Navigation – Plan du site
Les premières sociétés d'histoire et d'archéologie en Alsace de 1799 à 1914

1832 : Société des Amis des Arts et des Musées de Strasbourg

p. 18-21

Texte intégral

1La Société des Amis des Arts et des Musées de Strasbourg a été créée en 1978 par la fusion de deux associations, celle des Amis des Arts de Strasbourg et celle des Amis des Musées de Strasbourg et du Bas-Rhin.

Une généalogie prestigieuse

2La Société des Amis des Arts de Strasbourg a été fondée le 29 juin 1832 afin de développer le goût artistique des habitants de Strasbourg et sa région, d’organiser des expositions et de promouvoir les jeunes artistes. On déplorait, en effet, à l’époque l’absence d’une institution propre à exposer les œuvres d’art. La première exposition a été organisée en juillet 1837 au Palais Rohan avec 355 ouvrages français et allemands traitant de la peinture, de sculpture et d’architecture ainsi que d’autres publications consacrées à la gravure et à la lithographie.

3Ouverture sur l’Europe prémonitoire, la Société va créer en 1836 l’Association Rhénane pour l’encouragement des Beaux-Arts comprenant les villes de Karlsruhe, Darmstadt, Mannheim, Mayence, Stuttgart, Fribourg en Brigsau et Strasbourg. Cette association va perdurer 30 ans.

4Dans les années précédant la Première Guerre mondiale, plusieurs événements ont marqué l’histoire de la Société.

La mariée d’Oberseebach. (Photo Philippe Kamm. Musée Alsacien - Strasbourg)

La mariée d’Oberseebach. (Photo Philippe Kamm. Musée Alsacien - Strasbourg)

Renaissance des musées strasbourgeois

5Elle a procédé en 1899 à l’installation, à titre de dépôt, d’une vingtaine de toiles dans les salles du Musée des Beaux-Arts. Celui-ci venait d’être aménagé au Palais Rohan. Les collections de gravures ont été données au Cabinet des Estampes qui avait alors été installé au Musée. Les plâtres ont été offerts à l’Ecole Municipale des Arts Décoratifs. La Société a également participé au mouvement de défense et d’illustration du patrimoine alsacien qui caractérise le début du XXe siècle. C’est ainsi qu’en 1910 a été organisée au Palais Rohan une exposition de portraits anciens, avec le concours de plusieurs municipalités et institutions religieuses. Des œuvres ont même été prêtées par des particuliers pour illustrer la diversité et la richesse créatives du XVIe au milieu du XIXe siècle. La vivacité des liens avec la France a également été témoignée à l’époque : exposition de souvenirs militaires (la Grande Armée) en 1903 et de l’art contemporain français en 1907. Cette dernière a été patronnée par un comité présidé par Auguste Rodin. Les 3297 visiteurs ont pu admirer et parfois acquérir des tableaux de Cézanne, Monet, Morisot, Pissaro, Renoir et Sisley.

Des donateurs généreux

6La Société a très souvent bénéficié d’encouragements et de donations. C’est ainsi que Charles Muller, graveur et membre de la Société, a légué l’hôtel particulier du XVIIIe siècle sis rue des Serruriers. La Société a obtenu cet héritage après le décès du propriétaire en 1914 ainsi qu’un important mobilier, une riche bibliothèque et de splendides collections dont celle d’armes confiée en 1919 au Musée Historique.

7En 1938 Alsa Schuler, fille du peintre Théophile Schuler (1821-1878) a fait un legs constitué d’un prix et d’une bourse pour soutenir les études de jeunes artistes. La Société ne cesse d’encourager actuellement la création artistique par l’exposition « Jeunes Talents » au cours de laquelle elle remet le « Prix Théophile Schuler ».

8En revanche, elle n’organise plus des expositions propres. Les galeries privées permettent en effet aux peintres et plasticiens de montrer et vendre leurs œuvres. Les musées organisent leurs expositions particulières et développent les activités pédagogiques avec le soutien des collectivités territoriales.

Les cercles d’amateurs

9En 1945 la Société, dissoute pendant les années d’occupation, a été réinstallée dans ses locaux et a pu reprendre ses activités. Elle a dès lors créé plusieurs cercles de numismatique, de bibliophilie, d’amateurs d’ex-libris ainsi que le cercle « Passepoil », une société d’études des uniformes.

La fusion de deux sociétés

10En 1978, la Société des Amis des Arts fusionne avec la Société des Amis des Musées de Strasbourg et du Bas-Rhin. La nouvelle Société se donne pour objet moral :

L’association a pour but, à Strasbourg et dans sa région, de soutenir la création artistique, de développer dans le public le goût de l’œuvre d’art et l’intérêt pour toutes les disciplines artistiques et leur histoire, de participer directement ou indirectement au développement et au rayonnement des musées, notamment en contribuant à l’enrichissement et à la mise en valeur de leurs collections ainsi qu’à la sauvegarde et au rayonnement du patrimoine culturel régional.

Immeuble 20 rue des Serruriers

Immeuble 20 rue des Serruriers

Une activité recentrée

11La nouvelle société poursuit inlassablement son œuvre en soutenant les musées par des dons ou des dépôts. C’est ainsi qu’en 2002, à l’occasion du 170e anniversaire de la création de la Société des Amis des Arts, elle a fait don au Musée des Beaux-Arts du superbe tableau « l’Etang de Ville d’Avray, effet du soir » de Jean-Baptiste Corot et pour marquer le centenaire du Musée Alsacien, elle a fait don à celui-ci en 2007 du remarquable tableau de « La Mariée d’Oberseebach » de Philippe Kamm.

Les conférences et visites

12Tout naturellement la Société organise régulièrement des conférences. Jusqu’à l’automne de l’année 2003, elles avaient lieu dans l’une des salles d’honneur de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Strasbourg et du Bas-Rhin. Elles se tiennent depuis dans l’auditorium du Musée d’Art Contemporain et Moderne de Strasbourg. Les thèmes présentent une grande diversité : l’œuvre d’un artiste, les villes d’art, les caractéristiques d’une période, mais aussi des débats et des informations (les projets de construction sur le terrain de Ronchamp ou les perspectives des Musées de Strasbourg), une page d’histoire de la Ville de Strasbourg est parfois évoquée (l’Ecole des Arts Décoratifs entre 1890 et 1914). Chaque fois, une assistance nombreuse manifeste un très vif intérêt.

13Pour développer le goût et la connaissance des arts, la Société organise des visites d’expositions, de musées et de lieux culturels. Citons à titre d’exemples la visite des musées de Bâle, Baden-Baden, Karlsruhe, Stuttgart, Trèves et des musées régionaux (Angleterre et villes hanséatiques). En outre, les membres bénéficient de visites guidées des expositions temporaires des Musées de Strasbourg dont la Société est l’un des mécènes.

Une vitalité confirmée

14La Société rassemble actuellement environ 750 membres. Elle est administrée par un comité pouvant comprendre 18 élus pour trois ans et rééligibles seulement un an après la fin du mandat.

15Après la présidence de Monsieur Walter Rinckenberger, Monsieur Robert Weirich a tenu les rênes de la Société de 1985 à 1991. Monsieur Albert Mursch lui a succédé. Madame Sabine Grappe a dirigé la Société de 2001 à 2009. Depuis le 29 juin 2009, cette charge incombe à Mme Marie-Christine Weyl.

16Précisons que la Société des Amis des Arts et des Musées de Strasbourg n’est plus l’animatrice, mais la collaboratrice des musées de la Ville dont elle s’emploie à augmenter le rayonnement. « Amie des Musées », elle ne s’efforce pas moins d’être « Amie des Arts » en nouant des liens entre artistes et amateurs d’art et en apportant son appui aux jeunes artistes de la région.

Le comité actuel

17Marie-Christine Weyl, présidente ; Jean-Pierre Kintz, vice-président ; Raymond Muller, vice-président ; Marie-Louise Grohens, secrétaire général ; Erik Harremoes, secrétaire général adjoint ; Joanna Schmidt, trésorier ; Laure Charrenton, trésorier adjoint ; Victor Beyer, Conservateur des collections ; Christian Rebert, bibliothécaire ; Sylvie Albecker-Grappe, Claude Bloch, Gérard Dobler, Sabine Grappe, Claudia Haffen, Henri Heinrich, Marianne Huck, Catherine Fonne Hueber, Richard Krencker, Vicenta Real, Christian Siebenbour.

Contact

18Société des Amis des Arts et des Musées de Strasbourg

1920, rue des Serruriers
67000 STRASBOURG
Tél. : 03 88 32 15 48

20Accueil du lundi au vendredi
de 14h à 16h

21Mail : saams@libertysurf.fr
Site : www.amisartsetmusees-strasbourg.org

Haut de page

Table des illustrations

Titre La mariée d’Oberseebach. (Photo Philippe Kamm. Musée Alsacien - Strasbourg)
URL http://journals.openedition.org/alsace/docannexe/image/662/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 1,2M
Titre Immeuble 20 rue des Serruriers
URL http://journals.openedition.org/alsace/docannexe/image/662/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 911k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

« 1832 : Société des Amis des Arts et des Musées de Strasbourg », Revue d’Alsace, 135 | 2009, 18-21.

Référence électronique

« 1832 : Société des Amis des Arts et des Musées de Strasbourg », Revue d’Alsace [En ligne], 135 | 2009, mis en ligne le 01 octobre 2012, consulté le 25 mai 2018. URL : http://journals.openedition.org/alsace/662 ; DOI : 10.4000/alsace.662

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page