Navigation – Plan du site

AccueilNuméros78HommageIn Memoriam : Cecil Helman (1944-...

Hommage

In Memoriam : Cecil Helman (1944-2009)

Texte intégral

1Le 16 juin dernier, nous avons appris le décès prématuré de Cecil Helman, mort à l’âge de 65 ans.

Cecil Helman

(http://www.ukceaconference2008.nhs.uk/​images/​image12.jpg)

2Cecil Helman était médecin et anthropologue. Il est né en Afrique du Sud, où il a obtenu son diplôme de médecin. Il a quitté son pays natal en raison de l’apartheid pour rejoindre l’Angleterre où il a étudié l’anthropologie sociale. Il a exercé la médecine de famille (au sens anglosaxon) durant 27 ans dans le National Health Service, tout en poursuivant une carrière universitaire en anthropologie médicale à Londres, et une activité d’écrivain et de poète (il a publié plusieurs romans et recueils de poèmes).

3Il a publié de nombreux articles dans des ouvrages collectifs, ainsi que dans des revues médicales prestigieuses (Lancet, BMJ), et bien sûr dans des revues d’anthropologie. Les anthropologues — et les professionnels de santé auxquels ces livres s’adressent en particulier — connaissent ses deux ouvrages majeurs : Culture, Health and Illness (publié pour la première fois en 1984, réédité 4 fois depuis) et Suburban Shaman : Tales from Medicine’s Frontline (2006). Le premier est un manuel de référence pour l’enseignement de l’anthropologie médicale USA et au Canada. Le second est un récit qui condense, sous une forme narrative enrichie du regard critique de l’anthropologue, sa longue expérience de la pratique médicale.

4On lui doit également un recueil de textes majeurs en anthropologie médicale, retraçant l’histoire de la discipline et de ses concepts (Medical Anthropology, 2008), et un recueil de textes sur la relation médecin-malade (Doctors and patients : An anthropology, 2003). Enfin, il a publié deux essais (Body Myths, 1991 et The body of Frankenstein’s Monster : Essays in myth and medicine, 1992).

5Nous avions invité Cecil Helman lors du dernier colloque Amades à Marseille (octobre 2007) pour bénéficier de son expérience et de sa réflexion sur l’enseignement des sciences sociales dans le cursus des professionnels de santé. Malheureusement, venant de prendre une disponibilité, il était reparti pour quelques mois en Afrique du Sud. Cecil Helman incarnait la volonté de « jeter des ponts » entre sciences sociales et médecine, démontrant par son œuvre et par sa carrière que cet objectif — qui est aussi celui d’amades — peut être atteint.

6On peut encore consulter son site : http://www.cecilhelman.com/​

Haut de page

Table des illustrations

Légende Cecil Helman
Crédits (http://www.ukceaconference2008.nhs.uk/​images/​image12.jpg)
URL http://journals.openedition.org/amades/docannexe/image/1024/img-1.png
Fichier image/png, 67k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

« In Memoriam : Cecil Helman (1944-2009) »Bulletin Amades [En ligne], 78 | 2009, mis en ligne le 01 septembre 2010, consulté le 28 novembre 2020. URL : http://journals.openedition.org/amades/1024 ; DOI : https://doi.org/10.4000/amades.1024

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search