquérant des terres vierges et en les mettant à leur disposition, les chapitres suivants se concentrent sur chacun des sept fils et filles de Peter et de son épouse, tous nés en Alsace et dont chacun connut un destin particulier au Texas. L’aîné, Leon, engagé dans la guerre américano-mexicaine, fut tué à la bataille de Buona Vista. Trois frères furent contraints à se battre pour les Confédérés lors de la guerre de Sécession. L’un, Urban, servit dans les Texas Rangers tandis qu’un autre, Nicholas, patrouilla dans le pays avec les éclaireurs indiens (Indian scouts). Ce dernier, troisième fils, s’implanta plus tard dans un autre comté, plus au sud, où il fonda une localité qui se nomme encore aujourd’hui… Bluntzer. Quant au quatrième fils, Sixtus, devenu paisible fermier-éleveur à Meyersville, il fut pris à parti à son corps défendant dans la célèbre querelle Sutton-Taylor, qui, pour un problème juridique à l’origine, opposa les familles de deux hommes de loi, la police d’État du Texas, les Texas Rangers et le non moins célèbre hors-la-loi John Wesley Hardin ; la querelle dura une décennie, coûta la vie à 35 personnes et est aujourd’hui considérée comme la plus longue et la plus sanglante de l’histoire du Texas. Parmi les trois filles Bluntzer, nous retiendrons le cas de Theresa qui fut kidnappée enfant par les Comanches, puis rendue à sa famille après plus d’une année sans nouvelles vêtue à l’indienne et en bonne santé, grâce semble-t-il à la générosité de son père envers la tribu indienne. Vénérée depuis par sa famille et le voisinage, l’ancienne captive resta toute sa vie bilingue, alsacien-comanche ! On notera que cette histoire extraordinaire inspira la romancière Paulette Jiles dont le roman fut récemment porté à l’écran avec l’acteur Tom Hanks et la jeune Helena Zengel. En conclusion, le dernier chapitre du livre évoque l’héritage historique des Bluntzer Nine dans les deux comtés où ils furent actifs.

2L’autrice K. Gray fut professeure d’études sociales et d’anglais dans un lycée texan. Elle est surtout elle-même issue de la famille Bluntzer. C’est en écoutant les conversations entre ses grands-parents, ses parents et les voisins, tous descendants d’immigrants de la première ou de la deuxième génération, qu’elle a réalisé le caractère unique de la culture du Sud Texas. Elle s’est mise à travailler sérieusement à ce livre lorsqu’elle prit sa retraite, jusqu’à aller chercher à Oderen les premières traces familiales et à Strasbourg les indices du voyage de l’émigration. Largement illustré quoique de qualité médiocre, le livre révèle une très complète bibliographie qui démontre que les recherches ne portèrent pas seulement sur la vie de ceux de sa famille mais aussi sur le contexte historique, national et politique du Texas durant la seconde partie du XIXe siècle. Cette riche saga familiale alsacienne fait également découvrir au lecteur comment a été chamboulée en à peine un demi-siècle la situation ethnographique de cette grande région située à l’intérieur de la côte du golfe du Mexique.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Philippe Edel, « Gray Katy, Nine Alsatians in South Texas: 1843-1900, Bloomington (Indiana, USA) »Revue d’Alsace, 148 | 2022, 427-428.

Référence électronique

Philippe Edel, « Gray Katy, Nine Alsatians in South Texas: 1843-1900, Bloomington (Indiana, USA) »Revue d’Alsace [En ligne], 148 | 2022, mis en ligne le 01 décembre 2022, consulté le 16 avril 2024. URL : http://journals.openedition.org/alsace/5232 ; DOI : https://doi.org/10.4000/alsace.5232

Haut de page

Auteur

Philippe Edel

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-SA-4.0

Le texte seul est utilisable sous licence CC BY-SA 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search