Navigation – Plan du site
Analyse de sites et logiciels

Certif'Langues : un outil efficace de familiarisation à la certification Cles ?

Hélène Bellecave
Référence(s) :

Conception : Annick Rivens Mompean et Jean-François Brouttier.
Date de création : 2014
Développement :
Certif'Langues a été développé par l'université de Lille SHS (sciences humaines et sociales) et l'Ulco (université du Littoral Côte d'Opale) sur une demande de l'UOH (université ouverte des humanités). Ce projet a été porté par Lille SHS, en partenariat avec l'Ulco qui a pris en charge l'hébergement du site ainsi que le travail sur les droits d'auteurs. Lille SHS a porté le projet et en a piloté l'aspect financier ainsi que la production multimédia, assurée par la Dune (direction des usages du numérique).
Support : site web
Configuration logicielle et matérielle : accessible depuis tous les navigateurs Internet récents.
Langues et culture : site francophone pour l'apprentissage du français langue étrangère, de l'allemand, de l'anglais et de l'espagnol.
Public cible : enseignement supérieur, formation continue, licence, master.
Niveau d'habileté langagière cible de l'apprenant : pour l'anglais, l'allemand, l'espagnol, la certification de référence est le Cles, niveau B1 et B2 ; pour le FLE (français langue étrangère), la certification de référence est le Delf, niveau B1 et B2.

Entrées d'index

Mots-clés :

analyse

Keywords :

review
Haut de page

Texte intégral

1. Introduction

1Le site Certif'Langues propose des ressources de niveaux B1 et B2 en allemand, anglais, espagnol et français langue étrangère, destinées à la préparation de certifications. Mon analyse du site Certif'Langues s'est déroulée en février et mars 2017. Elle a porté sur la partie anglais, et plus particulièrement sur les quatre dossiers étiquetés B2 : "Getting kids excited about reading and writing", "Cyclists in the city", "Immigration in Britain" et "The digital workplace". Cette analyse a été menée de manière fine sur les modules d'anglais B2, mais il convient de préciser que, mis à part pour le FLE, les modules qui concernent le niveau B1 et les autres langues (allemand et espagnol) ont été conçus selon les mêmes modalités.

2L'objectif était une analyse didactique pratique de cette ressource : quel public est concerné ? Quels objectifs sont visés ? Quelles compétences langagières sont travaillées ? Quelles aides sont apportées ? Quelles semblent être les limites de Certif'Langues et quelles pistes d'exploitation semblent possibles ?

Figure 1 – Page d'accueil de Certif'Langues.

Figure 1 – Page d'accueil de Certif'Langues.

3La page d'accueil du site (Figure 1) s'adresse directement à l'utilisateur.

Vous trouverez ici des activités pour vous préparer à la passation d'une certification en langues. Vous pourrez ainsi vous entraîner à la réception orale et écrite, avec des pistes vers la production orale ou écrite. Les modules proposés sont en cohérence avec les compétences visées, le format et les stratégies à mettre en œuvre dans des certifications reconnues.

4Pour l'anglais, la certification ciblée est explicitement citée : il s'agit du Cles (certification de compétences en langues de l'enseignement supérieur), avec un renvoi vers le site national (Certificat de compétences en langue de l'enseignement supérieur, nd).

5Ces ressources B2 pour l'anglais de Certif'Langues répondent-elles aux besoins d'un candidat souhaitant se présenter à un Cles B2 ? D'autres exploitations sont-elles possibles ?

2. Cles B2 : objectifs, format, préparation

6Avant d'analyser en détails les ressources proposées par Certif'Langues, il convient de rappeler rapidement les objectifs et le format du Cles B2.

7En tant que certification, le Cles n'évalue pas un contenu linguistique qui aurait fait l'objet d'un enseignement, mais valide la maîtrise de compétences langagières, pragmatiques et sociolinguistiques qui résulte d'un enseignement/apprentissage s'inscrivant sur le long terme. Le Cles est adossé au Cadre européen commun de référence pour les langues (Conseil de l'Europe, 2001) et, en cela, s'appuie sur une approche actionnelle, où l'apprenant est un acteur social devant réaliser des "tâches" (Conseil de l'Europe, 2001 : 15), qui ne sont pas uniquement langagières, dans le but de communiquer. Les épreuves des trois niveaux de Cles s'articulent donc autour de tâches à accomplir dans le cadre d'une mise en situation thématique, sous la forme d'un scénario réaliste.

8Il semble donc pertinent d'affirmer, comme clairement stipulé sur le site national du Cles (Certificat de compétences en langue de l'enseignement supérieur, nd), que le Cles ne se prépare pas de la même façon qu'un test de langue que l'on peut travailler de manière intensive en vue de la validation d'un score précis. En revanche, une familiarisation au format de l'épreuve est souhaitable pour que le candidat gagne en efficacité au moment des épreuves et ne soit pas surpris par les tâches à accomplir.

9En effet, le Cles B2 demande par exemple, comme tâche finale d'expression orale, un débat contradictoire où le candidat doit jouer un rôle et négocier avec un ou deux autres candidats, à l'aide des arguments et idées relevés et mémorisés lors des tâches intermédiaires d'écoute et de lecture. La tâche d'expression écrite fait l'objet d'une synthèse ou d'un rapport à rédiger exigeant un état des lieux des arguments avancés autour de la problématique du dossier, par exemple avantages et inconvénients d'une situation ou d'un problème. Ces objectifs sont dans la lignée des descripteurs du Cadre européen commun de référence pour les langues, pour le niveau B2 : "Peut expliquer un point de vue sur un problème en donnant les avantages et les inconvénients d'options diverses" (Conseil de l'Europe, 2001 : 50, "Argumenter"), ou bien "Peut écrire un essai ou un rapport qui développe une argumentation en apportant des justifications pour ou contre un point de vue particulier et en expliquant les avantages ou les inconvénients de différentes options" (Conseil de l'Europe, 2001 : 52, "Essais et rapports").

10Par conséquent, il est souhaitable que le candidat se familiarise au débat contradictoire et à la rédaction de synthèses pour être en situation de réussir. Si le site national du Cles propose un exemple de sujet type, à consulter de manière incontournable pour qui souhaite se présenter à la certification, il semble pertinent d'entraîner les candidats à travailler le plus souvent possible de manière scénarisée et à relier les tâches entre elles pour "parvenir à un résultat donné" (Conseil de l'Europe, 2001 : 16).

11Certif'Langues peut-il être exploité dans ce sens ?

3. Présentation du site pour la partie Anglais, modules B2

3.1. Convivialité du site

12La navigation sur Certif'Langues s'avère simple et intuitive, la disposition des pages, agréable, et le découpage des menus, clair et précis. Le travail n'est pas perdu si l'utilisateur interrompt son travail : lorsqu'il se rend à nouveau sur le site, il peut soit reprendre son travail, soit effacer les réponses précédemment données pour recommencer.

Figure 2 – Page d'accueil du dossier "Getting kids excited about reading and writing".

Figure 2 – Page d'accueil du dossier "Getting kids excited about reading and writing".

13Pour chaque dossier, toutes les activités sont affichées en permanence dans le menu de gauche (Figure 2) : il est ainsi aisé de naviguer de l'une à l'autre, de les effectuer à son rythme et dans l'ordre souhaité, voire de consulter les différentes tâches avant de les entreprendre, comme il est possible de le faire avec le dossier de travail du Cles B2 – hormis pour l'épreuve d'interaction orale, dont le sujet est communiqué au dernier moment. Il en va de même pour chaque question à l'intérieur des documents : l'utilisateur peut naviguer de l'une à l'autre dans le menu de droite et les consulter à l'avance. Notons qu'aucun message d'erreur ou de rappel ne s'affiche si l'on clique sur "valider" avant d'avoir répondu à la question, et, une fois la réponse affichée, on ne peut la faire disparaître.

14Lors des tâches d'écoute, pour chaque document, l'utilisateur maîtrise le curseur de lecture, ce qui rend possible les pauses et réécoutes illimitées et laisse du temps pour lire les questions et y répondre. Rappelons que lors des épreuves du Cles B2, le nombre d'écoutes est limité à trois, sans pause pendant les documents. Pour chaque question, l'utilisateur valide sa réponse et a immédiatement accès à une correction (codes rouge et vert sur ses propositions) ainsi qu'au corrigé. Pour les documents vidéo, il peut même réécouter le passage où figure la réponse attendue, accompagnée du script. L'activation des sous-titres est possible pour un travail d'autocorrection plus précis.

Figure 3 – Auto-évaluation de la performance (à droite) et transcription sous forme d'histogramme (à gauche).

Figure 3 – Auto-évaluation de la performance (à droite) et transcription sous forme d'histogramme (à gauche).

15Enfin, un outil d'auto-évaluation est proposé (Figure 3) : pour chaque question, après l'affichage du corrigé, l'utilisateur peut estimer sa performance comme étant "bonne", "moyenne" ou "mauvaise". Au fur et à mesure que l'utilisateur progresse dans le dossier et s'auto-évalue pour chaque question, la performance globale s'ajuste dans la partie gauche de l'écran : elle consiste en un histogramme faisant appel aux codes couleur vert ("bonne"), orange ("moyenne") ou rouge ("mauvaise").

Figure 4 – Tâche de production orale – Dossier "The Digital Workplace".

Figure 4 – Tâche de production orale – Dossier "The Digital Workplace".

16Pour effectuer la tâche de production orale, un enregistreur numérique est mis à la disposition de l'utilisateur (Figure 4). Une fois l'enregistrement terminé, ce dernier peut réécouter sa production (pas de pause possible), mais pas télécharger le fichier son. Cela rend impossible tout retour sur production. Il serait sans doute utile d'améliorer l'outil ou de recommander l'utilisation d'un enregistreur personnel (tous les smartphones disposent, en effet, de cette fonctionnalité).

Figure 5 – Tâche de production écrite – Dossier "Immigration in Britain".

Figure 5 – Tâche de production écrite – Dossier "Immigration in Britain".

17Enfin, pour effectuer la tâche de production écrite, l'utilisateur saisit son texte directement dans une fenêtre prévue à cet effet et peut ensuite imprimer son travail (Figure 5).

3.2. Les dossiers thématiques : organisation et contenus

  • 1 Notre traduction, texte original : "You are about to work as an intern in (…). Your mission is to ( (...)
  • 2 Notre traduction, texte original : "You belong to a Citizens Association (…). Your goal is to (…)".

18Chaque dossier propose une mise en situation, comme dans les épreuves du Cles B2, et l'ensemble des tâches est scénarisé. Les formulations utilisées ne laissent aucun doute sur l'approche actionnelle sous-jacente : "Vous allez travailler comme stagiaire dans (…). Votre mission est de (…)"1 (dossier "Getting kids excited about reading and writing") ou bien "Vous faites partie d'une association de citoyens (…). Votre objectif est de (…)"2 (dossier "Cyclists in the city").

19L'affichage du contenu de chaque dossier débute par la page de présentation qui présente la mission et les documents à étudier (cf. Figure 2).

20Le menu de gauche reprend très exactement les tâches que l'on retrouve dans un Cles B2 :

  • tâches intermédiaires d'écoute, de deux à cinq documents sonores selon les dossiers (durée cumulée de trois à dix minutes) ;

  • tâches intermédiaires de lecture, deux à trois textes selon les dossiers (de 8 000 à 13 500 signes) ;

  • macro-tâche de production écrite ;

  • macro-tâche de production orale.

21La longueur des documents sonores et des textes est donc très variable, ce qui diverge ici des standards à respecter pour les sujets de Cles B2, qui exigent une durée cumulée de cinq minutes pour les documents sonores et 9 000 signes sans les espaces (+/– 10%) pour le dossier documentaire.

22Les contenus thématiques des dossiers sont très divers.
- "Getting kids excited about reading and writing" : le vocabulaire permet un traitement par tout type de public, mais la thématique s'adresserait davantage à des (futurs) spécialistes de l'enseignement/de l'éducation.

23- "Cyclists in the city" : ce thème de société peut intéresser tout type de candidat, mais de nombreux éléments de vocabulaire, du dossier documentaire notamment, s'avèrent assez techniques (a median, a road diet, a planter strip, a sidewalk bulb-out). Même si certaines questions aident à en percevoir le sens, il semble davantage convenir à des candidats de niveau B2+ : "Peut comprendre des articles spécialisés hors de son domaine à condition de se référer à un dictionnaire de temps en temps pour vérifier la compréhension" (Conseil de l'Europe, 2001 : 58, "Lire pour s'informer et discuter"). Le dossier intéressera particulièrement les spécialistes d'urbanisme.

24- "Immigration in Britain" : la mise en situation de ce thème culturel et d'actualité fait appel à du vocabulaire juridique qui intéressera les spécialistes du droit (defending advocate, take on a case, the prosecution). Cependant, l'ensemble du dossier est traitable par tout type de candidat.

25- "The digital workplace" : à première vue, on pourrait penser que le thème s'adresse à des spécialistes des TIC (technologies de l'information et de la communication), mais les documents n'exigent pas la mobilisation d'un vocabulaire très spécialisé. Ce dossier intéressera donc tout type de candidat.

3.3. Nature, faisabilité et pertinence des macro-tâches de production

  • 3 Notre traduction, texte original : "Write a synthesis (…) you will single out the main principles t (...)
  • 4 Notre traduction, texte original : "You now have to write a 200-word report stating (…), detailing (...)

26Les tâches de production écrite s'apparentent, pour la plupart, à un travail de synthèse. Voici des exemples de consignes : "Rédigez une synthèse (…) vous ferez ressortir les grands principes qui constituent les étapes essentielles [du programme]"3 (dossier "Getting kids excited about reading and writing"), "Vous devez maintenant rédiger un rapport de 200 mots indiquant (…), détaillant (…)"4 (dossier "Immigration in Britain"). Cependant, les consignes varient d'un dossier à l'autre, ainsi que le nombre de mots demandés, lorsqu'il est mentionné. Cela n'est pas gênant en soi dans le cadre d'un travail de fond sur les compétences langagières et laisse une certaine liberté pour un travail en auto-formation ou une exploitation en cours de langue. Ceci est d'ailleurs un des objectifs premiers des concepteurs qui annoncent, dès la page de présentation, que Certif'Langues "vise des objectifs de certification, sans pour autant consister en des annales types". En revanche, dans le cadre d'une familiarisation aux épreuves du Cles B2, une harmonisation des consignes permettrait aux dossiers de gagner en lisibilité et en homogénéité. De même, le nombre de mots attendus, lorsqu'il est précisé, ne correspond pas systématiquement à ce qui est demandé pour le Cles B2 (qui exige 250 à 300 mots). Un candidat potentiel doit pouvoir s'entraîner à rédiger une synthèse ou un rapport en respectant la précision et la concision requises par le format de l'épreuve.

27Les tâches de production orale, quant à elles, sont de natures variables d'un dossier à l'autre : certains dossiers proposent une tâche de production orale en continu, d'autres une tâche de production orale en interaction ou les deux types de tâche. Cette diversité permet à un utilisateur de travailler seul sur certains dossiers, et avec un binôme sur d'autres. Rappelons simplement que le format du Cles B2 impose une épreuve de production orale en interaction dont les situations-problèmes et les rôles donnent lieu à un débat contradictoire et à la recherche d'un compromis en vue d'une solution : "évaluation en binômes – ou exceptionnellement trinômes – durant laquelle les deux (ou trois) candidats doivent tenir les rôles qui leur sont fournis et qui les mettent dans une situation de négociation qui devra évoluer pour aboutir à une prise de décision acceptable par toutes les parties"(Certificat de compétences en langue de l'enseignement supérieur, nd).

28Quelle que soit la nature de la tâche cependant, l'utilisateur est amené à argumenter et défendre un point de vue donné, ce qui est en adéquation avec ce qui est demandé au Cles B2 et avec les descripteurs B2.

Peut mettre en valeur la signification personnelle de faits et d'expériences, exposer ses opinions et les défendre avec pertinence en fournissant explications et arguments" (Conseil de l'Europe, 2001 : 61, "Interaction orale générale").

29Enfin, le site national du Cles établit clairement que, pour le Cles B2, "les informations repérées lors des phases de compréhension de l'écrit et de compréhension de l'oral ont pour objectif d'alimenter les phases de production (écrite et orale)".

30Sur le site Certif'Langues, les tâches intermédiaires de réception sont-elles au service des tâches finales des dossiers ?

3.4. Nature, faisabilité et pertinence des tâches intermédiaires de réception

31Il ressort que l'ensemble des quatre dossiers étiquetés B2 propose bel et bien un travail de repérage d'items nécessaires à la réalisation des tâches finales de production.

  • 5 Notre traduction, texte original : "What kind of non-fiction books do young kids like best? Identif (...)

32Il peut s'agir de points factuels devant être réinvestis dans une synthèse, par exemple : "Quel genre de livre éducatif les jeunes enfants préfèrent-ils ? Identifiez deux caractéristiques mentionnées par le journaliste"5 (dossier "Getting kids excited about reading and writing"), ou bien d'items permettant d'identifier les avantages et les inconvénients d'une situation, par exemple en figure 6 et en figure 7.

Figure 6 – Dossier "The digital workplace" – Partie Compréhension de l'oral.

Figure 6 – Dossier "The digital workplace" – Partie Compréhension de l'oral.

Figure 7 – Dossier "The digital workplace" – Partie Compréhension de l'oral.

Figure 7 – Dossier "The digital workplace" – Partie Compréhension de l'oral.

33Le nombre de questions, quant à lui, est variable d'un dossier à l'autre. Certains dossiers proposant peu de repérages, l'utilisateur devra approfondir lui-même l'étude des documents pour étoffer sa synthèse et son argumentation afin de traiter les tâches finales – ce qui est possible sur Certif'Langues, car les documents restent disponibles en permanence et consultables autant de fois que nécessaire. Ce n'est pas le cas en revanche pour les documents sonores lors des épreuves du Cles B2. Rappelons également que pour la tâche d'interaction orale du Cles B2, le candidat doit faire appel à ce qu'il a mémorisé des documents car il n'en dispose plus à ce stade des épreuves.

  • 6 Notre traduction, texte original : "In what way are Americans no different from anybody else?".

34La nature des questions, enfin, fait la part belle à la vérification de la compréhension, avec de nombreuses questions ouvertes (par exemple : "En quoi les Américains réagissent-ils comme tout le monde ?"6, dossier "Cyclists in the city") ou d'affirmations vrai/faux.

35Il est à noter que certains dossiers exigent un traitement synthétique des textes (questions obligeant à trier l'information dans l'ensemble du dossier documentaire) à l'aide d'énoncés fréquemment trouvés au Cles B2, par exemple en figure 8.

Figure 8 – Dossier "The digital workplace", compréhension de l'écrit, question 1.

Figure 8 – Dossier "The digital workplace", compréhension de l'écrit, question 1.

36D'autres dossiers privilégient un traitement chronologique (d'abord les questions sur le premier texte, puis les questions sur le deuxième texte, etc.).

37En vue d'une familiarisation aux épreuves du Cles B2, les repérages ne nécessitant pas de réponse développée sont préconisés. En effet, selon le cahier des charges envoyé aux centres Cles, les concepteurs de sujets doivent privilégier :

  • pour la compréhension de l'oral, des questions qui demandent en réponse un ou deux mots extraits du document, des questions qui ne demandent qu'une réponse OUI ou NON, des affirmations VRAI/FAUX, des tableaux à deux entrées permettant de croiser des informations très brèves (chiffre, un ou deux mots) d'une même nature ou avec cases à cocher, des citations lacunaires ne portant pas sur plus de deux ou trois termes, etc. ;

  • pour la compréhension de l'écrit, des questions qui demandent en réponse une courte citation extraite d'un document, des questions qui demandent une réponse OUI ou NON (avec ou sans citation verbatim), des affirmations VRAI/FAUX (avec ou sans citation verbatim du document), des tableaux à deux entrées permettant de croiser des informations d'une même nature avec cases à cocher et/ou repérages de textes et de lignes et/ou citations verbatim des documents ; rappelons en outre que les questions doivent permettent un traitement synthétique du dossier documentaire en recoupant ou en rapprochant des informations disséminées dans plusieurs textes.

4. Pistes d'exploitation

38Suite à cette analyse, on peut imaginer plusieurs types d'exploitation des quatre dossiers B2 proposés sur Certif'Langues, partie anglais, qui, bien évidemment, ne s'excluent pas les uns les autres.

4.1. Travail en autonomie

39Comme souligné précédemment, les corrections disponibles permettent à l'utilisateur d'avancer seul dans les documents sonores et le dossier documentaire.

40L'outil réflexif d'auto-évaluation (Figure 3) permet de prendre du recul sur sa performance, et, pourquoi pas, de mesurer ses progrès si l'utilisateur exploite les dossiers de manière étalée dans le temps. L'outil implique néanmoins d'avoir une aisance linguistique et un recul suffisants pour évaluer la qualité de sa réponse car les questionnements associés à cette auto-évaluation peuvent se révéler complexes : dans quelle mesure une réponse attendue peut-elle être moyenne ? Est-ce d'un point de vue quantitatif : s'il faut trouver trois items, suis-je mauvais quand j'en trouve zéro ou un, moyen quand j'en trouve deux, et bon quand j'en trouve trois ?, ou d'un point de vue qualitatif : j'ai la bonne réponse sur le fond mais la grammaire et l'orthographe de mon verbatim laissent à désirer ? Dans le cas du Cles B2, rappelons que les corrigés sont précis et n'acceptent souvent que des erreurs d'orthographe mineures. De même, comment interpréter les histogrammes de couleur qui évaluent la performance globale : les couleurs jaune et rouge correspondent-elles à un niveau B2 non validé ? En d'autres termes, comment l'utilisateur est-il accompagné dans l'analyse de sa performance ?

41Une solution idéale serait la mise en place d'un forum modéré qui permettrait à l'utilisateur autonome d'échanger avec la communauté d'utilisateurs, de poser des questions à une équipe pédagogique ou de trouver des réponses à des questions fréquemment posées. S'il y a création d'une équipe pédagogique dédiée, celle-ci pourrait également assurer un retour sur les productions écrites et orales. En effet, ainsi que le préconisent les concepteurs de ces modules, la partie de Certif'Langues qui concerne les tâches finales nécessite un accompagnement ou un retour par un enseignant.

4.2. Travail en cours de langue et/ou accompagnement par un enseignant ou un lecteur

42Le travail en groupe de TD (travaux dirigés) guidé par un enseignant d'anglais permet de développer la méthodologie de la synthèse de documents, le retour sur une production écrite préparée avant le TD, l'échange et le recueil d'idées pour les tâches de production, ainsi que la constitution de binômes pour l'interaction orale.

43Avec l'accord des étudiants, on peut organiser des interactions filmées ou enregistrées, ce qui rend possible un débriefing ou un retour sur la production, dans le but d'améliorer sa performance. Enfin, l'enseignant peut décider d'exploiter les dossiers en mettant ses étudiants en condition Cles B2 : nombre d'écoutes limité, temps limité, etc.

4.3. Travail de fond sur l'amélioration des compétences langagières

44Certains dossiers vont plus loin que la simple évaluation de la compréhension, en rendant possible la construction des compétences langagières de compréhension ou en constituant des aides à la compréhension. Dans l'exemple de la figure 9, tiré du dossier "Immigration in Britain", la question est constituée d'une citation du document sonore suivie d'une tâche d'appariement lexical.

Figure 9 – Dossier "Immigration in Britain" – Document sonore 3 – Question 1.

Figure 9 – Dossier "Immigration in Britain" – Document sonore 3 – Question 1.

45De plus, lors de l'écoute des documents vidéo, les sous-titres activables sont utiles pour travailler le rapport graphie-phonie des éléments clés à mobiliser pour la tâche finale d'expression orale. Lorsqu'il active la correction, l'utilisateur peut également réécouter le court passage où se situe la réponse à la question et lire le script correspondant, ce qui constitue un entraînement à la compréhension fine.

46Enfin, les macro-tâches de production s'inscrivant dans une perspective actionnelle, elles trouvent tout à fait leur place dans un cours de langue qui souhaiterait aborder un dossier thématique.

5. Conclusion : Certif'Langues et la familiarisation au Cles B2 Anglais

47Nous avons souligné à plusieurs reprises la pertinence des dossiers Anglais B2 de Certif'Langues pour aider des candidats à se familiariser avec le format du Cles B2 : la pédagogie actionnelle sous-jacente, qui propose un scénario thématique et des tâches finales s'articulant autour de ce scénario, ainsi que la présence de documents sonores et de textes qui permettent de recueillir des informations utiles aux macro-tâches de production orale et écrite.

48Les ressources de Certif'Langues peuvent être exploitées par l'utilisateur dans le cadre d'un travail en autonomie, principalement pour les compétences langagières de réception. Dans ce cas, l'outil d'autoévaluation peut l'aider à prendre du recul sur sa performance, même s'il paraît, à première vue, complexe de donner du sens aux histogrammes de performance globale. À noter que les dossiers peuvent, bien sûr, faire l'objet d'une exploitation en TD dans le cadre du présentiel enrichi.

49Les tâches finales de production, quant à elles, nécessitent un accompagnement ou au minimum un retour par un enseignant dans le cadre des cours de langue, voire dans le cadre d'un enseignement à distance si l'on enrichit le dispositif d'un forum modéré, d'une plate-forme d'échanges avec le formateur/l'enseignant et la communauté d'utilisateurs. Les outils actuels de messagerie audio et vidéo constituent d'excellents compléments pour les tâches de production orale. En cela, Certif'Langues pourrait être exploité par les candidats au Cles B2 issus de la FTLV (formation tout au long de la vie), qui ont désormais accès à la certification Cles depuis l'arrêté du 4 novembre 2016.

50Rappelons, pour terminer, que la réussite aux épreuves du Cles B2 passe, avant tout, par un travail approfondi et de long terme sur les compétences langagières, dans une perspective actionnelle, et non pas exclusivement sur la consommation répétée d'entraînements "type Cles". En revanche, une familiarisation au format des épreuves paraît appropriée pour que le candidat puisse mettre toutes les chances de son côté le jour des épreuves. Dans cette perspective, Certif'Langues constitue une ressource très utile et bien construite.

Haut de page

Références

Les liens externes étaient valides à la date de publication.

Certificat de compétences en langue de l'enseignement supérieur (nd). Site national du Cles. https://www.certification-Cles.fr/

Certif'Langues (2014). http://www.uoh.fr/front/notice?id=424141cd-a230-4e9d-b101-5bf0f0ef07ec

Conseil de l'Europe (2001). Cadre européen commun de référence pour les langues – Apprendre, enseigner, évaluer. Paris : Didier.

Haut de page

Notes

1 Notre traduction, texte original : "You are about to work as an intern in (…). Your mission is to (…)".

2 Notre traduction, texte original : "You belong to a Citizens Association (…). Your goal is to (…)".

3 Notre traduction, texte original : "Write a synthesis (…) you will single out the main principles that stand out as decisive steps".

4 Notre traduction, texte original : "You now have to write a 200-word report stating (…), detailing (…)".

5 Notre traduction, texte original : "What kind of non-fiction books do young kids like best? Identify two characteristics mentioned by the journalist".

6 Notre traduction, texte original : "In what way are Americans no different from anybody else?".

Haut de page

Table des illustrations

Titre Figure 1 – Page d'accueil de Certif'Langues.
URL http://journals.openedition.org/alsic/docannexe/image/3253/img-1.png
Fichier image/png, 218k
Titre Figure 2 – Page d'accueil du dossier "Getting kids excited about reading and writing".
URL http://journals.openedition.org/alsic/docannexe/image/3253/img-2.png
Fichier image/png, 82k
Titre Figure 3 – Auto-évaluation de la performance (à droite) et transcription sous forme d'histogramme (à gauche).
URL http://journals.openedition.org/alsic/docannexe/image/3253/img-3.png
Fichier image/png, 96k
Titre Figure 4 – Tâche de production orale – Dossier "The Digital Workplace".
URL http://journals.openedition.org/alsic/docannexe/image/3253/img-4.png
Fichier image/png, 84k
Titre Figure 5 – Tâche de production écrite – Dossier "Immigration in Britain".
URL http://journals.openedition.org/alsic/docannexe/image/3253/img-5.png
Fichier image/png, 56k
Titre Figure 6 – Dossier "The digital workplace" – Partie Compréhension de l'oral.
URL http://journals.openedition.org/alsic/docannexe/image/3253/img-6.png
Fichier image/png, 75k
Titre Figure 7 – Dossier "The digital workplace" – Partie Compréhension de l'oral.
URL http://journals.openedition.org/alsic/docannexe/image/3253/img-7.png
Fichier image/png, 73k
Titre Figure 8 – Dossier "The digital workplace", compréhension de l'écrit, question 1.
URL http://journals.openedition.org/alsic/docannexe/image/3253/img-8.png
Fichier image/png, 262k
Titre Figure 9 – Dossier "Immigration in Britain" – Document sonore 3 – Question 1.
URL http://journals.openedition.org/alsic/docannexe/image/3253/img-9.png
Fichier image/png, 276k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence

Hélène Bellecave, « Certif'Langues : un outil efficace de familiarisation à la certification Cles ? », Alsic [En ligne],  | 2018, mis en ligne le 16 avril 2018, Consulté le 21 septembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/alsic/3253

Haut de page

Auteur

Hélène Bellecave

Hélène Bellecave est professeure agrégée à la faculté de sciences exactes et naturelles de l'Urca (université de Reims Champagne-Ardenne), où elle enseigne à un public Lansad (langues pour spécialistes d'autres disciplines). Elle est également porteuse de projets à la Maison des langues de l'Urca, où elle est responsable du Centre Cles (certification de compétences en langues de l'enseignement supérieur) et du développement d'un Pôle Lansad.
Affiliation : université de Reims Champagne-Ardenne, Faculté des sciences exactes et naturelles.
Courriel : Helene.bellecave@univ-reims.fr
Adresse : Hélène Bellecave, UFR Sciences exactes et naturelles, Département de langues, Campus Moulin de la Housse, BP 1039, 51687 Reims Cedex 2, France.

Haut de page

Droits d'auteur

CC-by-nc-nd

Haut de page