Navigation – Plan du site
Vidéos du webinaire 2018 "Innovation pédagogique, numérique et apprentissage des langues"

Des idées aux situations innovantes en pédagogie

André Tricot

Entrées d'index

Haut de page

Texte intégral

Les idées innovantes en pédagogie sont extrêmement rares (une ou deux par siècle, le reste relevant de la redécouverte d'idées anciennes). Par exemple, l'idée d'apprentissage par la découverte date de la Renaissance, celle de document authentique en enseignement des langues date de la fin du XIXème. Au contraire, les situations innovantes en classe sont extrêmement nombreuses. Nous devrions donc relever deux défis : transformer les idées pédagogiques en connaissances scientifiques cumulables, pour éviter de les redécouvrir sans cesse ; élucider comment des situations innovantes (c'est-à-dire des solutions locales, ponctuelles) peuvent générer des connaissances cumulables et partageables. Par exemple, depuis quelques années, il y a, au sein de la didactique des langues vivantes, un vif débat sur l'intérêt et les limites des approches Clil ou Emile. La plupart de ces débats sont fondés sur l'opinion, le témoignage ("avec mes élèves ça marche très bien") ou la réalisation d'enquêtes avec des promotions d'élèves ou d'étudiants inscrits dans des filières sélectives, dont le niveau n'est donc absolument pas comparable à celui d'élèves ou d'étudiants ordinaires. Montrer que ces étudiants ont de bonnes performances dans la filière Clil c'est ne rien montrer du tout. Il me semble qu'une approche fondée sur la répartition aléatoire des étudiants dans les groupes expérimentaux permettrait de commencer à obtenir quelques résultats "toute chose égale par ailleurs". Ce type d'approche n'économise en rien la nécessité de conduire des études en situations réelles. Et elle ne sert qu'à générer des connaissances. Ce sont ensuite les enseignants qui créent des solutions, c'est-à-dire des situations d'enseignement.

Haut de page

Références

Les liens externes étaient valides à la date de publication.

Les liens externes étaient valides à la date de publication.

Bruton, A. (2013). "CLIL: Some of the reasons why… and why not". System, vol.  41, n° 3. pp. 587-597.

Bruton, A. (2015). "CLIL: Detail matters in the whole picture. More than a reply to J. Hüttner and U. Smit". System, vol. 53. pp.  119-128.

Bruton, A. (2018). "Questions about CLIL which are unfortunately still not outdated: A reply to Pérez-Cañado". Applied Linguistics Review, vol. 8, n° 4.

Cañado, M. L. P. (2017). "Stopping the 'pendulum effect' in CLIL research: Finding the balance between Pollyanna and Scrooge". Applied Linguistics Review, vol. 8, n° 1. pp. 79-99.

Hüttner, J. & Smit, U. (2014). "CLIL (Content and Language Integrated Learning): The bigger picture. A response to: A. Bruton. 2013. CLIL: Some of the reasons why… and why not. System 41 (2013): 587–597". System, vol. 44. pp. 160-167.

Paran, A. (2013). "Content and language integrated learning: Panacea or policy borrowing myth?". Applied Linguistics Review, vol. 4, n° 2. pp. 317-342.

Roussel, S., Joulia, D., Tricot, A. & Sweller, J. (2017). "Learning subject content through a foreign language should not ignore human cognitive architecture: A cognitive load theory approach". Learning & Instruction, vol. 52. pp 69-79.

Roussel, S., Tricot, A. & Sweller, J. (submitted). "Listening to academic content in a foreign language: A cognitive challenge".

Tricot, A. (2017). L'innovation pédagogique. Paris : Retz.

Tricot, A. (2017). "La connaissance et la solution". Éducation & Didactique, vol. 11, n° 2. pp. 57-61. http://journals.openedition.org/educationdidactique/2725

Haut de page

Pour citer cet article

Référence

André Tricot, « Des idées aux situations innovantes en pédagogie », Alsic [En ligne],  | 2019, mis en ligne le 15 mars 2019, Consulté le 22 juillet 2019. URL : http://journals.openedition.org/alsic/3590

Haut de page

Auteur

André Tricot

André Tricot conduit ses recherches dans deux domaines : d'une part, les apprentissages et leurs difficultés, d'origines pathologiques ou non ; d'autre part, l'activité de recherche d'information dans les environnements numériques. L'approche est celle de l'ergonomie : comprendre les situations et les outils pour proposer des améliorations. Les domaines d'application concernent l'éducation mais aussi le secteur industriel (aéronautique, automobile et télécom). Il collabore avec plusieurs universités étrangères, notamment en Australie. Il a été responsable du groupe qui a élaboré le projet de programme pour le Cycle 2 en 2014-2015.
Affiliation : université de Toulouse.
Courriel : Andre.Tricot@univ-tlse2.fr
Toile : http://andre.tricot.pagesperso-orange.fr/
Adresse : UMR 5263 Cognition, langage, langues, ergonomie (CLLE), CNRS, EPHE et université de Toulouse, 56 avenue de l'URSS, 31078 Toulouse cedex 4, France.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

CC-by-nc-nd

Haut de page