Navigation – Plan du site
Les sociétés des années 80 à nos jours

1994 : Société d’Histoire des Hôpitaux Civils de Colmar

Jean-Paul Zenglein
p. 406-410

Texte intégral

Promouvoir l’histoire des hôpitaux de Colmar

1La SHHCC rêvée et initiée par feu M. Henri Fleck, ancien directeur honoraire des Hôpitaux Civils de Colmar (HCC), amoureux de l’histoire de l’établissement et de l’Alsace, a été portée sur les fonts baptismaux par M. Pierre Gustin (directeur des HCC de 1992 à 2005) et Mme Jacqueline Heintz, pharmacienne-chef et présidente fondatrice. Tous deux dans leur volonté de promotion de l’établissement, se sont attaché non seulement à promouvoir une médecine de pointe, mais également à donner un rayonnent culturel à l’établissement. Dès 1993, M. Gustin fit inscrire la création de la SHHCC au projet d’établissement, convaincu de la nécessité de préserver et de promouvoir l’héritage médico-chirurgical, pharmaceutique, architectural et historique des HCC dont l’existence est attestée dès le XIIIe siècle. Ainsi la SHHCC a vu le jour le 10 mars 1994. Elle a d’emblée suscité beaucoup d’intérêt et s’est efficacement développée sous la férule de ses présidents successifs, Mme Jacqueline Heintz (1994-1998), M. le professeur Philippe Reys (1998‑2005) et le Dr Jean-Paul Zenglein (depuis 2005), mais grâce aussi et surtout à l’engagement motivé de ses membres fondateurs, notamment MM. Henri Fleck, Michel Rogez, Jean-Jacques Bertrand, Charles Grison et autres passionnés.

Les buts de la société

2Elle est une association de droit local (art. 21-79-III du code civil local). La SHHCC est constituée de membres d’honneur, bienfaiteurs et actifs. Leur nombre est actuellement de 295. Sa gestion est assurée par un conseil d’administration de 12 membres élus pour 3 ans et qui élit à son tour un bureau de 5 membres et son président. Deux postes d’administrateurs associés ont également été créés. Tous les membres et responsables participent au fonctionnement de l’association de façon bénévole. La composition actuelle du bureau est la suivante :

3Président : Dr Jean-Paul Zenglein ; Vices-Présidents : Françoise Fleck et Michel Rogez ; Trésorier : Jean-Jacques Bertrand ; Secrétaire : Bernard Wurtz.

4« L’association a pour objet la promotion du patrimoine culturel et historique des Hôpitaux Civils de Colmar » d’après ses statuts. De ce fait la SHHCC, dans sa configuration et son fonctionnement, s’est fixée trois objectifs concrets, que nous souhaitons non seulement pérenniser mais développer.

  1. la sauvegarde et la mise en valeur du patrimoine médical et hospitalier ;

  2. la promotion culturelle individuelle et la communication conviviale inter-générations ;

  3. le partenariat et les échanges entre sociétés et associations ayant des objectifs similaires.

La sauvegarde et la mise en valeur du patrimoine

5Elle s’adresse non seulement au patrimoine technique médico-chirurgical, pharmaceutique et hospitalier en général, mais également aux réalisations architecturales et à la mémoire des hommes qui ont contribué au développement et à la promotion de l’Hôpital.

6C’est ainsi que nous avons initié la réhabilitation de l’ancienne salle des fêtes, désaffectée, de l’hôpital Pasteur, désormais dénommée «Espace Duhamel» (du nom de Joseph Duhamel, un des médecins fondateurs de l’hôpital Pasteur), en lui conférant en plus d’une fonction de réception, une vocation de muséologie et d’exposition. Nous répertorions et stockons, dans un local dédié, tout le matériel médico-chirurgical et autre, réformé par l’administration, provenant parfois aussi de dons de particuliers et ayant une signification sinon un potentiel historique. Nous sauvegardons (travail confié à la compétence de Michel Rogez) les archives administratives (délibérations du Conseil d’administration) de l’établissement depuis 1789, mais également les thèses, plans, photos, graphiques et ouvrages divers, non revendiqués, provenant des bibliothèques de médecins et de services. Nous organisons des journées du patrimoine, assorties d’expositions invitant à la réflexion sur l’histoire de la médecine en général et hospitalière en particulier, des visites de sites et des découvertes de collectionneurs passionnés, sans oublier bien sûr les hommes et femmes qui ont fait œuvre de pionnier ou ayant laissé une empreinte profonde et déterminante dans la vie de l’établissement.

La promotion culturelle et la communication inter-génération

7La promotion culturelle est l’objectif le plus ambitieux et le plus difficile à concrétiser, car pas évident à partager entre les différentes générations et individus, mais aussi le plus passionnant. Pourtant histoire, art, sociologie, technique et médecine sont étroitement imbriqués. De plus il n’est guère d’art, plastique, musical ou littéraire, qui ne s’abreuve aux sources de l’humanité souffrante et de l’histoire mouvementée des générations successives. Aussi nous essayons d’accorder une place privilégiée dans nos activités de communication à la trilogie : expositions techniques et artistiques, conférences et concerts, visites culturelles de musées, de sites scientifiques, historiques et d’expression populaire.

Le partenariat et les échanges entre sociétés et associations

8Ils réclament d’abord une convivialité individuelle et de groupe, que nous essayons de susciter à tous les niveaux. La dynamique de notre société est à l’origine basée sur l’absence de toute préséance et distinction catégorielle. Tous les âges, toutes les fonctions, toutes les activités hospitalières s’y rencontrent et s’expriment. Chacun peut adhérer à l’association, y compris les personnes sympathisantes extérieures au monde hospitalier et les anciens malades. Notre ambition est de fédérer les envies de découvertes et les expressions multiples.

9Des échanges très enrichissants se font au niveau du bureau et du conseil d’administration de par sa composition diversifiée, par le biais de notre publication « Mémoire Hospitalière », ouverte à tous ceux qui souhaitent communiquer sur un sujet qui les passionne et qu’ils désirent partager, et par des voyages et sorties pluriannuelles, agrémentées de repas pris en commun.

Histoire des hopitaux d’Alsace

10Au-delà de cette dynamique interne, la SHHCC est ouverte à des partenariats et des échanges multiples avec d’autres sociétés et associations.La démarche est cultivée par la réalisation de partenariats, non seulement avec d’autres sociétés d’histoire et d’archéologie, mais aussi avec des sociétés d’art. C’est ainsi que la SHHCC fait partie de la Fédération des Sociétés d’Histoire et d’Archéologie d’Alsace. Elle a également constitué avec les associations sœurs de Strasbourg et Mulhouse une fédération des sociétés d’histoire des hôpitaux d’Alsace, intitulée : « Fédération des Associations pour l’étude et la mise en valeur du Patrimoine Hospitalier et de la Santé en Alsace » (FAEPHSA). Des relations étroites existent par ailleurs avec la société Schongauer du musée Unterlinden, ainsi qu’avec la société d’Histoire et d’Archéologie de la ville de Colmar. Une collaboration fructueuse a aussi été activée avec la Bibliothèque Municipale de Colmar, ainsi que les archives de la ville et les archives départementales, sans oublier l’Office Municipal de la Culture. Enfin notre société est membre de la Fédération Française d’Histoire des Hôpitaux et en rapport avec « Tri-Rhéna » (réseau patrimoine historique et culturel de la Regio (France - Allemagne - Suisse).

Chapelle de l’hôpital Louis Pasteur, vue intérieure. Architecte Charles Treiber

Chapelle de l’hôpital Louis Pasteur, vue intérieure. Architecte Charles Treiber

Photo J.-P. Treiber.

Chapelle de l’hôpital Louis Pasteur, vue extérieure. Architecte Charles Treiber

Chapelle de l’hôpital Louis Pasteur, vue extérieure. Architecte Charles Treiber

Photo J.-P. Treiber

Nos principales réalisations à ce jour

11Sans chercher à être exhaustif et prétendre avoir honoré tous ces objectifs, nous citerons parmi nos diverses actions et réalisations :

Le bulletin de notre association, « Mémoire Hospitalière »

12Adressé gratuitement à chaque membre et achetable au siège de l’association ainsi qu’au salon du livre de Colmar. En plus d’une parution annuelle, Mémoire Hospitalière édite des numéros hors-série, commémorant un événement important. Parmi ceux-ci figurent à ce jour les titres suivants :

13Les œuvres d’art des HCC et la collection des pots de pharmacie déposés au musée Unterlinden (HS N° 1 / 1995) ;  L’Hôpital Pasteur : 60 ans déjà! (HS N° 2 / 1997) ; Un demi-siècle de neurochirurgie aux HCC (HS N° 3 / 1998). L’anatomie s’expose… autour des œuvres de Fernand d’Onofrino (HS N° 4 / 2002). Le retable d’Issenheim revisité par Itsuki Yanaî (HS N° 5 /2003). Petite Histoire en images de l’Hôpital Civil de Colmar depuis 1255 jusqu’en 2005 (HS N° 6 /2005). Les 70 ans de l’Hôpital Louis Pasteur à Colmar (HS N° 7 / 2007).

Des expositions très visitées

14Réalisées autour d’un thème directeur, comme les journées du patrimoine en 2003, consacrées à l’histoire de l’exploration et du traitement électrique du cœur, elles sont agrémentées par une remarquable collection d’électrocardiographes et de stimulateurs cardiaques, des origines à nos jours. Les arts plastiques ont également servi de prétexte en 2002 à l’étude historique de l’anatomie autour des oeuvres de Fernand d’Onofrio et en 2003 le retable d’Issenheim à celle d’une endémie : l’ergotisme. En 2004 une place spéciale a été accordée aux artistes amateurs du monde hospitalier (exposition intitulée « Talents cachés ») et en 2005 aux artistes handicapées. De plus lors des commémorations anniversaires des HCC, évoquées ci-dessous, ont été invités à exposer une sélection de leurs œuvres des artistes peintres renommés comme Jean-Claude Allenbach, Guy Minarro et Guy Ritzenthaler.

Des conférences et des concerts

15Ils sont programmés pour intéresser un large public. Les conférences sont à thème médical et historique comme celles du Professeur M. Neidhardt sur « L’anatomie, mère de la chirurgie » (2003), de Mme Elisabeth Clémentz sur « l’activité hospitalière des Antonins » (2003), du Dr Philppe-Albert Koch sur « l’organisation du service de santé militaire pendant la guerre de 1914‑1918 » (2005), du Professeur F. Granier sur « L’arthérapie » (2004), et du Professeur Grange ayant eu comme sujet « Paul Rhomer », un des pionniers en France de la médecine pédiatrique.Soit elles abordent un sujet plus artistique comme les conférences intitulées « Grünewald, l’art du peintre » par Hubert Comte et « Peinture et spiritualité » par Marie-Anne Hartmann (mai 2003) ou  encore « art et expression de la personnalité » par P. de Paepe (2004), conservatrice en chef du musée Unterlinden de Colmar. D’autres portent sur des sujets historiques locaux ou plus généraux. Il en fut ainsi des conférences du Dr Boegly ayant eu comme thème l’histoire de « La maison Saint‑Jacques de Rouffach : de la Révolution française à l’annexion allemande » (2007) et d’une remarquable prestation du Professeur Jean-Luc Kahn sur les « Origines de l’imprimerie dans la vallée du Rhin » (2004). La musique entre également dans le champ d’intérêt de la SHHCC, qui bénéficie de l’aimable mise à disposition de la chapelle de l’Hôpital Pasteur par les autorités religieuses et civiles. C’est ainsi qu’elle a été en mesure d’organiser plusieurs concerts, notamment à l’occasion des manifestations commémoratives qui se sont succédées depuis 1998.

Des manifestations commémoratives médiatisées

16En 1998 SHHCC a  fêté avec beaucoup d’émotion et de faste le cinquantenaire de la neurochirurgie colmarienne et le souvenir de son créateur le professeur Ernest Woringer. Des manifestations très suivies ont d’autre part été dédiées aux : 10e anniversaire de la SHHCC (2002), 750 ans des Hospices civils de Colmar (2005), 70 ans de l’Hôpital Pasteur (2007).

Des sorties culturelles et récréatives annuelles

17Destinées aux membres et sympathisants. Celles-ci ont eu à ce jour comme principales destinations : le Musée de l’histoire de la pharmacie de Bâle (1994), le Pays de Louis Pasteur (1995), les Hôtels-Dieu de Beaune et de Louhans (1996), le musée gallo-romain de Biesheim (1996), le lac de Constance (1997), le Musée de l’Œuvre Notre-Dame et les musées Rohan à Strasbourg (1998), le centre FORENAP de Rouffach (2000), la Bibliothèque du grand séminaire de Strasbourg (2001), le musée de l’instrumentation optique de Biesheim (2001 et 2004), la Bibliothèque humaniste de Sélestat (2002 et 2003), le musée de la pharmacie et la ville de Heidelberg en Allemagne (2002), le château de Bucheneck de Soultz (2003), l’Institut franco-allemand de recherches de Saint-Louis (décembre 2003), le Musée des sorcières de Bergheim (2004 et 2005), l’Hôtel-Dieu et l’Abbaye Saint-Philibert de Tournus (2005), le Monastère Royal de Brou (2006), la ville historique de Rouffach et de son musée (2006), l’Art Nouveau et les sites historiques de Nancy (2007), le Fort de Mutzig et son hôpital militaire sous-terrain (2007).

La participation annuelle au salon du Livre de Colmar

18En 2006, notre société s’est vue décerner le 1er prix de la Fédération des Sociétés d’Histoire et d’Archéologie d’Alsace pour l’ensemble de ses activités (2005).

19S’ajoutent à ces activités de base et dans la mesure des possibilités financières de la SHHCC, des actions ponctuelles de soutien à diverses structures d’entre-aide, comme la remise au Centre pour Personnes Âgées (CPA) de Colmar en 2005 d’un chèque de 750 euros destiné à l’acquisition de livres pour la bibliothèque des résidents.

Les membres de notre société

20L’adhésion en tant que membre actif à la SHHCC est possible pour tous les actifs ou retraités des HCC. L’adhésion est également ouverte à toute personne sympathisante y compris les anciens malades.

21La qualité de membre permet :

22De recevoir gratuitement le bulletin annuel « Mémoire Hospitalière » ; d’être informé en priorité de la parution des numéros hors-série ; d’être abonné à « La lettre des HCC » si retraité de l’établissement ; de participer avec la personne de son choix aux voyages d’études et autres visites ; d’être invité aux expositions, conférences, assemblées générales ; de faire part de ses souvenirs concernant une activité professionnelle, à travers récits, prêts de photos, documents ou objets anciens ; de rédiger un compte-rendu de visite ou de voyage et de le voir publié, si avis favorable du comité de lecture, dans « Mémoire Hospitalière », de percevoir un reçu fiscal, ouvrant droit à réduction d’impôt et permettant de déduire 60 % du montant versé en tant que membre bienfaiteur. Quant à la cotisation annuelle elle est modeste : 10 € pour les membres actifs, 30 € et plus pour les membres bienfaiteurs, gratuité pour les étudiants et autres personnes en formation aux HCC.

Contact

23Société d’Histoire des hôpitaux civils de Colmar

24Hôpital Louis Pasteur, bat. 30, 1er étage
39, avenue de la Liberté
68000 Colmar
Tél. : 03 89 80 33 27

Haut de page

Table des illustrations

Titre Chapelle de l’hôpital Louis Pasteur, vue intérieure. Architecte Charles Treiber
Crédits Photo J.-P. Treiber.
URL http://journals.openedition.org/alsace/docannexe/image/930/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 840k
Titre Chapelle de l’hôpital Louis Pasteur, vue extérieure. Architecte Charles Treiber
Crédits Photo J.-P. Treiber
URL http://journals.openedition.org/alsace/docannexe/image/930/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 925k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jean-Paul Zenglein, « 1994 : Société d’Histoire des Hôpitaux Civils de Colmar », Revue d’Alsace, 135 | 2009, 406-410.

Référence électronique

Jean-Paul Zenglein, « 1994 : Société d’Histoire des Hôpitaux Civils de Colmar », Revue d’Alsace [En ligne], 135 | 2009, mis en ligne le 01 octobre 2012, consulté le 22 mai 2018. URL : http://journals.openedition.org/alsace/930 ; DOI : 10.4000/alsace.930

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page