Navigation – Plan du site

AccueilLecturesComptes rendus

Comptes rendus

L’Année du Maghreb, en partenariat avec la revue Lectures, vous propose une veille de l’actualité la plus récente des publications sur le Maghreb : vous pouvez cliquer sur les liens pour lire les derniers comptes rendus que nous venons de publier. Vous pouvez également vous abonner au flux RSS de cette page pour suivre l’actualité des comptes rendus des publications récentes sur le Maghreb. Bonnes lectures !

Derniers articles

S'abonner à ce flux
  • Bénédicte Champenois Rousseau

    01 avril 2021

    Fin avril 2006, Caroline Grillot est dans la ville de Hekou, dernière bourgade avant la frontière sino-vietnamienne, pour y effectuer une recherche ethnographique sur le trafic transfrontalier de « fiancées vietnamiennes ». Alors qu’elle essaie d’engager la conversation avec de possibles informatrices, elle est interpellée par une jeune femme qui lui affirme être française. Troublée par la coïncidence, la chercheuse essaie de recueillir, par bribes, l’histoire de la dénommée Dung, tout en lui...

  • Delphine Ruiz

    10 février 2021

    Nos mères, co-écrit par Karine Bastide et Christine Détrez, s’appuie sur l’étude des trajectoires biographiques de deux jeunes femmes mariées et institutrices dans les années 1960 en France. L’ouvrage permet d’explorer les tensions et limites inscrites de concert dans l’occupation d’une position professionnelle tendanciellement dominée dans l’ordre des savoirs scolaires et dans l’expérience d’une condition genrée subordonnée. Mettant en avant une double identité littéraire, cet ouvrage mobili...

  • Jean-David Richaud

    29 janvier 2021

    L’Association des Oulémas musulmans d’Algérie (Aoma) est un groupe qui a accompagné l’Algérie contemporaine tant durant la colonisation qu’après l’indépendance. C’est cette association, créée en 1931, mise en sommeil à la fin des années 1950 et refondée en 1991, qui est l’objet de l’ouvrage de Charlotte Courreye. Cette dernière fait le choix de suivre l’AOMA depuis ses débuts jusqu’à sa renaissance. Le terme français d’« ouléma » vient du mot arabe « ‘ulamā’ », lui-même pluriel d’« ‘ālim » qu...

  • Aubin Peaudeau

    06 janvier 2021

    Partant du postulat selon lequel l’historiographie de l’Empire colonial et celle de Vichy sont trop souvent hermétiques l’une à l’autre, le dernier numéro de la revue Genèses constitue une recherche originale à bien des égards. Depuis une vingtaine d’années, l’importance stratégique des colonies pour Vichy et l’exportation outremer des principes de la Révolution nationale ont fait l’objet de travaux scientifiques très documentés. Adhérant à ce mouvement, les directeurs de la publication, Eden...

  • Théo Millot

    17 décembre 2020

    Le quartier de Bousbir, situé au Sud-Est de la medina casablancaise, constitue le sujet d’une recherche qui relève avec brio le défi de l’interdisciplinarité. Cet ouvrage collectif, initié par deux spécialistes de géographie culturelle, étudie également cet espace urbain au prisme de l’histoire, de l’histoire des arts et de l’architecture. Ce mélange des genres, qui se retrouve dans les formes du récit, est au service d’une exposition prévue à la Villa des Arts de Casablanca, puis à l’Univers...

  • Juliette Deloye

    25 novembre 2020

    Que désigne le court intitulé de ce double numéro des Annales, « Archives », sans déterminant ni complément d’objet ? Tout d’abord, un domaine de la recherche historique très dynamique depuis les années 1990, « les archives », qui pourrait, estiment plusieurs contributeurs du volume, faire dialoguer davantage historiens et archivistes. Le projet du volume est de « rendre compte de ce moment historiographique de réinvention entre les sciences des archives et la science de l’histoire » (Étienne...

  • Jean-David Richaud

    20 novembre 2020

    L’ouvrage d’Augustin Jomier pourrait, du fait de son sujet très pointu, doublement rebuter le lecteur a priori. Il traite d’une communauté ultra-minoritaire dans l’islam (les ibadites), installée dans une région périphérique de l’Algérie (le Mzab), à la jonction de l’Atlas et du Sahara. La lecture du livre dément ce préjugé et s’avère particulièrement intéressante. L’ibadisme est issu d’une scission avec la branche qui a donné le sunnisme et le chiisme et ne s’est maintenu que dans certaines ...

  • Belkacem Hamaizi

    12 novembre 2020

    L’ouvrage d’Ahmed Ghouati s’inscrit dans la lignée des débats autour de la contribution de l’université algérienne à la dynamique socioéconomique nationale, par rapport à un contexte mondial en constante mutation. En effet, son travail interroge le processus de réforme de l’enseignement supérieur (ES) au regard de ce défi, ainsi que les possibilités d’adaptation qu’il offre aux diplômés face aux exigences de l’environnement socioéconomique algérien.

    Il s’agit pour ainsi dire d’une mi...

  • Florian Besson

    03 novembre 2020

    Dans cet ouvrage, traduit de l’anglais par le médiéviste Jacques Dalarun, William Chester Jordan étudie l’un des aspects peu connus de la politique du roi français Louis IX : la façon dont celui-ci a, durant sa croisade en Orient, converti de nombreux musulmans, puis les a ramenés en France avec lui pour les établir dans diverses villes de son royaume. L’ouvrage, très court et rédigé dans un style volontairement accessible, se compose de quatre parties.

    Dans son introduction, l’auteur...

  • Nicolas Lepoutre

    02 novembre 2020

    Le prochain film de Lucas Belvaux, intitulé Des hommes, retrace la vie de plusieurs appelés du contingent ayant servi en Algérie française pendant la guerre (1954-1962) et notamment la façon dont, « quarante après, le passé [peut faire] irruption dans la vie de ceux qui ont cru pouvoir le nier ». L’actualité cinématographique, mais aussi théâtrale, montre ainsi que la question de la mémoire de la guerre d’Algérie et de sa transmission dans la société française fait l’objet d’un intérêt non dé...

  • Maryam Kolly

    22 octobre 2020

    Dans l’avant-propos de l’ouvrage, titré « Pour libérer les langues de la hogra », Kenza Sefrioui annonce que la problématique des langues au sein de la société marocaine recouvre celle d’un mépris (hogra) entre les composantes de la population, cela d’hier à aujourd’hui. Viscérale, la question linguistique serait en effet pour l’histoire de ce pays un baromètre des divisions sociopolitiques internes. Ce constat de base pose l’âpreté d’un débat que le livre édité par Touriya Fili-Tullon vise à...

  • Hadrien Holstein

    07 octobre 2020

    Issus de la journée d’étude « La lutte armée, instrument d’émancipation des femmes ? »,cet ouvrage collectif invite à adopter une approche genrée des phénomènes d’engagement et de recours à la violence au sein des organisations de lutte armée d’extrême gauche et/ou révolutionnaire, en interrogeant la part que les femmes y prennent. À travers cette démarche, les auteurs révèlent l’impensé que représente la violence politique féminine, tant le phénomène est quasi-exclusivement appréhendé au mas...

  • Jean-David Richaud

    28 août 2020

    La revue des Annales a une ancienne tradition d’intérêt pour « l’Orient » en général et le Maghreb en particulier. Dès 1929, plusieurs comptes rendus étaient consacrés à des ouvrages traitant de l’Algérie et, en 1930, Louis Massignon publiait un article sur la presse « musulmane ». En dirigeant le dossier sur l’écriture de « l’histoire de l’islam moderne et contemporain », Augustin Jomier et Ismaïl Warscheid honorent cette tradition. En sus de l’introduction, « Pour une islamologie historienn...

  • Fella Hadj Kaddour

    15 juillet 2020

    À partir du 22 février 2019, les Algériens et les Algériennes ont occupé par millions l’espace des villes à travers tout le territoire national afin de s’opposer au cinquième mandat du président Abdelaziz Bouteflika au pouvoir depuis 1999, et plus généralement pour réclamer le départ du régime en place depuis l’indépendance. « Yetnahaw gaâ ! » (qu’ils partent tous), telle est la principale revendication du mouvement populaire algérien, le hirak en arabe.

    Chaque vendredi et mardi, de ...

  • Selim Nadi

    23 juin 2020

    Suivant Alexander Anievas et Kerem Nişancıoğlu, l’eurocentrisme se traduit par une conception des origines de la modernité capitaliste comme le produit d’un développement principalement interne à l’Europe. Cette critique d’une vision historique présupposant un schéma linéaire – calquée sur l’évolution économique et politique européenne – que devrait suivre l’ensemble des sociétés, est au cœur d’un reproche fait non seulement aux divers courants marxistes, mais également à Marx lui-même, accus...

  • Pietro Milli

    16 juin 2020

    Le présent numéro de la Revue internationale d’éducation, composé d’une introduction, de neuf contributions, ainsi que d’une bibliographie commentée, propose à ses lecteurs un voyage dans différents pays, ayant pour finalité la découverte de contextes et de pratiques concernant la sanction dans le cadre scolaire. Dans son introduction, Eirick Prairat, qui dirige ce dossier, affirme que la sanction est souvent considérée comme une « question taboue » et une « pratique honteuse », notamment dan...

  • Nicolas Lepoutre

    27 mai 2020

    En dépit de l’image enfantine et inoffensive qui lui demeure trop fréquemment associée, le cinéma d’animation a parfois une dimension profondément politique. Il peut ainsi servir de pur instrument de propagande (à l’instar de Blitz Wolf), nourrir une réflexion politique (tel Le Roi et l’Oiseau) ou encore participer à un travail sur la mémoire des conflits (comme Valse avec Bachir), pour ne prendre que quelques exemples saillants. Cette relation du cinéma d’animation au politique dans le conte...

  • Alain Messaoudi

    20 janvier 2020

    Cet ouvrage est l’un des fruits d’un travail collectif de longue haleine, initié par un historien, Pierre Schill, qui a voulu partager avec quelques artistes l’intérêt et l’émotion suscités par la découverte d’une série de trente tirages photographiques non légendés qui témoignaient des violences d’une répression coloniale. Réveiller l’archive rassemble les résultats de l’enquête de Pierre Schill, qui a identifié le contexte et la date de production des images (la guerre italo-tripolitaine où...

  • Matthieu Demory

    12 novembre 2019

    Depuis près d’une décennie, avec le déploiement massif des outils numériques, les mouvements sociaux contestataires prennent des formes diverses et inédites. Toutefois, les usages de Facebook, Twitter et bien d’autres réseaux sociaux n’en constituent pas uniquement des facilitateurs et ne résolvent pas tous les problèmes que les dissidents politiques rencontrent pendant leurs mobilisations. Une problématique sociale complexe que Zeynep Tufekci, activiste et professeure à l’Université de Carol...

  • Élisabeth Schulz

    02 novembre 2019

    Comme le titre le laisse présager, l’ouvrage consiste en une enquête minutieuse sur l’invention des Phéniciens comme « nation antique », qui vise à démontrer qu’ils n’ont pas existé en tant que « peuple » ou « collectif » conscient de lui-même. En effet, les Phéniciens ont été depuis longtemps étiquetés comme un « peuple » et une « civilisation ». Les expositions I Fenici au Palazzo Grassi à Venise (1988) ou La Méditerranée des Phéniciens à l’Institut du monde arabe à Paris (2007) en sont des...

  • Jean-David Richaud

    02 novembre 2019

    Alors que l’actualité est marquée par un très long mouvement de contestation en Algérie, Marc André et Susan Slyomovics proposent un dossier sur un des principaux outils de répression politique dans cette partie du Maghreb : le système carcéral pendant la période coloniale et la décennie noire (1991-2000). Le dossier est composé de neuf articles, dont huit portent sur l’Algérie, et un offre une comparaison avec la Tunisie.

    L’introduction permet aux directeurs du dossier de situer la q...

  • Jean-David Richaud

    02 septembre 2019

    Cet ouvrage collectif est le fruit d’une recherche internationale et transdisciplinaire menée au long cours sur la question du tourisme dans le Maghreb colonial. Le résultat se présente sous la forme de treize contributions réparties en trois sections : « Préserver et visiter le patrimoine antique de la Tunisie », « Les relectures du patrimoine local dans l’architecture de tourisme » et « Des usages culturels des biens religieux ». Chacune des parties est précédée d’une introduction qui propo...

  • David Noël

    16 juillet 2019

    Professeur d’histoire internationale à la London School of Economics and Political Science, David Motadel s’est penché sur un aspect méconnu de la Seconde Guerre mondiale en s’intéressant à la participation des musulmans à la machine de guerre nazie.

    De fait, à partir de 1941-1942, les forces allemandes combattent en URSS, occupent la Yougoslavie et sont présentes en Tunisie et en Libye où Rommel et son Afrika Korps cherchent à s’emparer de l’Égypte. Sur tous ces théâtres d’opérations...

  • Nessrine Naccach

    30 mai 2019

    En 2010-2011, l’Afrique du Nord et le Moyen-Orient sont secoués par des soulèvements sociaux exceptionnels. Aujourd’hui, la région est marquée par toute sorte de tensions et de conditions de belligérance : les conflits armés, la lutte antiterroriste en Irak et en Libye, celle en Palestine et au Liban, les menaces offensives autour du Qatar et encore la guerre au Yémen et en Syrie. Au point que les conséquences de ces insurrections semblent éclipser leurs causes. D’où l’importance, pour les au...

  • Vincent Hugoo

    09 mai 2019

    Le débat sur la laïcité est si fortement ancré dans le contexte sociopolitique français qu’on peine parfois à concevoir ce qu’elle peut signifier ailleurs. À travers son étude sur les deux lycées français de Tunis, Émilie Pontanier rappelle qu’il est pourtant bénéfique d’« appréhender la laïcité non plus dans l’image produite par un seul miroir, la laïcité française, mais par tous les réflecteurs qu’elle a touchés et suscités » (p. 15). Les deux lycées étudiés sont localement appelés « la mis...

  • Olivier Cléach

    27 avril 2019

    Si le fil conducteur de l’ouvrage consistait à n’entrevoir aujourd’hui la protestation au travail que d’un seul point de vue quantitatif et autocentré sur les pays occidentaux, on pourrait penser que ce livre ne présente pas grand intérêt : beaucoup d’ouvrages traitent déjà de la question, la conflictualité serait en baisse dans le monde professionnel, l’industrie relayée au second plan par le développement des services et le monde ouvrier occidental dans un processus inexorable de déclin. Or...

  • Sofia Stimmatini

    18 avril 2019

    Ce numéro de la Revue des mondes musulmans et de la Méditerranée propose de réintroduire l’expérience temporelle de l’absence au centre de l’étude des phénomènes migratoires, permettant ainsi de penser la migration avec et à partir les sociétés de départ. En effet, les personnes qui se déplacent maintiennent des liens avec les membres du groupe d’appartenance afin d’éviter d’être considérées comme « étrangères » ou « disparues ». Une sociabilité à distance se développe alors, dans laquelle l’...

  • Lucie Wicky

    12 novembre 2018

    Dans cet ouvrage, l’auteur observe la construction de masculinités hégémoniques à travers une lecture normative de l’hétérosexualité chez de jeunes hommes Marocains immigrés en France ou en Italie, ses deux terrains d’enquête. Vulca Fidolini tente de comprendre comment les expériences sexuelles participent à construire des identifications de genre et comment celles-ci se hiérarchisent. Pour ce faire, il s’inscrit dans un cadre théorique vaste et mobilise brillamment plusieurs théories de la s...

  • Hyppolyte Kouao

    12 septembre 2018

    La migration peut se définir comme le déplacement d’un individu ou d’un groupe social d’un lieu à un autre, afin de s’y établir de façon temporaire ou définitive. Ainsi défini, le fait migratoire est soumis à l’influence du temps. Ce dernier a en effet un poids considérable sur les projets et expériences migratoires de telle sorte qu’il réussit à les faire varier de façon « monochrome ou polychrome ». De même, parler de migration aujourd’hui dans les sciences sociales relève d’un procédé inte...

  • David Noël

    04 mai 2018

    Le réalisateur Gaël Morel, révélé en 1994 pour son rôle dans Les roseaux sauvages d’André Téchiné, signe avec Prendre le large un film qui fait écho à l’actualité. Basé sur un scénario du romancier et metteur en scène marocain Rachid O., le film est un drame social qui traite de licenciement économique, de migration et d’intégration, au travers d’un beau portrait de femme, joué avec beaucoup de justesse par Sandrine Bonnaire.

    Ouvrière dans une usine textile de Villefranche-sur-Saône, ...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search