Navigation – Plan du site
Archéologie des savoirs
II. La réception d’Ovide à l’époque moderne

Le poète dans son œuvre. Ovide dans les images des Fasti et des Tristia aux xve et xvie siècles

Prof. Dr. Fátima Díez Platas et Patricia Meilán Jácome
p. 255-267

Résumés

La poésie ovidienne est souvent une poésie à la première personne ; son effet élégiaque est accru par la présence du poète dans le poème. Cela apparaît notamment dans les dialogues qu’Ovide instaure avec son livre et avec ses interlocuteurs lointains dans les Fastes et dans ses œuvres de l’exil. Dans les manuscrits enluminés du xve siècle et dans les éditions illustrées qui sont publiées en Italie dans la première moitié du xvie siècle, cette présence de l’auteur dans son œuvre devient un exercice visuel métapoétique qui apparaît dans la représentation du poète à l’intérieur des images qui accompagnent les textes.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en avril 2022.

Plan

Le poète dans son œuvre. Ovide comme personnage figuratif
Ovide figuré dans deux manuscrits exceptionnels : deux façons de montrer la paternité du texte et le « je » poétique
L’illustration des Fastes et des Tristes dans les éditions vénitiennes de la première moitié du xvie siècle : le « je » poétique d’Ovide et sa métaphore figurative

Aperçu du texte

La poésie ovidienne est souvent une poésie à la première personne : elle nomme l’auteur et le montre impliqué dans le poème, comme on peut le remarquer au début et à la fin des Métamorphoses et, d’une manière plus évidente, dans les œuvres de l’exil, par le biais du dialogue qu’Ovide instaure avec son livre et avec ses correspondants lointains. D’une manière un peu différente, l’implication du poète est visible également dans la composition des Fastes, œuvre où le poète reçoit des Muses l’art de composer.

En examinant les illustrations qui accompagnent les textes, à savoir les enluminures des manuscrits et les xylographies des éditions vénitiennes de la première moitié du xvie siècle, nous avons remarqué que la présence de l’auteur s’étend hors des limites du texte et devient une réalité visible, une sorte d’exercice métapoétique, développé grâce à la représentation du poète dans les images qui accompagnent les textes. Dans cette contribution, nous aimerions donc examiner la représen...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Prof. Dr. Fátima Díez Platas et Patricia Meilán Jácome, « Le poète dans son œuvre. Ovide dans les images des Fasti et des Tristia aux xve et xvie siècles », Anabases, 29 | 2019, 255-267.

Référence électronique

Prof. Dr. Fátima Díez Platas et Patricia Meilán Jácome, « Le poète dans son œuvre. Ovide dans les images des Fasti et des Tristia aux xve et xvie siècles », Anabases [En ligne], 29 | 2019, mis en ligne le 14 avril 2022, consulté le 18 février 2020. URL : http://journals.openedition.org/anabases/9182 ; DOI : https://doi.org/10.4000/anabases.9182

Haut de page

Auteurs

Prof. Dr. Fátima Díez Platas

fatima.diez@usc.es

Patricia Meilán Jácome

Departamento de Historia del Arte
Facultad de Geografía e Historia
Plaza de la Universidad s/n
15703 Santiago de Compostela
patricia.meilan@rai.usc.es

Haut de page

Droits d’auteur

© Anabases

Haut de page
  • Logo Université Toulouse Jean-Jaurès
  • Logo Patrimoine, Littérature, Histoire
  • OpenEdition Journals