Navigation – Plan du site

AccueilNuméros78Amades autour du mondeCompte rendu de la deuxième sessi...

Amades autour du monde

Compte rendu de la deuxième session du Forum SHS de Bobo-Dioulasso : « Éducation et santé »

Louis Ainegnon, Nourou Barry, Bakary Sanogo et Maurice Yaogo

Image1

Le jeudi 30 avril 2009, la salle de Droit (3e année) de l’Université Catholique de l’Afrique de l’Ouest-Unité Universitaire à Bobo-Dioulasso (UCAO/UUB) a abrité la deuxième rencontre instituée du forum-débat des professionnels et des étudiants en Sciences Humaines et Sociales. Vingt et un participants ont honoré de leur présence cette séance. Cette deuxième session a été l’occasion pour Bakari SANOGO, étudiant en année de licence de sociologie et instituteur de profession, de s’entretenir avec l’auditoire sur le thème suivant : « Éducation et santé ».

Ce thème a été présenté sous la forme de compte-rendu de lecture d’un article tiré de l’ouvrage coordonné par Didier Fassin et Yannick Jaffré (1990), intitulé  Sociétés, développement et santé et publié par l’UREF/AUPELF (Paris), pages 50-64. Maurice Yaogo a assuré la modération tout au long de la séance. L’intervention s’articulait autour de deux points : l’exposé oral suivi du débat.

Pour la première partie, après avoir introduit le thème, précisé les concepts « éducation » et « santé », l’exposant a d’abord cité les éléments présents dans une bonne situation de communication persuasive, précisément l’émetteur, le message et le récepteur. Ensuite, les modèles d’argumentation usuels tels que la contrainte, la séduction et la connaissance de l’auditoire ont été développés avec des exemples précis. Par ailleurs, quelques repères pour l’action et des enseignements pour les sciences humaines et sociales comme les difficultés liées à la diversité des groupes cibles destinataires aux compétences linguistiques multiples, la nécessité d’adapter les messages aux repères culturels et les besoins de sensibilisation / formation de la population pour une compréhension adéquate des messages d’information sanitaire ont été évoqués. Enfin, l’exposant a rappelé que le socio-anthropologue doit faire preuve de rigueur méthodologique dans l’interprétation des faits sociaux.

La discussion autour du thème a permis des échanges fructueux. Notamment il a été noté que les problèmes soulevés relèvent beaucoup plus de questions liées à la communication, et moins des liens entre éducation et santé. Cependant, l’idée de base développée dans l’article concerne les difficultés liées à la mise à disposition de l’information sanitaire à destination d’acteurs n’utilisant pas souvent les mêmes supports ou codes langagiers et évoluant dans des contextes culturels spécifiques à prendre en compte. Il s’agit donc d’une thématique portant sur l’utilisation efficiente de l’information sanitaire dans un but éducatif, ce qui justifie le titre de l’exposé en écho direct à celui de l’article. Un autre sujet abordé était relatif aux acteurs en présence dans une situation d’éducation sanitaire, étant donné qu’il n’a pas été fait explicitement allusion à des catégories d’acteurs spécifiques. L’accent a en effet été mis sur les enjeux et contraintes de communication autour de la langue en tant que facteur clé dans la transmission de l’information entre émetteurs et récepteurs n’utilisant pas habituellement les mêmes codes langagiers.

  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search