Navigation – Plan du site

AccueilNuméros31Comptes rendusRebecca Futo Kennedy (dir.), Bril...

Comptes rendus

Rebecca Futo Kennedy (dir.), Brill's Companion to the Reception of Æschylus

Dominique Millet-Gérard
p. 237-238
Référence(s) :

Rebecca Futo Kennedy (dir.), Brill's Companion to the Reception of Æschylus, Leyde et Boston, Brill, 2018, 634 p., 193 € / ISBN 9789004249325 (hardback) ou 9789004348820 (e-book).

Texte intégral

1Cet ouvrage collectif se compose de vingt-cinq articles, écrits en anglais, répartis en deux catégories inégales. La première, intitulée un peu étrangement « Pre-Modern receptions », traite de fait de la réception dEschyle dans lAntiquité classique et tardive : dans la Sicile antique ; dans la comédie ; chez Aristote ; à lépoque hellénistique ; dans lEmpire romain et enfin à Byzance.

2La seconde partie, « Modern receptions », fait commencer cette modernité au xviie siècle et suit ensuite lordre chronologique. Cest dabord une étude sur lopéra, dont la plus grande part est néanmoins consacrée à Wagner, Fauré et Carl Orff. De même larticle consacré à Eschyle et lAllemagne met-il laccent sur Wagner, entre la fin des Lumières et lépoque contemporaine. Wagner sera encore lobjet dun article qui lui est entièrement consacré un peu plus loin, sous le titre « Form and Money in Wagners Ring and Æschylean Tragedy ». Le xixe siècle est en outre illustré par un auteur grec, Stephanos Demetriades, qui sinspire du grand ancêtre pour une pièce intitulée Xerxes, dans une langue à mi-chemin du démotique et du grec savant ; cest ensuite lAngleterre des Shelley, avec le Prometheus Unbound de Percy Bysshe, et le Frankenstein, or the Modern Prometheus de son épouse Mary. On retrouve le roman avec Vanity Fair de W. M. Thackeray et plus particulièrement le passage consacré à la bataille de Waterloo, toile de fond comparable à ce qu'est la guerre de Troie dans LOrestie. Cest enfin une étude intéressante de représentations de drames dEschyle en langue originale à lépoque édouardienne, fin xixe et début xxe siècles. Une contribution plus technique sintéresse à la question des itérations de mots dans Les Perses et des commentaires qu'elles ont suscités.

3De là on saute allègrement à lépoque contemporaine, avec des réécritures et adaptations pour la télévision : une en France (1961) avec pour toile de fond la guerre dAlgérie, deux en Angleterre (1961 et 1979), la première destinée à un public adolescent, la seconde, The Serpent Son, visant un spectacle « primitif, barbare, exotique et ritualisé ». La politique est plus directement conviée avec deux films, celui de Pasolini, Appunti per un Orestiade Africana, et celui de Sissako, Bamako. Suit une étude consacrée à la réception des drames dEschyle en Afrique du Sud, pendant et après lapartheid. Cest ensuite lAmérique latine, notamment au Mexique et à Cuba. LAmérique du Nord est présente avec ONeill (Mourning becomes Electra, 1931) et le film de Werner Herzog (My Son, My Son, What Have Ye Done ?, 2009) sur un script de Herbert Golder. De nouveau le cinéma avec Stanley Kubrick, The Shining (1980) comparé à Agamemnon, puis le roman de science-fiction avec Dune de Frank Herbert (1965). Louvrage se clôt avec deux articles de synthèse, lun qui, au rebours de certaines contributions précédentes, sétonne de labsence dEschyle dans la réflexion politique moderne, lautre qui analyse la réception moderne de la théorie politique eschyléenne telle quelle transparaît à travers ses drames.

4Au total, un ouvrage où, sans aucun doute, il y a beaucoup à apprendre, mais qui présente aussi les défauts des ouvrages collectifs, partiels et partiaux. Aucun mot, par exemple, des traductions dEschyle par Paul Claudel ou Viatcheslav Ivanov au début du xxe siècle. Lintroduction dà peine quatre pages, intitulée « The Reception of Æschylus » ne comble certes pas cette faille : on aurait attendu une synthèse riche et systématique sur le sujet et létat actuel des recherches. Lindex, qui mêle noms propres, noms mythologiques, titres et « thèmes » (sans quy figure néanmoins, comme on peut souvent le déplorer aujourd'hui, le contenu des notes !) trahit le caractère quelque peu superficiel de louvrage. Mais chaque article est suivi d'une bibliographie de quelques pages : on a ainsi les moyens de poursuivre la recherche, en tout cas dans les domaines choisis par les auteurs et léditeur du livre.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Dominique Millet-Gérard, « Rebecca Futo Kennedy (dir.), Brill's Companion to the Reception of Æschylus »Anabases, 31 | 2020, 237-238.

Référence électronique

Dominique Millet-Gérard, « Rebecca Futo Kennedy (dir.), Brill's Companion to the Reception of Æschylus »Anabases [En ligne], 31 | 2020, mis en ligne le 27 juin 2020, consulté le 28 janvier 2022. URL : http://journals.openedition.org/anabases/10962 ; DOI : https://doi.org/10.4000/anabases.10962

Haut de page

Droits d’auteur

© Anabases

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search