Navigation – Plan du site

Présentation

Depuis 1993, la revue de phénoménologie Alter rassemble chaque année de manière thématique différents travaux afin d’approfondir, développer et mettre en question la réflexion phénoménologique actuelle. Aussi, plutôt qu’un recueil d’études historiques qui s’évertueraient à préciser tel ou tel point, la revue entend mettre la fécondité de la phénoménologie à l’épreuve, et préfère les études exploratoires aux travaux conservatoires. Consciente que la phénoménologie est avant tout le titre d’un problème, Alter exclut toute orthodoxie et se propose d’accueillir les pratiques phénoménologiques dans leur diversité.

Dernier numéro en ligne
26 | 2018
La nature

Sous la direction de Grégori Jean et Jean-Claude Gens

De tous les « tournants » qu'aura connus la phénoménologie, celui qu'annonçait Paul Ricœur dans le compte-rendu qu’il proposait de l’ouvrage de Mikel Dufrenne paru en 1963 sous le titre Le Poétique – un tournant en direction d'une « philosophie de la nature » – est sans nul doute celui que les phénoménologues auront été les moins prompts à opérer. Pourtant, s'il est une « crise » à laquelle, comme toute philosophie, la phénoménologie est mise en demeure de se mesurer, ce n'est plus tant cette « crise des sciences » que Husserl diagnostiquait en 1935-1936 qu'une crise de la nature et de la relation que l’homme entretient avec elle, et ce faisant avec lui-même. L'objectif de ce numéro de la revue Alter est de circonscrire la place qu'est susceptible d'occuper la phénoménologie dans ce nouvel espace philosophique, et de déterminer les inflexions de ses dispositifs traditionnels qu'exige la nécessité pour elle de s'y inscrire.

Notes de la rédaction


  • Logo École normale supérieure
  • Logo CNRS – Institut des sciences humaines et sociales
  • Logo Publiée avec le concours du Centre national du livre
  • OpenEdition Journals