Navigation – Plan du site
Les premières sociétés d'histoire et d'archéologie en Alsace de 1799 à 1914

1907 : Société d’Histoire de Kaysersberg

Annette Braun
p. 91-92

Texte intégral

1Le 12 décembre 1907 naissait « das Altertumsverein für Kaysersberg und Umgegend ».

2L’association englobait Kaysersberg, Kientzheim, Sigolsheim, Ammerschwihr, Katzenthal et Ingersheim. Dès sa création, 160 membres réglèrent une cotisation de 3 marks.

1907 : la première fondation

3L’artisan de cette naissance s’appelait Joseph Rieder. Passionné d’histoire et de patrimoine, premier magistrat de Kaysersberg et conseiller général de 1919 à 1932, député de Ribeauvillé de 1930 à sa mort (1932), il fut, avec son comité constitué de notables bien connus, à l’origine de nombreuses actions visant à la conservation et à l’embellissement du patrimoine archéologique, architectural, culturel et religieux de Kaysersberg et des environs. Nous lui devons aussi le Musée Historique qui ouvrit ses portes en 1909.

4La Société d’Histoire locale adhéra à la Fédération des Sociétés d’Histoire et d’Archéologie d’Alsace dès la création de celle-ci en 1913 et, en 1914, la Fédération tint sa seconde assemblée générale à Kaysersberg.

5Entre 1910 et 1914, la Société d’Histoire procéda, sous le contrôle de MM. Bens et Gutmann et du Dr Robert Forrer, à une campagne de fouilles sur le Firtischberg/Sommerberg.

6Durant toutes ces années d’avant et après la première guerre mondiale, la Société d’Histoire eut fort à faire pour empêcher la démolition de bâtiments, souvent en piteux état, mais d’un grand intérêt architectural et historique.

7Après le décès de Joseph Rieder, Jean Ittel (1902-1983), cet autre passionné, porta, à lui seul, la Société d’Histoire avant et après la Seconde Guerre mondiale. C’est grâce à lui et ses démarches très courageuses que le pont fortifié, déjà miné par les Allemands, fut épargné. Jean Ittel ne se fit pas que des amis lorsqu’il « persuadait » les propriétaires des maisons endommagées par les combats de procéder à des restaurations conformes et dignes d’une ville de la Décapole.

La Société d’Histoire de Kaysersberg

8Lorsque Ammerschwihr, Kientzheim et Sigolsheim créèrent leur propre association, Kaysersberg devint la Société d’Histoire de Kaysersberg présidée par Joseph Stoll (de 1960 à 1978), par Louis Zuger (de 1978 à 1999), par Annette Braun depuis 1999.

9Les quatre associations de l’entrée de la Vallée de la Weiss éditèrent pendant 21 ans un annuaire sous la direction de Francis Lichtlé.

10En 1972, la Société d’Histoire et la Ville installèrent leurs collections côte à côte dans des locaux judicieusement aménagés dans un bâtiment de 1521. Musée religieux en partie, musée des arts et traditions populaires pour le reste, le Musée Historique possède quelques objets rares dont une Vierge ouvrante de 1380, un âne des Rameaux du XVe siècle et les sabots dits du « Pénitent » pesant 11 kg les deux.

11Grâce aux efforts inlassables de Louis Zuger, la Société d’Histoire devint, en 1972, propriétaire de ce qui restait de l’église conventuelle d’Alspach et les ruines furent relevées pour devenir un des fleurons du patrimoine roman en Alsace.

12À partir de mars 2002, un chantier de cinq ans a permis à une équipe de douze personnes, dirigée par Gérard Ottenwelter, de consolider et de restaurer les ruines de l’ermitage du Val Saint-Jean. La « réception des travaux » a eu lieu lors des Journées du Patrimoine de 2007 dans le cadre des festivités du 100e anniversaire de la création de la Société d’Histoire.

13À cette occasion, celle-ci a édité un « Guide de Kaysersberg » qui retrace l’histoire de la cité et qui convie à une découverte intéressante et pratique de la ville.

L’ermitage du Val Saint-Jean restauré

L’ermitage du Val Saint-Jean restauré

14Par ailleurs, la Société d’Histoire propose trois à quatre sorties culturelles et une conférence dans l’année, organise la Nuit des Musées et les Journées du Patrimoine local et continue, dans le cadre de la commission des sites de la commune, à œuvrer à la préservation du patrimoine kaysersbergeois.

15Elle a, ainsi, fait sienne la devise citée par le Professeur Müller en 1914 à Kaysersberg : « Regarder à la fois en arrière et en avant ».

Contact

16Société d’Histoire de Kaysersberg

1713, rue des Bains
68240 Kaysersberg

Haut de page

Table des illustrations

Titre L’ermitage du Val Saint-Jean restauré
URL http://journals.openedition.org/alsace/docannexe/image/710/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 236k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Annette Braun, « 1907 : Société d’Histoire de Kaysersberg », Revue d’Alsace, 135 | 2009, 91-92.

Référence électronique

Annette Braun, « 1907 : Société d’Histoire de Kaysersberg », Revue d’Alsace [En ligne], 135 | 2009, mis en ligne le 01 octobre 2012, consulté le 19 décembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/alsace/710 ; DOI : 10.4000/alsace.710

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page