Navigation – Plan du site

AccueilNuméros54Notes de lectureAnnie Le Palec, Hélène Pagezy, Vi...

Notes de lecture

Annie Le Palec, Hélène Pagezy, Vivre avec le VIH au Mali. Stratégies de survie

Paris, L’Harmattan, 271 p., 2003
Alice Desclaux
Référence(s) :

Annie Le Palec, Hélène Pagezy, Vivre avec le VIH au Mali. Stratégies de survie, Paris, L’Harmattan, 271 p., 2003

Texte intégral

1Peu après la parution de l’ouvrage de Janine Barbot (Les malades en mouvement. La médecine et la science à l’épreuve du sida, Balland, 2002) et de celui dirigé par Patrice Pinell (Une épidémie politique. La lutte contre le sida en France, PUF, 2002), qui ont tracé une analyse diachronique des dynamiques sociales ayant alimenté la lutte contre le sida, Annie Le Palec et Hélène Pagézy publient un ouvrage aux objectifs similaires concernant le Mali. L’essentiel des études sur lesquelles il se fonde a été réalisé entre 1997 et 1999, dessinant un tableau de la prise en charge et de son impact sur les personnes séropositives dans deux villes : Bamako et Sikasso.

2Peu d’ouvrages ont été publiés selon le même type d’approche monographique concernant des pays africains (à l’exception des études-évaluations des programmes d’accès aux ARV de la Côte-d’Ivoire et du Sénégal déjà évoquées dans ce bulletin). L’ouvrage AIDS in the 21st century. Disease and globalization de Tony Barnett et Alan Whiteside (New York, Palgrave Macmillan, 2002), propose, à partir du cas sud-africain, une analyse très riche des retentissements politiques, économiques et sociaux de l’épidémie, complétant l’étude des déterminants « en amont » de la vulnérabilité au VIH. En passant d’analyses locales à des analyses globales, et en examinant les interrelations entre les plans national et international, grâce, notamment, aux outils conceptuels des organismes internationaux, ce livre inscrit l’analyse de la situation sud-africaine dans celle de l’Afrique australe d’une part, des pays à revenus intermédiaires et à fortes inégalités sociales d’autre part. Cette approche intéressera tout particulièrement les anthropologues, car les déterminants culturels sont situés parmi un ensemble de déterminants relatifs à d’autres aspects du social, appréhendés de manière dynamique. La réflexion sur la notion de globalisation et son impact sur la construction du social face à la maladie (sur une base nationale, ethnique, fondée sur des catégories socioéconomiques) est d’une portée qui dépasse largement les frontières de l’Afrique du Sud. Cet ouvrage, dont 5000 exemplaires ont déjà été vendus en Afrique du Sud, mériterait d’être diffusé et peut-être traduit.

3La démarche d’Annie Le Palec et Hélène Pagézy est toute autre, peut-être du fait, signalé dès l’introduction, de la perception (légitime) du Mali comme un pays de basse prévalence (1,7% sur l’ensemble du pays et 2,5% à Bamako en 2002). Les auteurs ont choisi une approche très descriptive des institutions sanitaires et des associations de personnes vivant avec le VIH ou de soutien aux personnes et familles « infectées ou affectées », approche qui relève parfois davantage de la santé publique que des sciences sociales. Elles ont aussi choisi de travailler auprès de personnes atteintes en restituant les discours individuels sur des thèmes tels que le vécu du dépistage et de l’annonce, le rapport au traitement des infections opportunistes, l’impact du sida sur l’équilibre économique de la famille relaté par les patients. L’ouvrage a l’avantage de présenter de longs extraits d’entretiens et des données tantôt brutes, tantôt ayant fait l’objet d’un premier niveau d’analyse, ce qui donne à cette publication une valeur de constat concernant la situation « d’avant les antirétroviraux ». Si on retrouve dans ces résultats d’enquête des traits si souvent décrits au cours des premières années de l’épidémie dans différents pays d’Afrique de l’ouest, c’est notamment parce que les enquêtes se sont interrompues avant la mise en place d’un approvisionnement national en antirétroviraux. Cet ouvrage est donc un document, qui peut servir de référence pour une analyse de l’impact, au plan des individus et des institutions, de la disponibilité des traitements antirétroviraux curatifs et prophylactiques.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Alice Desclaux, « Annie Le Palec, Hélène Pagezy, Vivre avec le VIH au Mali. Stratégies de survie  »Bulletin Amades [En ligne], 54 | 2003, mis en ligne le 10 juillet 2009, consulté le 19 janvier 2022. URL : http://journals.openedition.org/amades/802 ; DOI : https://doi.org/10.4000/amades.802

Haut de page

Auteur

Alice Desclaux

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search