Navigation – Plan du site

AccueilNuméros28Chroniques politiquesMarocChronologie Maroc 2021

Entrées d'index

Mots-clés :

Maroc, Chronologie, 2021

Géographie :

Maroc
Haut de page

Texte intégral

123 janvier : session extraordinaire du Conseil national du Parti de la justice et du développement (PJD) pour mettre un terme à la fronde interne qui a surgi à la suite de la signature des accords de normalisation des relations diplomatiques entre le Maroc et Israël par le chef du gouvernement et secrétaire général du parti.

228 janvier : Mohammed VI procède au lancement de la campagne nationale de vaccination contre le virus de la Covid-19.

311 février : le roi préside un Conseil des ministres.

41er mars : l’ex-chef de gouvernement marocain, Abdelilah Benkirane menace de geler sa qualité de membre du PJD, si le secrétariat général du parti appuie le projet de loi sur la légalisation du cannabis thérapeutique.

53 mars : la loi organique (04-21) est approuvée par tous les groupes parlementaires à l’exception du PJD, qui a voté contre, et des deux députés de la Fédération de la gauche démocratique (FGD) qui se sont abstenus. Elle signifie l’abandon du quotient électoral sur la base des voix valides et son remplacement par un calcul fondé sur le nombre d’électeurs inscrits.

611 mars : le Conseil de gouvernement adopte le projet de loi portant usages licites du cannabis.

722 mars : Mohammed VI, président du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire, reçoit les cinq membres du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire, dont la nomination relève des prérogatives royales en vertu de la Constitution. Il reçoit ce même jour Ahmed Rahhou, nommé président du Conseil de la Concurrence et Mme Zineb El Adaoui, nommée au poste de Premier président de la Cour des comptes.

88 avril : le Conseil de gouvernement décide de prolonger l’état d’urgence sanitaire sur l’ensemble du territoire national jusqu’au 10 mai 2021.

922 avril : la presse espagnole annonce que le président de la RASD, Brahim Ghali a été hospitalisé d’urgence en Espagne sous une fausse identité muni d’un passeport diplomatique algérien. Le Maroc dénonce un comportement hostile de l’Espagne et évoque un « lien de confiance brisé ».

106 mai : Le Maroc rappelle, pour consultations, son Ambassadeur à Berlin, suite aux « actes hostiles et les actions attentatoires à l’égard des intérêts supérieurs du Royaume du Maroc ».

1114 mai : annonce de la date des élections législatives qui se tiendront le 8 septembre.

1217 mai : Plusieurs milliers de marocains pénètrent illégalement dans Ceuta, une ville espagnole qui jouit d’un statut d’autonomie et dont la souveraineté est revendiquée par le Maroc. Le laissez-faire des autorités marocaines est clairement perçu par l’Espagne comme une mesure de rétorsion contre l’accueil dans un hôpital espagnol du leader du Front Polisario pour s’y faire soigner sous une fausse identité.

1326 mai : le Parlement vote la loi autorisant la culture du cannabis à des fins thérapeutiques.

1427 mai : présentation publique du rapport de la Commission spéciale pour un nouveau modèle de développement.

1528 juin : le roi préside un Conseil des ministres.

166 août : élections aux Chambres professionnelles. Victoire du RNI, suivi du PAM et de l’Istiqlal.

1724 août : les autorités algériennes annoncent la rupture des relations diplomatiques avec le Maroc.

188 septembre : élections législatives, régionales et communales. Victoire du RNI et débâcle du PJD.

199 Septembre : démission de Saad Eddine El Othmani et de l’ensemble des membres du Secrétariat général du PJD.

2010 septembre : le roi nomme Aziz Akhannouch, chef du gouvernement, et le charge de la formation du gouvernement.

215 octobre : élections à la chambre des conseillers. Le RNI arrive en tête avec 27 sièges, suivi du PAM avec 19 sièges et de l’Istiqlal avec 17 sièges. Le PJD avec seulement 3 sièges en perd 9.

227 octobre : présentation du gouvernement d’Aziz Akhannouch.

2314 octobre : Mohammed VI nomme Khalid Aït Taleb ministre de la Santé et de la Protection sociale, en remplacement de Mme Nabila Rmili, élue présidente du Conseil de la ville de Casablanca.

2417 octobre : le roi Mohammed VI préside un Conseil des ministres.

2530 octobre : congrès extraordinaire du PJD, Abdelilah Benkirane est réélu secrétaire général du parti.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Thierry Desrues et Saïd Kirhlani, « Chronologie Maroc 2021 »L’Année du Maghreb, 28 | 2022, 220-221.

Référence électronique

Thierry Desrues et Saïd Kirhlani, « Chronologie Maroc 2021 »L’Année du Maghreb [En ligne], 28 | 2022, vol. 2, mis en ligne le 10 janvier 2023, consulté le 15 juin 2024. URL : http://journals.openedition.org/anneemaghreb/11517 ; DOI : https://doi.org/10.4000/anneemaghreb.11517

Haut de page

Auteurs

Thierry Desrues

Sociologue, IESA, CSIC, Cordoue.

Articles du même auteur

Saïd Kirhlani

Islamologue, Universidad Rey Juan Carlos, Madrid.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

CC-BY-NC-SA-4.0

Le texte seul est utilisable sous licence CC BY-NC-SA 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search