Navigation – Plan du site
Les premières sociétés d'histoire et d'archéologie en Alsace de 1799 à 1914

1905 : Société d’Histoire et d’Archéologie de Haguenau

Aloyse Kandel et Pia Wendling
p. 74-77

Texte intégral

1À la fin de l’année 2005, Haguenau a fêté un double centenaire : celui du Musée Historique et celui de la Société d’Histoire et d’Archéologie, la création de cette dernière étant liée à l’ouverture du Musée Historique de Haguenau.

2L’Assemblée Générale Constitutive du « Hagenauer Altertums und Geschichtsverein » a lieu le 19 novembre 1905, à la Salle de la Douane. La Société compte alors 112 membres. Léon Huffel en est le premier président. Les buts de la Société, dès sa création, visent avant tout la « conservation des monuments historiques de Haguenau et de la région environnante ». La première assemblée générale a lieu le 28 janvier 1906 et les statuts sont déposés le 7 mai 1907 au Tribunal du Bailliage de Haguenau. Les objectifs de la Société se précisent et incluent aussi les fouilles archéologiques, ainsi que des recherches sur l’histoire locale de Haguenau et de ses environs, par des communiqués, des conférences, des sorties et si possible des publications annuelles.

3C’est à cette occasion que Charles Auguste Hanauer, directeur des archives et de la bibliothèque de Haguenau, a été nommé membre honoraire de la Société d’Histoire et d’Archéologie de Haguenau en reconnaissance de ses nombreux travaux et services rendus à la science historique alsacienne et à la Ville de Haguenau.

4L’éclairage des cent ans d’activités de la Société, permet de distinguer deux périodes de cinquante ans : 1905 à 1950 et 1953 à 2007.

Excursion de la Société, début du XXe siècle

Excursion de la Société, début du XXe siècle

5Au cours du premier cinquantenaire, de 1905 à 1950, l’archéologie constitue une préoccupation majeure des membres de la Société. La présence, parmi eux, de Xavier Nessel, archéologue et inventeur de l’importante collection d’objets de l’âge du bronze et du fer, en est la preuve.

6Les différents présidents en sont Léon Huffel, de 1905 à 1909, Henri Lempfried de 1909 à 1914 et en 1919, Joseph Klélé de 1921 à 1925 et Joseph Ménétrier de 1925 à 1939. Georges Gromer, conservateur du Musée Historique en fut également un membre éminent qui a marqué cette période par des publications et l’organisation d’expositions et de conférences.

7Grâce au dynamisme de ces hommes, la Société est forte de 275 membres en 1913.

8Les activités de la Société se sont exprimées par différentes manifestations. Elle a eu la fierté d’organiser, à Haguenau, le 21 et 22 mai 1913, le 1er Congrès de la Fédération des Sociétés d’Histoire et d’Archéologie d’Alsace (Verband der Elsässichen Geschichts- und Altertumsvereine).

9Elle est aussi organisatrice de différentes expositions : en 1908 sur les antiquités locales et régionales ; en 1909 et 1910, par un bilan de 33 années de recherche sur la préhistoire et l’époque romaine par Xavier Nessel, puis en 1930, 1932 et les suivantes, par des expositions d’art contemporain.

10Les publications : cinq cahiers, Jahresberichte des Hagenauer Altertums-Verein, qui traitent des fouilles archéologiques, ont été édités avant 1914. Puis, sous la direction de Georges Gromer, cinq numéros du Bulletin de la Société d’Histoire et d’Archéologie entre 1924 et 1937, et un volume des Etudes Haguenauiennes (sic) en 1948.

11En 1941, le Kreisleiter destitue Georges Gromer de ses fonctions de secrétaire général de la société et lui notifie que la gestion du « Altertumsverein » était confiée à d’autres mains. La trésorerie est confisquée par les Allemands.

12Les activités dans la deuxième période, de 1953 à 2007, sont davantage tournées vers les recherches historiques et les sorties culturelles.

13La Société renaît en 1953, après la Seconde Guerre mondiale, alors que la ville a souffert des combats de la Libération de janvier 1944 à mars 1945. C’est sous l’impulsion du Chanoine André-Marcel Burg, Conservateur du Musée Historique et surtout de Jean-Paul Grasser, professeur d’histoire, que les manifestations, les conférences et les publications se font plus nombreuses.

14Les présidents de la seconde moitié du XXe siècle sont : Edmond Schalck, de 1953 à 1955 ; Georges Kessler de 1956 à 1970, puis André Traband, maire de Haguenau, de 1970 à 1990 et Jean-Paul Grasser de 1990 à 2007. Ils ont dynamisé les activités et diversifié les manifestations.

15Les publications paraissent régulièrement, d’abord sous la direction du Chanoine André-Marcel Burg qui publie entre 1950 et 1970, les tomes I à V des Études Haguenoviennes, relatant les recherches historiques et archéologiques de la ville et de la région.

16Puis entre 1970 et 2006, sous la direction de Jean-Paul Grasser, historien local, qui édite vingt-sept numéros des Études Haguenoviennes, du tome VI au tome XXXII, dont les thèmes traitent essentiellement de l’histoire et du patrimoine de Haguenau.

L’archéologie et le suivi des chantiers archéologiques

17La Société d’Histoire documente le Service Régional de l’Archéologie sur les futurs chantiers et suit assidûment les fouilles officielles. Elle surveille aussi les travaux de canalisation ainsi que les chantiers non soumis à des fouilles officielles. Ces résultats sont exploités dans des publications et viennent ainsi enrichir la connaissance du patrimoine de la ville.

Les sorties culturelles

18Qu’il s’agisse d’excursions ou de voyages de deux jours en France et dans les pays limitrophes, en Allemagne, Belgique, Suisse, Luxembourg, ou Pays-Bas, elles se multiplient à partir de 1994.

19En janvier 2007, la société a fêté sa cinquantième sortie. Elles donnent l’occasion de découvrir des expositions d’artistes tels que Monet, Turner, ou Pissarro, ou de découvrir des expositions temporaires thématiques, avec entre autres, l’Egypte, au Musée du Louvre ; L’Or des Incas, à Sarrebruck (Allemagne) ; Le Musée Pouchkine, à Martigny (Suisse). Elles ont également permis la découverte des musées d’Orsay, du musée Guimet et du Muséum national d’histoire naturelle à Paris.

20D’autres ont eu pour objectif la découverte de villes d’art comme Saint-Quentin, Sion, en Suisse et Maastricht aux Pays-Bas.

21Les membres de la société ont ainsi découvert le château d’Haroué, en Lorraine, et les sites archéologiques d’Alésia et de Bliesbruck.

Les expositions

22La Société d’Histoire a aussi produit des expositions, parmi lesquelles nous retiendrons le « Bicentenaire de la Révolution », en 1989 ; « Les 50 ans de la Libération », en 1995 ; « Les grandes étapes de l’histoire de Haguenau à travers les cartes postales, et les photographies », en 1999 ; « Haguenau et sa garnison : huit siècles de présence militaire », en 2 000 et « Haguenau, il y a 100 ans, le centenaire de la Société d’Histoire », en 2005.

Léon Huffel, pharmacien, premier président de la Société

Léon Huffel, pharmacien, premier président de la Société

Le dépouillement de journaux anciens

23Pour recenser les événements importants du passé, une équipe de bénévoles se documente dans la presse locale de la fin du XIXe et du début du XXe siècle.

Les visites guidées

24Des membres de la société assurent, bénévolement, tout au long de l’année, des visites guidées de la ville, des musées et occasionnellement du Nord de l’Alsace.

L’aide aux jeunes chercheurs

25La Société soutient des étudiants effectuant des travaux de recherches sur l’histoire et le patrimoine de Haguenau, par une aide financière et publie leurs travaux dans les Études Haguenoviennes.

Le mécénat

26Lorsque ses finances le lui permettent, la Société d’Histoire fait des dons pour l’enrichissement du patrimoine. Elle a ainsi offert une armoire polychrome et deux cruches de fiançailles au Musée Alsacien de Haguenau et a financé une maquette de la ville au XVIIe siècle, pour le Musée Historique.

27Elle est aussi à l’origine de la restauration de la Vierge au Scapulaire de l’église Saint-Nicolas de Haguenau.

28L’Assemblée Générale du 12 octobre 2007 a été l’occasion de rendre hommage à Jean-Paul Grasser, Président démissionnaire pour raison de santé. Il a présidé la Société pendant 18 ans, de 1990 à 2007 et fut directeur des publications de 27 numéros des Études Haguenoviennes. Le comité, dans sa séance du 5 novembre 2007, l’a nommé Président d’honneur de la Société. Le 3 février 2008, le comité a élu Jean-Pierre Taguel, nouveau Président de la Société d’Histoire et d’Archéologie de Haguenau.

Pour en savoir plus

29Jean-Paul Grasser : Les cent ans de la Société d’histoire et d’Archéologie de Haguenau, Études Haguenoviennes, tome XXXI, Société d’Histoire et d’Archéologie de Haguenau, 2005.

Contact

30Société d’Histoire et d’Archéologie de Haguenau

31Musée Historique
67500 Haguenau
Tél.  : 03 88 93 79 22

Haut de page

Table des illustrations

Titre Excursion de la Société, début du XXe siècle
URL http://journals.openedition.org/alsace/docannexe/image/696/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 396k
Titre Léon Huffel, pharmacien, premier président de la Société
URL http://journals.openedition.org/alsace/docannexe/image/696/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 473k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Aloyse Kandel et Pia Wendling, « 1905 : Société d’Histoire et d’Archéologie de Haguenau », Revue d’Alsace, 135 | 2009, 74-77.

Référence électronique

Aloyse Kandel et Pia Wendling, « 1905 : Société d’Histoire et d’Archéologie de Haguenau », Revue d’Alsace [En ligne], 135 | 2009, mis en ligne le 01 octobre 2012, consulté le 24 mai 2018. URL : http://journals.openedition.org/alsace/696 ; DOI : 10.4000/alsace.696

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page