Navigation – Plan du site

AccueilNuméros33Traditions du patrimoine antiqueDossier Sénèque coordonné par Syl...La traduction comme réflexion cri...

Traditions du patrimoine antique
Dossier Sénèque coordonné par Sylvie Humbert-Mougin

La traduction comme réflexion critique sur l’art dramatique ? Jeux et enjeux des tragédies complètes de Sénèque en français au tournant des xviiie et xixe siècles (Coupé, 1795 et Levée-Duval, 1822)

Zoé Schweitzer
p. 77-96

Résumés

Les éditions des tragédies de Sénèque par Coupé et par Levée-Duval, qui associent à une traduction précise un abondant paratexte, offrent une perspective intéressante sur les pratiques des traducteurs mais aussi sur la résistance, voire la vitalité, du modèle sénéquien. L’examen des méthodes de traduction permet de comprendre comment s’élaborent des interprétations au sein des paratextes et des traductions qui sont le vecteur d’une théorie dramatique. Loin d’être désuète ou périmée, la poétique latine apparaît comme un modèle actuel et fécond pour la création dramatique. Les traducteurs ne sont en rien réductibles à d’érudits techniciens, ils jouent des habitudes d’édition et de lecture pour proposer des ouvrages personnels et audacieux qui cachent sous un titre austère des propositions théâtrales inventives.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en avril 2023.

Plan

Traduire les tragédies de Sénèque au tournant des xviiie et xixesiècles : enjeux et méthodes
De la note à l’interprétation : les jeux du paratexte et de la traduction
De la traduction à la théorie dramatique : Sénèque, un modèle à suivre pour le théâtre ?

Aperçu du texte

Depuis l’édition des tragédies de Sénèque par Marolles en 1658, qui avait suivi de peu celle de Linage de Vauciennes en 1651, aucune traduction française des tragédies complètes n’a été publiée. La parution en 1795 de la traduction de Jean-Marie-Louis Coupé est donc notable. Elle n’épuise ni le goût ni l’intérêt pour Sénèque si l’on en juge par la publication moins de trente ans plus tard d’une nouvelle traduction qui n’est pas sans rapport avec la précédente. La parution de ces deux traductions en un temps relativement rapproché a de quoi intéresser.

Avant d’aller plus avant, une description succincte des deux ouvrages n’est peut-être pas inutile. La traduction en deux volumes de Jean-Marie-Louis Coupé s’intitule Théâtre de Sénèque. Traduction nouvelle, enrichie de notes historiques, littéraires et critiques, et suivie du Texte latin, corrigé d’après les meilleurs Manuscrits par M. L. Coupé, elle paraît à Paris, chez Honnert, en 1795. Un « Discours préliminaire » ouvre le premier vo...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Zoé Schweitzer, « La traduction comme réflexion critique sur l’art dramatique ? Jeux et enjeux des tragédies complètes de Sénèque en français au tournant des xviiie et xixe siècles (Coupé, 1795 et Levée-Duval, 1822) »Anabases, 33 | 2021, 77-96.

Référence électronique

Zoé Schweitzer, « La traduction comme réflexion critique sur l’art dramatique ? Jeux et enjeux des tragédies complètes de Sénèque en français au tournant des xviiie et xixe siècles (Coupé, 1795 et Levée-Duval, 1822) »Anabases [En ligne], 33 | 2021, mis en ligne le 10 avril 2023, consulté le 19 mai 2021. URL : http://journals.openedition.org/anabases/11694 ; DOI : https://doi.org/10.4000/anabases.11694

Haut de page

Auteur

Zoé Schweitzer

Université de Lyon / Université de Saint-Etienne
IHRIM (UMR 5317)
Université de Saint-Etienne
33 rue du 11 novembre
42000 Saint-Étienne
zoe.schweitzer@wanadoo.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Anabases

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search