Skip to navigation – Site map

HomeCall for papersCall for papers – openPhonétique / Phonologie : interfa...

Phonétique / Phonologie : interface, régularités, réalisations

Date limite de soumission : 15 décembre 2022

L’interface phonétique / phonologie est un sujet au cœur de la recherche sur la langue orale. La définition des deux concepts est sujet de débats et de discussions entre linguistes de toutes écoles et domaines d’étude, et nous proposons un numéro d’Anglophonia sur cette question centrale. Les définitions utilisées ici ne sont que le reflet d’approches théoriques et leur remise en question dans les propositions de publication seront plus que bienvenues. 

Selon Troubetzkoy (1939), la phonologie concerne l’étude des sons relatifs au système du langage, alors que la phonétique se concentre sur l’étude des sons relatifs au système de la parole. Pour Cohn & Huffman (2013), la phonologie correspond aux aspects cognitifs des structures et des modèles sonores, alors que la phonétique est perçue comme la mise en œuvre physique de ces structures et modèles. 

Si de manière théorique la phonologie se distingue facilement de la phonétique, les cas pratiques permettent aisément de comprendre que les deux domaines sont perméables, et qu’il est souvent difficile d’affirmer catégoriquement qu’un phénomène appartient à la phonologie ou à la phonétique. 

Le prochain numéro d’Anglophonia, à paraître début 2023, traitera ainsi de la problématique large de l’interface entre phonétique et phonologie, que ce soit sous l’angle de régularités et d’irrégularités observables entre les deux systèmes, ou les réalisations elles-mêmes qui pousseraient à analyser ces deux domaines linguistiques l’un par rapport à l’autre. 

Des phénomènes tels que la (dé)rhoticisation, le (dé)voisement, l’accentuation (ou la désaccentuation), les variations de longueur, les montées terminales, les variations rythmiques, et bien d’autres encore, pourront être étudiés au niveau phonétique et/ou phonologique, avec toujours un questionnement portant sur l’autre domaine.

Nous invitons principalement des contributions traitant de phonétique et de phonologie, d’un point de vue segmental et / ou suprasegmental, afin de questionner le va-et-vient permanent entre ces deux domaines. 

Les contributeurs sont invités à aborder ces questions et thématiques, sans pour autant y être limitées : 

  • Est-il possible de déconnecter phonétique et phonologie, ou l’un est-il indéfectiblement lié à l’autre ? Peut-on faire de la phonologie sans phonétique et inversement ?

  • Quelles conséquences peut avoir la théorie de l’optimalité sur les modélisations de l’interface phonologie / phonétique ?

  • Quelle est la place de la prosodie dans les relations entre phonologie et phonétique ?

  • Comment lier phonétique et phonologie d’un point de vue didactique ?

  • Quels procédés peuvent être utilisés pour relier irrégularités phonétiques et indices de variation ?

  • Comment des éléments sociologiques et identitaires sont-ils reflétés à travers la variation phonétique ?

  • La “phonologisation” d’éléments phonétiques qui, devenant saillants, sont intégrés à la phonologie. 

  • Le point de séparation entre phonétique et phonologie (Kingston 2007) qui montre que les deux domaines sont intimement liés. “How one can reliably separate the phonetic from the phonological” est une question importante (Keyser and Stevens 2006). Le lien et la rupture sont-ils liés à d’autres facteurs, comme la grammaire ? (Flynn 2011)

  • L’influence d’un substrat dans les formes phonétiques et / ou phonologiques, segmentales et / ou suprasegmentales d’une ou de plusieurs variété(s) d’anglais.

On pourra également se demander à quel moment il est question de processus phonologique. Quand parle-t-on d’irrégularités, de changement et quand s’agit-il de variation ? Quelle est la limite, s’il en existe une, entre les deux domaines ?

Les contributions pourront être centrées sur une variété d’anglais ou sur plusieurs, sur des mots d’emprunt, sur l’anglais L1 mais aussi l’anglais L2. Seront accueillies les propositions portant sur tout type de genre discursif et sur toute époque. 

Les propositions d'articles entièrement rédigées sont à envoyer à : Julia Bongiorno (bongiorno.julia@gmail.com), Laura Goudet (lauragoudet@univ-rouen.fr) et Henri Le Prieult (henri.le-prieult@univ-tlse2.fr) avant le 15 décembre 2022.

Merci de suivre les consignes de soumission disponibles ici : https://journals.openedition.org/anglophonia/344

Calendrier :

  • Soumission des propositions d’articles : 15 décembre 2022

  • Examen par le comité de lecture : janvier 2023

  • Retour des articles finalisés : avril-mai 2023

  • Publication du numéro : été 2023

Bibliography

Cohn, A.C., & Huffman, M.K. (2013). “Phonology-phonetics interface” – to appear in Oxford Bibliographies in Linguistics , 8 / 13 1 INTERFACE BETWEEN PHONOLOGY.
https://www.academia.edu/5097671/Phonology_phonetics_interface_to_appear_in_Oxford_Bibliographies_in_Linguistics_8_13_1_INTERFACE_BETWEEN_PHONOLOGY_AND_PHONETIC

Flynn, J. E. (2011). The Language of Power : Beyond the Grammar Workbook. The English Journal, 100(4), 27–30. http://www.jstor.org/stable/23047774

Keyser, S J. and Stevens K. N. (2006). “Enhancement and overlap in the speech chain”. Language 82 :33-63.

Kingston, J. (2007) "The phonetics–phonology interface." in Lacy, P. (Ed.), The Cambridge Handbook of Phonology (pp. 401-434). Cambridge : Cambridge University Press.

Troubetzkoy, N. (1939). Grundzüge der Phonologie. Travaux du Cercle Linguistique de Prague, TCLP VII : Prague 

Top of page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search