Navigation – Plan du site
Les sociétés des années 80 à nos jours

1979 : Société d’Histoire et d’Archéologie de Kingersheim

Jean-Claude Louis
p. 300-302

Texte intégral

1Dès 1979, un groupe de passionnés uni à des amis de Murbach créent une association qui s’intéresse au passé de Kingersheim. Elle enchaine depuis lors les activités, en particulier les expositions. Exposition à la Maison des Jeunes et de la Culture à Wittelsheim (1980, 1981, 1983), exposition à la salle des fêtes de la Cité Théodore à Wittenheim et à la salle des fêtes de Kingersheim (1982).

1983 : amicale des collectionneurs

2En 1983, l’association est officiellement créée sous la dénomination de « l’Amicale des Collectionneurs d’Histoire de Kingersheim », qui se choisit son « logo » : les armes de Kingersheim et une image de l’ancienne mairie.

A Kingersheim, un comité qui travaille dans la bonne humeur !

A Kingersheim, un comité qui travaille dans la bonne humeur !

3En 1985, elle monte une exposition à Kingersheim, qui a pour thème « la Libération ».

4Elle réussit à monter tous les ans une exposition dans la salle des fêtes de Kingersheim (1987, 1988, 1989), consacrées à l’histoire de Kingersheim. En 1988, elle publie un petit historique dans le bulletin municipal de la ville. En 1989, elle participe à l’organisation d’une visite guidée du patrimoine urbain ancien de la ville et monte une exposition sur ce thème à l’école Fernand-Anna. Elle est désormais fortement investie dans le patrimoine industriel, comme en témoigne la brochure qu’elle publie en 1992 : « Dénombrement des hauts-fourneaux, forges et martinets dans le Sundgau, le Haut-Rhin, le Bas-Rhin du XVIe au XIXe siècle. »

Une spécificité de la Société : la maison du mineur

Une spécificité de la Société : la maison du mineur

A gauche l’animatrice du projet : Mme Hartmann.

1993 Société H et A. de Kingersheim

5Elle ne se borne pas à ce centre d’intérêt, témoin l’exposition sur « les livres du XVIe au XIXe siècle » qu’elle organise à la médiathèque en octobre 1993. C’est cette année qu’un groupe réuni autour de Jean Checinski fonde la Société d’histoire et d’archéologie de Kingersheim. Elle publie en 1994, un ouvrage sur le ruisseau qui a tant marqué l’histoire du pays et de Mulhouse : « le Dollerbaechlein » et organise une visite le long de ce petit cours d’eau. Elle les renouvellera les années suivantes. Le cinquantième anniversaire de la Libération donne lieu, comme dans tant de localités d’Alsace à une exposition : Cinquantième anniversaire de la Libération de Kingersheim et à une publication : « Kingersheim de 39 à 45 ». La société se lance cette année-là dans la publication d’un bulletin historique « S’Kingerscheblättla ». Elle adhère à la Fédération des Sociétés d’Histoire. En 1996, elle publie « les Images du passé de Wittenheim et Kingersheim » et est partie prenante de l’exposition des Mines de Potasse à Ungersheim. Elle lance la formule de conférence participative ou stammtisch, qu’elle organise au CREA ou au home des personnes agées. En 1999, elle publie : « Les Poilus de Mulhouse à la Crête des Vosges ». Mais elle n’en abandonne pas pour autant son centre d’intérêt ouvrier. Le professeur Yves Frey fait en juin 1999 une conférence sur un sujet dont il est spécialiste : la vie de la population polonaise dans le BassinPotassique. En 2000, il assume la présidence de la société. En 2001, paraît notre deuxième bulletin historique « S’Kingerscheblättla ». Les bulletins paraissent désormais tous les deux ans (N° 5 en 2007).

La maison de la citoyenneté

6La société multiplie les sorties (Augusta Raurica en 2002, Rouffach et le Wineck, Kaysersberg et Alspach). En 2002, elle se mobilise pour la sauvegarde de la ferme Schurch, la plus ancienne maison de Kingersheim, en plein centre d’agglomération, promise à démolition par un promoteur. En fin de compte, le comité d’experts, mis en place par la mairie, et où siège la société, décide la démolition puis la reconstruction de la ferme, dont on respecte l’aspect extérieur et le cachet. Elle devient la « maison de la citoyenneté » de Kingersheim.

7La société est toujours aussi fortement investie dans le passé minier du pays et organise conférences et expositions à thème ainsi « Les cent ans de la Potasse » à Wittelsheim (en 2004). En 2004, Monique Fritsch est élue présidente de la société, et en 2006, Jean-Claude Louis lui succède. Nous ne sommes pas peu fiers de recevoir en décembre 2006, à la maison de la Citoyenneté, le « Trophée du Bénévolat Associatif » pour l’ensemble de notre travail.

Une visite de la Société dans la salle des machines de la mine Rodolphe

Une visite de la Société dans la salle des machines de la mine Rodolphe

Au centre : Jean Checinski.

Comité de la Société de Kingersheim

8Président d’Honneur : Jean Checinski ; Président : Jean-Claude Louis ; Vice-présidents : Monique Fritsch ; Yves Renaud ; Secrétaire : Martial Schwarzentruber ; Trésorier : Hubert Musil ; Assesseurs : Pia Baumlin ; Evelyne Renaud ; Gérard Berchiat ; Roger Frey ; René Garre ; Gérard Jaeger ; Michel Jannopoulo.

Contact

9Société d’Histoire et d’Archéologie de Kingersheim

10Jean-Claude Louis
3A, rue de Lyon
68260 KINGERSHEIM

11Tél. : 03 89 53 93 59
Mail : jelouis@estvideo.fr

Haut de page

Table des illustrations

Titre A Kingersheim, un comité qui travaille dans la bonne humeur !
URL http://journals.openedition.org/alsace/docannexe/image/867/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 404k
Titre Une spécificité de la Société : la maison du mineur
Légende A gauche l’animatrice du projet : Mme Hartmann.
URL http://journals.openedition.org/alsace/docannexe/image/867/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 492k
Titre Une visite de la Société dans la salle des machines de la mine Rodolphe
Légende Au centre : Jean Checinski.
URL http://journals.openedition.org/alsace/docannexe/image/867/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 436k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jean-Claude Louis, « 1979 : Société d’Histoire et d’Archéologie de Kingersheim », Revue d’Alsace, 135 | 2009, 300-302.

Référence électronique

Jean-Claude Louis, « 1979 : Société d’Histoire et d’Archéologie de Kingersheim », Revue d’Alsace [En ligne], 135 | 2009, mis en ligne le 01 octobre 2012, consulté le 26 mai 2018. URL : http://journals.openedition.org/alsace/867 ; DOI : 10.4000/alsace.867

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page