Navigation – Plan du site
Les sociétés des années 80 à nos jours

1991 : Société d’Histoire d’Eschentzwiller et de Zimmersheim

Edmond Buhler
p. 398-401

Texte intégral

Le manuscrit du curé Schmitt

1Le chanoine Paul Schmitt curé de la paroisse d’Eschentzwiller de 1940 à 1954, se passionne pour la riche histoire de ce village situé sur les premiers contreforts du Sundgau. Il entreprend au cours de son ministère dans le village, un minutieux travail de recherches qu’il synthétise en réalisant un manuscrit d’environ 570 pages, dans lequel il retrace l’histoire d’Eschentzwiller du Moyen Age jusqu’aux années 1950.

2Avec l’aide de M. Raymond Oberlé, habitant Zimmersheim, alors vice-président de la Fédération des Sociétés d’Histoire et d’Archéologie d’Alsace, il essaye de trouver un financement pour l’impression de ce document.

  • 1  Extrait du PV du 20.12.1989 du Crédit Mutuel.

3M. Oberlé intervient auprès du Crédit Mutuel d’Eschentzwiller pour obtenir une éventuelle participation aux frais de mise sous presse, mais, lors de la séance du 20 décembre 1989, son conseil d’administration ne donne pas suite à cette demande1.

  • 2  Lettre de M. Oberlé au maire d’Eschentzwiller le 24.12.1989.

4Suite à ce refus, M. Oberlé après avoir instruit le maire M. Bernard Beltz du travail de recherches sur l’histoire de la commune d’Eschentzwiller, de cet ancien curé du village, lui demande de l’aider à éditer ce manuscrit. « Ce serait donc heureux s’il pouvait être imprimé afin qu’il soit accessible à la population, aux élèves et surtout aux générations à venir2 » écrit-il.

  • 3  Extrait du PV des délibérations du C.M.
  • 4  Lettre de M. le maire à M. Oberlé du 02.04.1990

5Lors de la séance du Conseil municipal du 8 mars 1990, le maire en informe les membres du conseil pour étudier les alternatives d’impression3. Par la suite, M. le Maire informe M. Oberlé qu’il souhaite le revoir en présence de M. Jean-Paul Kleinhans, conseiller municipal, qui avait bien connu le chanoine Schmitt, pour essayer de trouver une solution4.

6Malheureusement, malgré tous ces efforts, l’édition intégrale de ce document n’a jamais pu aboutir. Il devint par contre une importante mine de renseignements et une excellente base de travail pour la société d’histoire qui a été créée par la suite.

Le legs du manuscrit

7Suite à ces péripéties M. Henri Bertsch, membre du conseil municipal, passionné d’histoire et de généalogie, rend visite le 2 septembre 1991, accompagné de M. Jean-Paul Kleinhans, au chanoine Schmitt pour étudier avec lui une possibilité de vulgarisation de son manuscrit.

8Le chanoine, aveugle et gravement malade, pensionnaire de la maison de repos « Foyer Notre Dame » rue Thénard à Mulhouse, est très heureux de la visite de ses anciens paroissiens. Il se rappelle de la famille Kleinhans et de Jean-Paul ainsi que des voisins du presbytère, la famille Paul Uricher, parents de l’épouse de M. Henri Bertsch.

9Leur requête concernant son manuscrit lui fit très plaisir et spontanément en présence d’une de ses amies, Madame Schmerber, de Mulhouse, il le légua à ces deux représentants de la commune en leur demandant de le récupérer chez le curé Schwertz de la paroisse Sainte-Marie de Mulhouse, où toutes ses archives étaient déposées. Chez cet ecclésiastique ils constatèrent malheureusement que dans le carton à archives, il n’y restait qu’une copie ; l’original avait disparu.

10Quelques temps plus tard, Madame Schmerber, leur ayant fait part que la santé du curé Schmitt se dégradait très vite, Messieurs Bertsch et Kleinhans lui rendirent une seconde visite au cours de laquelle, toujours devant témoin, il confirma le legs de ces archives. Le chanoine décéda le 18 décembre 1991.

L’association de gestion du Dorfhuss

11La commune avait procédé à la transformation de l’ancienne école communale dont le sous-sol avait été transformé en un agréable caveau réservé aux réunions associatives et familiales. Pour sa gestion, la municipalité avait initiée 18 janvier 1991 une association de gestion dite du Dorfhuss dans laquelle siégeaient au nombre de dix, des élus et des habitants issus du monde associatif.

  • 5  Archives de l’Association de Gestion du Dorfhuss

12Lors de la réunion du comité, présidé par M. Yves Krempper, le 4 octobre 1991, M. Henri Bertsch présenta le manuscrit du chanoine Paul Schmitt retraçant l’histoire d’Eschentzwiller en expliquant les circonstances de sa récupération. Il proposa de créer, au sein de l’association de gestion5, une section « histoire locale ». Ce point n’étant pas inscrit à l’ordre du jour, il fut reporté à la réunion suivante, le 8 novembre 1991, au cours de laquelle, MM. Auguste Herzog, Pierre Weiss, Paul Kleinhans, soutinrent la proposition de M. Henri Bertsch. Le comité de gestion ne voulant pas d’une section, il fut décidé que créer une association indépendante.

La naissance de la Société d’histoire

13D’autres habitants de la commune ont rapidement adhérés à ce projet et se sont joint aux quatre précédents : Mme Ginette Thuet, MM. Jean-Paul Kleinhans, Louis Pernot, Remy Seemann, Daniel Bruder, Christian Coulon, Daniel Osowiecki.

14Le 19 décembre 1991 s’est tenue la première réunion préparatoire, dans la salle des délibérations du Conseil municipal, au cours de laquelle fut décidée à l’unanimité la création d’une Société d’Histoire d’Eschentzwiller. Après quelques réunions de travail pour l’élaboration des statuts, du programme d’activités et la composition du futur comité, le 13 mars 1992 eut lieu l’Assemblée Générale Constitutive, à laquelle furent conviés tous les habitants du village, dans le caveau du Dorfhuss.

15Lors de cette Assemblée, parrainée par Madame Claerr-Stamm, présidente de la Société d’Histoire du Sundgau, le premier comité élu fut le suivant :

16Pierre Weiss, président ; Henri Bertsch, vice-président ; Auguste Herzog, vice-président ; Daniel Bruder, secrétaire ; Daniel Osowiecki, secrétaire adjoint ; Christian Coulon, trésorier ; Jean-Paul Kleinhans, trésorier adjoint ; Josiane Osowiecki, bibliothécaire ; Jeannette Miquel, bibliothécaire adjoint ; assesseurs : Germaine Graillot, Edmond Buhler, Roger Kippert, Paul Kleinhans, Louis Pernot, Rémy Seemann, Daniel Weitz.

Le comité fondateur de la Société (manquent trois membres)

Le comité fondateur de la Société (manquent trois membres)

Le logo de la SHE

  • 6  « Une pierre borne du XVIIe siècle » dans bulletin SHE N° 1, page 17.

17Suite à la communication par M. Roger Kippert de l’existence à la frontière des bans de Bruebach et d’Eschentzwiller, d’une pierre borne portant d’un côté l’écusson des Andlau et de l’autre l’emblème d’Eschentzwiller, la Société d’histoire organisa en accord avec les communes de Bruebach et d’Eschentzwiller le transfert de ce monument sur la place de la mairie après l’avoir remplacé par une pierre en granit.6

18L’ensemble du comité décida de faire de la représentation de cette borne le logo de la société d’histoire.

19Les membres de l’association se mirent immédiatement au travail et dès la première assemblée générale ordinaire, du 12 mars 1993, la SHE fut en mesure de présenter son premier bulletin.

Transfert d’une pierre de bornage

Transfert d’une pierre de bornage

Transfert par les membres de la SHE d’une pierre de bornage aux armoiries des Andlau - la première présentation de ce monument devient le logo de la société d’histoire.

Election d’une nouvelle équipe

20Pierre Weitz, président fondateur ayant émis le souhait de quitter la présidence, lors de l’assemblée générale du 8 avril 1994, une nouvelle équipe prit en main la direction de la SHE sous la direction de Edmond Buhler.

Entrée à la FSHAA

21En 1996 la SHE devint l’un des membres de la Fédération des Sociétés d’Histoire et d’Archéologie d’Alsace, sous la présidence de M. Jean Claude Hahn.

Transfert officiel du manuscrit Schmitt

22Lors de l’assemblée générale du 23 avril 1999 Jean-Paul Kleinhans et Henri Bertsch, qui étaient les dépositaires du manuscrit et des archives du chanoine Schmitt, remirent officiellement ces documents à la Société d’Histoire. Ce transfert fut approuvé à l’unanimité par les membres et entériné par une inscription au procès-verbal de cette réunion.

La SHE devient SHEZ

23Depuis de nombreuses années, nous comptions parmi nos membres ainsi qu’au sein de notre comité, des habitants de la commune voisine de Zimmersheim. Pour honorer et se rapprocher de ceux-ci, le président et son comité décidèrent de convoquer une assemblée générale extraordinaire, afin d’officialiser cette volonté d’ouverture entre ces deux villages qui ont d’importantes pages d’histoire en commun. Le 11 mai 2001 la Société d’histoire d’Eschentzwiller devient Société d’Histoire d’Eschentzwiller et de Zimmersheim (SHEZ).

Conclusion

24Cette association née il y a 18 ans a beaucoup progressé, le nombre des 48 membres sympathisants de la première assemblée générale est passé depuis à plus de 120. En complément de ses travaux sur l’histoire d’Eschentzwiller et de Zimmersheim ainsi que de leurs alentours, elle propose à ses adhérents des activités nombreuses et diverses.

25Elle a édité à ce jour quinze bulletins, auxquels s’ajoutent des publications spéciales éditées pour les expositions ou les sorties culturelles. Elle a organisé onze expositions sur des thèmes variés, qui ont été appréciées par de très nombreux visiteurs, et qui ont été prêtées ou louées à d’autres associations ainsi qu’a des musées et des bibliothèques.

26La SHEZ a invité de nombreux conférenciers et à ce jour a organisé plus de quarante conférences diverses. Elle collecte et archive tous les articles de presse concernant nos villages. Elle a créé pour ses membres une bibliothèque riche aujourd’hui de plus de 1 000 titres, elle a organisé près de 30 excursions, sorties culturelles ou visites guidées et a collaboré de nombreuses fois, avec les enseignants de nos écoles.

Contact

27Société d’Histoire d’Eschenzwiller et de Zimmersheim

289, rue Bonbonnière
68440 Eschentzwiller
Tél. : 03 89 63 77 63

29Mail : shezhistoire@free.fr

Haut de page

Notes

1  Extrait du PV du 20.12.1989 du Crédit Mutuel.

2  Lettre de M. Oberlé au maire d’Eschentzwiller le 24.12.1989.

3  Extrait du PV des délibérations du C.M.

4  Lettre de M. le maire à M. Oberlé du 02.04.1990

5  Archives de l’Association de Gestion du Dorfhuss

6  « Une pierre borne du XVIIe siècle » dans bulletin SHE N° 1, page 17.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Le comité fondateur de la Société (manquent trois membres)
URL http://journals.openedition.org/alsace/docannexe/image/925/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 344k
Titre Transfert d’une pierre de bornage
Légende Transfert par les membres de la SHE d’une pierre de bornage aux armoiries des Andlau - la première présentation de ce monument devient le logo de la société d’histoire.
URL http://journals.openedition.org/alsace/docannexe/image/925/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 485k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Edmond Buhler, « 1991 : Société d’Histoire d’Eschentzwiller et de Zimmersheim », Revue d’Alsace, 135 | 2009, 398-401.

Référence électronique

Edmond Buhler, « 1991 : Société d’Histoire d’Eschentzwiller et de Zimmersheim », Revue d’Alsace [En ligne], 135 | 2009, mis en ligne le 01 octobre 2012, consulté le 25 juin 2018. URL : http://journals.openedition.org/alsace/925 ; DOI : 10.4000/alsace.925

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page