Navigation – Plan du site
Traditions du patrimoine antique

Les archives des fouilles d’Herculanum au XXe siècle : analyse critique et pistes d’exploitation*

Nicolas Monteix
p. 143-154

Résumés

On a longtemps considéré que toutes les informations nécessaires à la compréhension d’Herculanum se trouvaient rassemblées dans le volume publié en 1958 par A. Maiuri, principal fouilleur du site, Ercolano. I nuovi scavi. Pourtant, et bien que ce livre reste une étape majeure pour la perception du site et du résultat des fouilles, de nombreux détails restent dans l’ombre. Une première explication tient à la non-publication du second volume. Toutefois, la raison majeure tient à ce qu’A. Maiuri ne pouvait pas être présent en permanence sur le site pendant les travaux de dégagement. On trouve donc des informations plus précises et plus nombreuses dans les comptes rendus quotidiens rédigés au fur et à mesure de la fouille. Cet article vise à donner une première vision des archives créées lors de la fouille d’Herculanum, tout en les soumettant à une critique externe, de façon à pouvoir les exploiter au mieux pour retracer la redécouverte du site au xxe siècle.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en novembre 2020.

Plan

Description matérielle des fonds
Les journaux de fouille
Libretta di trovamento degli oggetti antichi et Giornale del lavoro
Documentation graphique : dessins et photographies
Les documents administratifs
Les carnets de Matteo Della Corte
Les documents disparus : les carnets personnels d’A. Maiuri
Établissement du texte et problèmes annexes
Lire les journaux de fouille : perspectives d’exploitation d’une documentation d’archives

Aperçu du texte

En dépit d’un long héritage intellectuel issu des premières fouilles menées au xviiie siècle, qui peut parfois ressurgir au risque de provoquer un étouffement certain, notre connaissance actuelle du site d’Herculanum est intimement liée aux dégagements menés par Amedeo Maiuri (1886-1963), principalement entre 1927 et 1941. Ces nuovi scavi ont bénéficié d’une publication, qui est cependant restée partielle : non seulement le second volume consacré au mobilier n’est jamais paru suite au décès de son auteur, mais surtout le premier volume présente une vision incomplète des fouilles, faute d’intégrer les dégagements réalisés en 1960-1961. Fût-il inachevé et lacunaire, ce volume devrait autoriser une perception des principaux vestiges connus à Herculanum et servir dès lors de principale référence pour toute appréhension du résultat des fouilles.

Toutefois, la nature même de la constitution de la documentation archéo­logique réduit la portée de ce postulat. En effet, pour reprendre le sché...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Nicolas Monteix, « Les archives des fouilles d’Herculanum au XXe siècle : analyse critique et pistes d’exploitation* », Anabases, 26 | 2017, 143-154.

Référence électronique

Nicolas Monteix, « Les archives des fouilles d’Herculanum au XXe siècle : analyse critique et pistes d’exploitation* », Anabases [En ligne], 26 | 2017, mis en ligne le 01 novembre 2020, consulté le 21 novembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/anabases/6346 ; DOI : 10.4000/anabases.6346

Haut de page

Auteur

Nicolas Monteix

Centre Jean Bérard / Université de Rouen
Via F. Crispi, 86
80121 Napoli
nicolas.monteix@univ-rouen.fr

Haut de page

Droits d’auteur

© Anabases

Haut de page