Navigation – Plan du site
Les sociétés des années 80 à nos jours

1984 : Société de Recherche Archéologique d’Alsace Bossue

Paul Nüsslein
p. 345-348

Texte intégral

Société d’archéologie d’Oermingen (AHAO)

1C’est en 1984 à Oermingen que fut créée à l’instigation de quelques passionnés la Société d’Histoire d’Archéologie d’Oermingen dont le premier président fut Claude Bortoluzzi.

2Forte d’une dizaine de membres à l’origine, elle s’était fixée pour objectif la sauvegarde du patrimoine bâti et enfoui.

3A ses débuts, elle comptait dans ses rang des historiens locaux et des archéologues bénévoles qui par le biais de différentes manifestations, expositions et le support d’une revue appelée « L’Alsace Bossue, une région » parue jusqu’en 1990, ont sensibilisé un public très large aux problèmes liés à la destruction de sites archéologiques et la sauvegarde de bâtiments historiques voués à la destruction.

Fouille de l’établissement gallo-romain du Gurtelbach

Fouille de l’établissement gallo-romain du Gurtelbach

Roger Schickner, vice-président, Claudi Orditz secrétaire-adjoint, Alfred Dorn, assesseur.

En 1988, société de recherche archéologique (SRAAB)

4En 1988 devant le développement de l’archéologie régionale, l’association change d’orientation et ses activités ne se cantonnent plus qu’à l’archéologie, elle change de nom pour devenir la Société de Recherche Archéologique d’Alsace Bossue (SRAAB).

5Partenaire active du Service Régional de l’Archéologie d’Alsace, elle a participé à différentes opérations de prospections pédestres et aériennes visant à cartographier les sites antiques de la vallée de la Sarre, de l’Isch et de l’Eichel.

6Titulaire à plusieurs reprises d’autorisations de fouilles de sauvetage, elle est intervenue sur des chantiers à Oermingen, Voellerdingen, Herbitzheim, Mackwiller et Sarre-Union.

7Ses opérations ponctuelles ont toujours fait l’objet d’un rapport scientifique transmis aux autorités de tutelle ainsi que la publications d’articles dans différentes revues à caractère archéologique et historique.

8La redécouverte en 1993 lors de travaux agricoles de l’établissement gallo-romain du Gurtelbach sur le ban de la commune de Dehlingen, marque un tournant dans l’évolution de l’association.

9La nécessité de sauvegarder le site menacé de destruction oblige la SRAAB à s’associer à différents partenaires, comme la CCAB (Communauté des communes d’Alsace-Bossue), le Parc archéologique Européen de Bliesbruck-Reinheim, la commune de Dehlingen, le Conseil Général du Bas-Rhin, la DRAC d’Alsace et l’AOS, ce qui a permis d’enclencher une dynamique axée sur le développement touristique et pédagogique du site sans précédent sur le plan régional.

10Des opérations de mise en valeur du site et les différentes campagnes de fouilles archéologiques effectuées sur certains bâtiments de l’établissement antique ont créé une dynamique positive concernant la recherche sur l’occupation du territoire dans l’antiquité de la frange orientale du territoire des Médiomatriques.

11En collaboration avec la SRAAB, de nombreux universitaires et des chercheurs ont publié les résultats de leurs travaux sur l’habitat antique entre Sarre et Eichel.

Une expertise archéologique

12En 1994, c’est Paul Nüsslein qui accéda à la présidence de l’association.

13L’inauguration en 1997 au cœur du village de Dehlingen d’un dépôt de fouilles à vocation muséographique et la création sur le site d’un jardin expérimental gallo-romain a permis de diversifier les activités autour du Gurtelbach.

14La création en 1998 d’un poste d’agent de développement du site par le biais d’une convention emploi jeune a permis de recruter une archéologue à temps plein.

15En association avec les bénévoles de la SRAAB, Mlle Emmanuelle Thomann a mis en place une palette d’activités basées sur la découverte ludique et pédagogique de l’établissement gallo-romain du Gurtelbach et du patrimoine historique de l’Alsace Bossue.

16Guide interprète régionale, elle développe pour le compte de la SRAAB et en partenariat avec l’OT l’offre de visite guidée de l’Alsace Bossue, toutes périodes historiques confondues. En 1999 et 2001, elle dirige les fouilles de la Heidenkirche, église du village disparu de Biersbach datée du XIVe siècle. Elle rédige une synthèse des découvertes concernant l’antiquité gallo-romaine de Jean-Daniel Schoepflin à la SRAAB. Ce travail servira à relancer un programme de prospections thématiques sur « l’occupation antique de la frange orientale du territoire médiomatrique ». En outre, toujours sur la base de ce travail d’inventaire, fut organisée une exposition itinérante « Terres d’abondances, l’Alsace Bossue gallo-romaine » (2003-2004, Saverne, Lorentzen, Sarre-Union, Strasbourg ; catalogue d’exposition en vente au musée de Saverne et à la SRAAB).

17En 2002, Emmanuelle Thomann devient agent de développement chargée du patrimoine de la Communauté de communes d’Alsace Bossue (CCAB). Toutefois, elle poursuit au sein de la CCAB et toujours en partenariat avec la SRAAB le travail initié durant 4 ans.

Le comité 2008

Le comité 2008

De gauche à droite : Paul Nüsslein, président, Claude Bortoluzzi, secrétaire, Dr Mélanie Wilhem-Schramm, archéologue, Roger Schickner, vice-président.

Un programme de prospection

18La même année la SRAAB quitte les locaux devenus trop petits et trop vétustes que la commune d’Oermingen avait mis à disposition depuis la création de l’association pour intégrer des bâtiments plus fonctionnels qu’elle loue à la commune de Dehlingen, de ce fait le siège social a été transféré d’Oermingen à Dehlingen.

19Depuis 2005, la SRAAB collabore étroitement au programme de prospection archéologique thématique de la vallée de l’Isch engagé par la CCAB, en collaboration avec le SRA d’Alsace, le Pôle Archéologique Interdépartemantal Rhénan (APIR) et l’Université March Bloch de Strasbourg.

20L’association participe depuis 2006 à titre bénévole à un PCR mis en place par les chercheurs du parc archéologique européen de Bliesbruck-Reinhein qui regroupe des archéologues des universités belges, allemandes, suisses, et italiennes et luxembourgeoises et qui a pour thème terroirs, productions et établissements ruraux gallo-romains autour de la bourgade antique de Bliesbruck.

Un projet de CIP

21Il faut encore mentionner les camps archéologiques organisés par la SRAAB en été qui depuis dix ans ont lieu sur le site du Gurtelbach, en collaboration avec différents partenaires telle que la CCAB et l’association des œuvres scolaires de Sarre-Union.

22Ces séjours ont permis d’accueillir et d’initier à l’archéologie des centaines d’enfants venus d’horizons divers qui par le biais de ces stages ont une approche réelle du travail de l’archéologue et des finalités d’une fouille en contexte réel.

23Pour mémoire il est bon de savoir qu’en 2007 durant la belle saison l’association a accueilli plus de 1 400 visiteurs et scolaires sur le site du Gurtelbach pour des animations ayant pour thème l’archéologie et le jardin gallo-romain.

24Afin de développer et d’optimiser les activités pédagogiques et touristiques initiées par la SRAAB, la CCAB, propriétaire du site de Dehlingen, a décidé la réalisation d’un centre d’interprétation du patrimoine (CIP) archéologique. Ce projet comprend la valorisation du site archéologique et de ses jardins, la réhabilitation d’un logis du XVIIe siècle et l’aménagement d’un parcours paysager. Le thème principal de ce CIP sera la vie quotidienne dans une campagne gallo-romaine (ouverture prévue en 2012). La SRAAB présente au comité de pilotage et au comité scientifique est tout naturellement partie prenante du projet, dont l’objectif est de développer et pérenniser les activités.

Contact

25La Société de Recherche Archéologique d’Alsace Bossue

263, place de l’Ecole
67430 Dehlingen

27Mail : sraab@wanadoo.fr

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fouille de l’établissement gallo-romain du Gurtelbach
Légende Roger Schickner, vice-président, Claudi Orditz secrétaire-adjoint, Alfred Dorn, assesseur.
URL http://journals.openedition.org/alsace/docannexe/image/895/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 652k
Titre Le comité 2008
Légende De gauche à droite : Paul Nüsslein, président, Claude Bortoluzzi, secrétaire, Dr Mélanie Wilhem-Schramm, archéologue, Roger Schickner, vice-président.
URL http://journals.openedition.org/alsace/docannexe/image/895/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 604k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Paul Nüsslein, « 1984 : Société de Recherche Archéologique d’Alsace Bossue », Revue d’Alsace, 135 | 2009, 345-348.

Référence électronique

Paul Nüsslein, « 1984 : Société de Recherche Archéologique d’Alsace Bossue », Revue d’Alsace [En ligne], 135 | 2009, mis en ligne le 01 octobre 2012, consulté le 22 juin 2018. URL : http://journals.openedition.org/alsace/895 ; DOI : 10.4000/alsace.895

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page