Navigation – Plan du site
Vidéos du webinaire 2018 "Innovation pédagogique, numérique et apprentissage des langues"

Apprentissage des langues sur Internet : articuler ressources open source et outils grand public pour produire des services robustes à la massification

Matthieu Cisel

Entrées d'index

Haut de page

Texte intégral

Dans le domaine de l'apprentissage des langues en ligne, la massification des publics – nous parlons ici de services s'adressant à plusieurs centaines de milliers, voire plusieurs millions d'individus – semble avoir été, jusqu'à présent, l'apanage d'entreprises privées. Nous avançons ici l'idée selon laquelle la multiplication de certains formats de ressources éducatives libres (REL) produites par crowdsourcing pourrait faciliter considérablement la conception de parcours d'apprentissage analogues à ceux de ces entreprises. La constitution de la base de données d'exercices représente désormais l'un des principaux obstacles à la réalisation de parcours d'apprentissage comme ceux des grandes communautés.
Nous soutenons qu'il est possible à partir d'un corpus de phrases en licence Creative Commons traduites par crowdsourcing, comme Tatoeba, de produire des parcours d'apprentissage équivalents, voire plus diversifiés et individualisés, que ceux des grandes communautés d'apprentissage. Il s'agit également d'apporter un éclairage nouveau sur la manière dont des REL existantes pourraient être employées dans des services qui visent la massification.

Haut de page

Références

Les liens externes étaient valides à la date de publication.

Les liens externes étaient valides à la date de publication.

Chotel, L. (2017). "Analyser la conception pédagogique d'un MOOC de langue sous l'angle de la "massivité". Sticef, vol. 24, n° 2. http://sticef.univ-lemans.fr/num/vol2017/24.2.5.chotel/24.2.5.chotel.pdf

Loiseau, M., Potolia, A. & Zourou, K. (2011). "Communautés Web 2.0 d'apprenants de langue avec parcours d'apprentissage  : rôles, pédagogie et rapports au contenu". In EIAH 2011. pp. 111-123. https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00598762

Potolia, A., Loiseau, M. & Zourou, K. (2011). "Quelle(s) pédagogie(s) voi(en)t le jour dans les (grandes) communautés web 2.0 d'apprenants de langue ?". In Dejean, C., Mangenot, F. & Soubrié, T. (dir.). Actes du colloque Epal – Symposium "Web social et communautés autour des langues étrangères : la part de l'informel et du formel". https://archives-web.univ-grenoble-alpes.fr/epal/epal.u-grenoble3.fr/pdf/epal2011-potolia-et-al.pdf

Roland, N. (2016). "Appropriation d'artefacts audiovisuels pédagogiques dans un cours en ligne ouvert et massif". Revue internationale des technologies en pédagogie universitaire, vol. 13, n° 2-3. pp. 81-93. http://www.ritpu.org/fr/articles/view/288

Vie, J. J., Popineau, F., Bruillard, É. & Bourda, Y. (2017). "Simulation et validation de tests adaptatifs dans les MOOC". Sticef, vol. 24, n° 2. http://sticef.univ-lemans.fr/num/vol2017/24.2.6.vie/24.2.6.vie.pdf

Haut de page

Pour citer cet article

Référence

Matthieu Cisel, « Apprentissage des langues sur Internet : articuler ressources open source et outils grand public pour produire des services robustes à la massification », Alsic [En ligne],  | 2019, mis en ligne le 23 juin 2019, Consulté le 21 juillet 2019. URL : http://journals.openedition.org/alsic/3618

Haut de page

Auteur

Matthieu Cisel

Au cours de son parcours de biologie à l'École normale supérieure de Cachan, Matthieu Cisel découvre le monde de l'autoformation en ligne à travers l'apprentissage des langues. Il se passionne pour le sujet au point de se reconvertir dans le domaine et se lancer en 2012 dans une thèse sur les Mooc, ou Massive Open Online Courses, des cours en ligne gratuits et ouverts à tous. L'objet de cette thèse en sciences de l'éducation est de mieux appréhender les motivations des concepteurs et des utilisateurs de Mooc pour identifier d'éventuelles divergences de représentation. Ce travail mêle approches quantitatives (analyses de traces, enquêtes) et approches qualitatives (entretiens semi-directifs, etc.). Il est maintenant en post-doctorat à l'université Paris-Descartes, résidant au Centre de recherches interdisciplinaires (CRI), pour la conception d'un EIAH (application numérique) à destination de l'enseignement des sciences.
Affiliation : université Paris-Descartes.
Courriel : matthieucisel@gmail.com

Haut de page

Droits d'auteur

CC-by-nc-nd

Haut de page