Navigation – Plan du site
Les sociétés des années 80 à nos jours

1994 : Association « Mémoire Mulhousienne » et le cimetière de Mulhouse

Jean-Pierre Ehrmann
p. 411-413

Texte intégral

1L’association « Mémoire Mulhousienne » s’est constituée le 22 août 1994. L’un de ses objectifs est de faire arrêter la destruction qui menaçait les dalles anciennes du cimetière de Mulhouse, rue Lefèbvre.

Historique des lieux de ce cimetière

2Au Moyen Age, les cimetières étaient situés autour des églises de la ville. A la fin du XVIIIe siècle, regroupement à l’ancien couvent des Franciscains (actuellement église Sainte Marie). En 1805, suite aux exigences sanitaires, création hors les murs d’un cimetière à l’emplacement du parc Salvator actuel, au Nord Est de la vieille ville. Extensions successives au même endroit en 1826, 1831 (cimetière israélite) et en 1852 (cimetière catholique). En 1872 : création du cimetière actuel, rue Lefèbvre, sur 12 ha (actuellement 22 ha) avec une partie protestante, une partie catholique et une partie israélite.

3Ce cimetière, inauguré en 1872, fut dessiné par J.-B. Schacre, architecte voyer de la ville de Mulhouse qui avait construit le temple protestant Saint-Etienne, l’église catholique Saint-Etienne et la synagogue.

4Il a une composition assez exceptionnelle car, lors de sa mise en place, il y eut transfert du cimetière du parc Salvator situé au centre de Mulhouse, des dalles du début du XIXe siècle, ce qui a permis une composition de départ cohérente entre : les tombes, (stèles sobrement décorées et cintrées en leur partie supérieure), les plantations, le long des grandes allées (avec des ronds-points) ; le décor néoclassique (qui utilise pour les barrières des motifs de pavots et de flambeaux renversés). Types de tombes : stèles arrondies, dalles horizontales, stèles néogothiques, stèles néoclassiques, urnes, obélisques, colonnes brisées, chapelles.

5Certaines tombes évoquent la mémoire de personnalités de tout premier ordre pour l’histoire du développement industriel aux XVIIIe et XIXe siècles. On peut citer : Jacques Koechlin, maire et député de Mulhouse, Nicolas Koechlin, créateur du chemin de fer Mulhouse-Thann, Isaac Schlumberger, premier président de la Société Industrielle de Mulhouse, Emile Hubner, ingénieur et inventeur de machines textiles et dont la tombe est l’œuvre du sculpteur Bartholdi… Le cimetière constitue également une réserve d’archives gravées dans la pierre qu’il ne faut pas dilapider ni changer d’emplacement.

6Actuellement, du fait de l’absence ou de l’extinction des descendants des familles mulhousiennes, la plupart des anciennes tombes perpétuelles ne sont pas toujours bien entretenues. Les services du cimetière de la ville avaient commencé à ôter les tombes perpétuelles abandonnées.

Le sauvetage

7L’Association « Mémoire Mulhousienne » a réalisé un travail important :

  • Sauvetage d’une sculpture de Bartholdi, (située sur la tombe d’Emile Hubner) qui, en octobre 1994, avait été volée et a été retrouvée ;

  • Plan détaillé du cimetière avec les emplacements des dalles ;

  • Inventaire complet pour la partie ancienne côté protestant, jusqu’au mur intérieur transversal réalisé par Frédéric Thébault grâce à la participation de la Fédération des Société d’Histoire et d’Archéologie d’Alsace, pour toutes les tombes antérieures à 1939 ;

  • Inventaire de la 2e partie du cimetière protestant avec photos numériques.

  • Organisation de visites du cimetière [en septembre 1995] notamment pour les journées du Patrimoine. De nombreuses autres visites notamment pour des associations telles que celles des généalogistes, des réunions familiales, des associations historiques locales, également pour la souscription à la Fondation du Patrimoine ;

  • Participation au Conseil Consultatif du Patrimoine Mulhousien ;

  • En 2007, visites pour les journées du Patrimoine sur le thème des rues.

8Organisation de chantiers bénévoles de jeunes avec le Foyer Saint Jean : enlèvement de broussailles dans les enclos et petites restaurations, à raison, pendant une semaine, d’une demi-journée de travail bénévole pour une demi-journée de détente avec notamment visite de musées mulhousiens en relation avec la vie et les découvertes faites autrefois par les personnalités enterrées dans ce cimetière.

La mémoire des grands Mulhousiens : extrait du dossier CRPS pour la ZPPAUP du cimetière central de Mulhouse (2008)

La mémoire des grands Mulhousiens : extrait du dossier CRPS pour la ZPPAUP du cimetière central de Mulhouse (2008)

Un travail d’équipe

9La mise en place de cette dynamique n’a pu se faire qu’en associant nos efforts avec un certain nombre d’entités :

  • La Fédération des Sociétés d’Histoire et d’Archéologie d’Alsace, citée plus haut, dont la méthode d’inventaire a été poursuivie, notamment pour la 2e partie du cimetière protestant. ;

  • Le Lions Club Mulhouse Europe ;

  • La banque populaire d’Alsace ;

  • Le Cercle généalogique de Mulhouse ;

  • La Société pour la Protection des Paysages et de l’Esthétique de la France (SPPEF) qui a constitué un groupe de travail « cimetières, mémoire des lieux » dont notre association est une partenaire actif. Un colloque tenu en 2001 a défini l’importance de l’inventaire et d’une ZPPAUP dans la démarche de restauration des cimetières anciens. Une vingtaine d’associations travaillent en France sur ce sujet et ont obtenu de bons résultats ;

  • L’association REMPART qui est l’union de 170 associations locales de défense du patrimoine par le bénévolat et les chantiers de jeunes ;

  • La Fondation Saint-Jean, citée plus haut ;

  • Le Conseil consultatif du patrimoine mulhousien (CCPM), qui regroupe les associations culturelles de la ville de Mulhouse et est leur interprète auprès de Monsieur le Maire ;

  • Et bien sûr, la Ville de Mulhouse et les services du cimetière.

La protection du cimetière

10L’association a également demandé la protection du cimetière au titre des Monuments Historiques. En effet, une bonne partie des dalles les plus anciennes étaient en danger, le cimetière était en train de perdre sa signification historique. Un groupe de travail a été constitué avec les services de la Mairie, des conseillers municipaux, un représentant de la direction générale des Affaires culturelles, l’architecte des Bâtiments de France, des représentants des trois religions : protestante, catholique et israélite. La réflexion s’est orientée vers la mise en place d’une ZPPAUP (zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager), une convention définissant les impératifs d’aspect et les zones sur lesquelles ils s’appliquent de façon à garder au cimetière son caractère sans nuire à son utilisation. Le principe a été accepté par le conseil municipal en 2002 et l’approbation définitive a eu lieu en décembre 2008.

11Le CCPM (Conseil consultatif du Patrimoine Mulhousien) a participé à la ZPPAUP, et mis en place avec la Ville de Mulhouse et la Fondation du patrimoine la souscription pour la restauration de l’entrée du cimetière et de la chapelle catholique. Le CCPM a également permis le lancement d’une première brochure pour la visite du cimetière.

12Après une quinzaine d’années d’efforts, nous voyons mieux comment nous pourrons participer à la mise en état du cimetière pour qu’il reste un élément clé pour la compréhension de l’histoire de Mulhouse et de ses musées. Nous pensons qu’il serait possible de relancer l’idée de protection des cimetières en Alsace, car elle a été une des premières régions à se préoccuper de ce problème.

Contact

13Association « Mémoire Mulhousienne »

1412, rue de la Bourse
68100 Mulhouse

Haut de page

Table des illustrations

Titre La mémoire des grands Mulhousiens : extrait du dossier CRPS pour la ZPPAUP du cimetière central de Mulhouse (2008)
URL http://journals.openedition.org/alsace/docannexe/image/932/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 836k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jean-Pierre Ehrmann, « 1994 : Association « Mémoire Mulhousienne » et le cimetière de Mulhouse », Revue d’Alsace, 135 | 2009, 411-413.

Référence électronique

Jean-Pierre Ehrmann, « 1994 : Association « Mémoire Mulhousienne » et le cimetière de Mulhouse », Revue d’Alsace [En ligne], 135 | 2009, mis en ligne le 01 octobre 2012, consulté le 20 mai 2018. URL : http://journals.openedition.org/alsace/932 ; DOI : 10.4000/alsace.932

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page