Navigation – Plan du site
Lire, relire la bibliothèque des sciences de l'Antiquité

Les Horti Tauriani de Pierre Grimal ou les prémices des Jardins romains

Eric Morvillez
p. 301-312

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en avril 2022.

Aperçu du texte

Commentaire de « Les Horti Tauriani, Étude topographique sur la région de la Porte Majeure », in MEFRA 53 (1936), p. 250-286.

En 1936, l’École française de Rome faisait paraître une longue synthèse sous la plume du jeune Pierre Grimal, membre de l’institution depuis un an. C’est à l’âge de 24 ans, avec une maturité indéniable, que le jeune homme propose cet article dédié à la colline des jardins, l’Esquilin, pour brosser plus précisément une synthèse critique des connaissances sur les Horti Tauriani. Rappelons tout d’abord que ce célèbre parc, propriété au ier siècle de T. Statilius Taurus, consul en 44, passa dans propriété impériale, après la condamnation pour magie de son propriétaire, sous Claude, à l’instigation d’Agrippine comme nous l’apprend Tacite. Ces horti, qui s’étendaient sur une surface estimée actuellement à près de 36 hectares, ont une histoire complexe et discutée : s’attacher à ce dossier n’était pas sans difficultés. Prenant ce « morceau de banlieue qui hésite ent...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Eric Morvillez, « Les Horti Tauriani de Pierre Grimal ou les prémices des Jardins romains  », Anabases, 29 | 2019, 301-312.

Référence électronique

Eric Morvillez, « Les Horti Tauriani de Pierre Grimal ou les prémices des Jardins romains  », Anabases [En ligne], 29 | 2019, mis en ligne le 14 avril 2022, consulté le 16 décembre 2019. URL : http://journals.openedition.org/anabases/9301 ; DOI : 10.4000/anabases.9301

Haut de page

Auteur

Eric Morvillez

Université d'Avignon et des Pays du Vaucluse
eric.morvillez@univ-avignon.fr

Haut de page

Droits d’auteur

© Anabases

Haut de page
  • Logo Université Toulouse Jean-Jaurès
  • Logo Patrimoine, Littérature, Histoire
  • OpenEdition Journals