Navigation – Plan du site

Rétrospective Tunisie

La rédaction

Entrées d'index

Mots-clés :

Tunisie
Haut de page

Plan

Haut de page

Notes de la rédaction

Cette page offre un accès direct aux chroniques annuelles relatives à la Tunisie parues depuis 2004. Leur compilation a été réalisée en 2017 par Garance Philippe, étudiante à l'IEP de Lille dans le cadre d'un stage auprès de la rédaction de L'Année du Maghreb. L'harmonisation des rétrospectives, leur actualisation annuelle et la mise en page ont été réalisées par Sabine Partouche. 

Texte intégral

2015 : Que sont les espoirs devenus ?

La Tunisie en 2015 : la présidentialisation de l’impuissance politique ?

1Par Éric Gobe

2Vers une présidentialisation du régime ?
Les difficultés du gouvernement Essid entre « partage partisan » et présidentialisme
Attentats terroristes : la Tunisie entre le retour de la rhétorique sécuritaire et l’application de l’état d’urgence
Présidentialiser la justice transitionnelle : le projet de loi de réconciliation économique
Vers un champ politique en recomposition ? Des effets politiques de la crise de Nidaa Tounes
La crise de Nidaa Tounes : factionnalisme et lutte pour le pouvoir
La création d’un bureau politique au sein de Nidaa : un instrument de rééquilibrage des pouvoirs entre factions ?
Un congrès pour la maîtrise du parti
Congrès constitutif ou congrès électif ?
Une opposition politique atone, un mouvement islamiste en position d’attente
Conclusion

Chronologie Tunisie 2015

Gros plan

Tunisie : L’élaboration de la loi antiterroriste de 2015 ou les paradoxes de la démocratie sécuritaire

3Par Jean-Philippe Bras

2014 : Réorganisation politique, reconstruire sans reproduire ?

La Tunisie de la Constitution aux élections : la fin de la transition politique ? (2014)

4Par Éric Gobe et Larbi Chouikha

5Le compromis comme mode de gouvernement ou la force des arènes politiques informelles
L’adoption de la Constitution et le gouvernement de technocrates de Mehdi Jomaa
La loi électorale entre l’ombre d’Ennahdha et le spectre de l’ancien régime
Du consensus à la compétition électorale
La Tunisie des élections législatives (26 octobre) au second tour de la présidentielle (21 décembre) : une bipolarisation accrue ?
Des élections législatives entre « vote utile » et « vote sanction »
Un scrutin présidentiel dans les rets de la bipolarisation
Conclusion

Chronologie Tunisie 2014

«L’ancien régime» à l’épreuve de l’élection concurrentielle: Abbes Mohsen, ancien maire de Tunis et candidat aux législatives du 26 octobre 2014

6Par Jérôme Heurtaux

L’autorité de la HAICA sur le secteur tunisien des médias: Un anachronisme transitionnel?

7Par Enrique Klaus

2013 : Bipolarisation idéologique vers un « consensus constitutionnel ?

La Tunisie politique en 2013 : de la bipolarisation idéologique au « consensus constitutionnel » ?

8Par Éric Gobe et Larbi Chouikha

9D’un meurtre politique à l’autre (6 février-25 juillet)
Rester au pouvoir coûte que coûte : Ennahdha de l’échec de l’initiative Jebali au gouvernement Laarayedh
De la conflictualité idéologique des enjeux constitutionnels : les projets de constitution du 22 avril et du 1er juin
Une transition en transit : des « dialogues nationaux » pour quoi faire ?
La dégradation de la situation sécuritaire
La querelle des légitimités : mobilisations et contre-mobilisations autour de l’ANC et du gouvernement Laarayedh (25 juillet-5 octobre)
Légitimité électorale versus légitimité de la « rue » ?
La feuille de route du quartet ou l’arlésienne de la sortie de crise
À la recherche de compromis institutionnels et constitutionnels (5 octobre 2013-26 janvier 2014)
Manœuvres autour du Dialogue national
Pour ne pas conclure : les ambigüités et les contradictions de la constitution du 26 janvier 2014

2012 : 2012 : Un printemps trop long ? La Tunisie dans l’indécision

La Tunisie en 2012 : Heurs et malheurs d’une transition qui n’en finit pas

10Par Larbi Chouikha et Éric Gobe

11D’une transition à l’autre ou du passé faisons table rase
Une seconde transition sans fin
La bipolarisation Nidaa Tounes/Ennahdha : vers une exacerbation des clivages
Malaise social, flou politique, détérioration de la situation sécuritaire

2011 : L’arrivée du printemps

Tunisie an I : les chantiers de la transition

12Par Éric Gobe

13« Le peuple veut la fin du système » (al-sha’ab yurîd isqât al-nizâm) : Kasbah I et II ou de l’illégitimité des gouvernements Ghannouchi
L’institutionnalisation de la transition : du gouvernement Béji Caïd Essebsi et de l’Instance « Ben Achour »
L’institutionnalisation du pluralisme
La question sécuritaire
Les élections du 23 octobre et les ambiguïtés d’une Constituante : la légitimité des vainqueurs en question

2010 : L’orage avant la tempête

Chronique d’une révolution [presque] annoncée (2010)

14Par Michaël Bechir Ayari, Vincent Geisser et Abir Krefa

15Une révolution spontanée ?
Les dimensions sociologiques de la révolte
Paupérisation et expropriation des petits agriculteurs
Chômage des diplômés et inégalités régionales de développement
Une crise interne de l’appareil du Parti-État ?
Des élites divisées et vulnérables
L’affaire Wikileaks ou comment donner un sens à une perception diffuse
La dimension émeutière de la révolution
Lutte pour la dignité et défense de « l’honneur tribal »
Le langage de l’émeute
Le relai du virtuel ou la diversification des modes d’action
La violence des émeutes contre l’attentisme des organisations contestataires
De la grève générale à la fuite de Ben Ali : quand l’histoire s’accélère
L’UGTT, Ben Ali et la Révolution
Les effets paradoxaux de la politique de caporalisation et de clientélisation de l’UGTT sous Ben Ali
Des signes annonciateurs : les protestations syndicales à l’horizon des années 2000
L’UGTT dans la révolution : déclencheur ou simple acteur ?
L’armée tunisienne : armée du peuple ?
Une image d’héroïsme auprès de la population
Une armée « républicaine » ?
L’armée garante de quelle « transition » ?
Conclusion. De la révolution populaire à la transition élitaire ?

Gros plan

Révolution tunisienne et Internet : le rôle des médias sociaux

16Par Romain Lecomte

Les classes moyennes tunisiennes entre mythe et réalité. Éléments pour une mise en perspective historique

17Par Baccar Gherib

2009 : année électorale, pas de changement à l’horizon

La Tunisie entre la « révolte du bassin minier de Gafsa » et l’échéance électorale de 2009

18Par Larbi Chouikha et Éric Gobe

19Le bassin minier de Gafsa : entre émeutes et mouvement social
Les raisons de la colère : l’arrière-plan économique et social du mouvement protestataire
Les mouvements protestataires de la monté en puissance aux premières actions répressives (6 janvier-5 avril 2008)
D’une vague répressive à l’autre : les mouvements de protestation face à l’action coercitive
Signification et portée du mouvement social du bassin minier
L’opposition dans l’engrenage des élections 2009
L’absence d’un leadership de l’opposition
Des candidats affaiblis face au président-candidat
Les deux postures de l’opposition « clientéliste »
L’opposition face aux enjeux du scrutin législatif
Encadré
Le Congrès « du Défi » : sens et portée du 5e congrès du Rassemblement constitutionnel démocratique (RCD)

Gros plan

Les compétences tunisiennes à l’étranger : peut-on parler d’une diaspora scientifique ?

20Par Lotfi Slimane et Wafa Khlif

2008 : Année bilan : les vingt ans du régime benalien, entre autoritarisme et répression

Un si long règne… Le régime de Ben Ali vingt ans après

21Par Vincent Geisser et Éric Gobe

22Les « 7 novembre » se suivent et se ressemblent : le culte présidentiel en guise de commémoration
Une politique étatique de « containment religieux » : islam d’État versus islamisme sociétal ?
Un nouveau contexte sociopolitique : la menace du salafisme jihadiste ?
La reconquête des âmes musulmanes : la réaffirmation du monopole étatique de la production de la norme islamique
Le huitième congrès d’Ennahdha : la politique de la main tendue à l’égard du régime
Le rêve secret d’Ennahdha : la reconnaissance du « Prince Président »
Briser un tabou : dialoguer « en direct » avec le pouvoir autoritaire
Une offre de service à peine voilée : collaborer avec le régime contre le terrorisme jihadiste
L’opposition indépendante prise dans l’étau sécuritaire
Le PDP : la bataille du siège
Vers la renaissance d’un pôle laïciste et républicain ?
Une « société civile » en butte au harcèlement
Manœuvres autour du syndicat des journalistes
L’élection du bâtonnier de l’Ordre des avocats : un scrutin professionnel éminemment politique
Une LTDH interdite de congrès
Opposants et militants des droits de l’Homme : chronique d’une répression ordinaire
En guise de conclusion : des Tunisiens entre la citoyenneté passive et surgissement de la violence

Gros plan

Modes et limites des résistances à la domination de genre dans les écrits de romancières tunisiennes

23Par Abir Krefa

Tunisie : vingt ans après ; De quoi Ben Ali est-il le nom ?

24Par Michel Camau

2007 : Entre protestations et répression

La question de « l’authenticité tunisienne » : valeur refuge d’un régime à bout de souffle ? (2007)

25Par Vincent Geisser et Éric Gobe

26Une « hijabophobie » d’État : le contrecoup sécuritaire d’une réislamisation menaçante ?
La mobilisation des élites du régime pour la défense du féminisme d’État et de « l’authenticité tunisienne »
Au-delà du discours prohibitionniste, une répression anti-hijab bien réelle
Contre-feux : le refus de l’opposition indépendante de cautionner la « hijabophobie » d’État
Le Mouvement du 18 octobre : feu de paille contestataire ou émergence d’une nouvelle configuration protestataire ?
La structuration du mouvement ici et là-bas : vers un front démocratique unitaire ?
La Coalition démocratique : un antidote laïque au Mouvement du 18 octobre ?
Les tentatives du régime pour « normaliser » la LTDH
La répression par le « droit »
La propagande de la presse officielle et des « intellectuels » du système : la Ligue au service du « parti de l’étranger » ?
L’intensification de la répression à l’approche du 6e Congrès de la LTDH
Un feed back « positif » : une crédibilité internationale renforcée face à une répression nationale surdimensionnée
En guise de conclusion : répression identitaire ou gestion paradoxale des attributs de la souveraineté ?

Sport, légitimation politique et construction identitaire dans la Tunisie des années 2000
Développement et démocratie : l’exception tunisienne

27Par Mahmoud Ben Romdhane

2005-2006 : Année de contestations : Le vent se lève

Des fissures dans la « Maison Tunisie » ? Le régime de Ben Ali face aux mobilisations protestataires

28Par Vincent geisser et Éric Gobe

29Les organisations professionnelles dans les mobilisations protestataires
Des journalistes entre protestations et allégeances
Des professions judiciaires sous tension
Des acteurs des droits de l’Homme en butte au harcèlement
Une LTDH interdite de congrès
Un IADH interdit de financement
Le Mouvement du 18 octobre : un « coup politique » dans le contexte du Sommet mondial sur la société de l’information (SMSI) ?
La grève de la faim collective : un « coup politique » pour faire pièce à la répression préventive
Un mouvement unitaire : préfiguration d’un front oppositionnel au régime ?
Ampleur des soutiens internes et externes : une mobilisation transnationale performante
L’onde de choc diplomatique ou la délégitimation progressive de la « version officielle » du SMSI
L’opposition indépendante à la recherche désespérée d’une nouvelle dynamique protestataire
Essoufflement et tentative de relance de l’Initiative démocratique
« Intégrer les intégristes » au front oppositionnel : une position commune au PDP et au CPR
Les islamistes : négociations secrètes avec le pouvoir et appel à la réconciliation nationale
Un paradoxe d’une fin de règne qui n’en finit pas : l’émergence de nouveaux « groupes politiques »
Tunisie : consolidation autoritaire et processus électoraux dans un système de plus en plus fermé
Élections municipales et « sénatoriales » : la marque du clientélisme présidentiel
Des élections municipales « symptôme » du caractère illusoire de la décentralisation « à la tunisienne»
Élections et nominations à la Chambre des conseillers : nouveau lieu de prédilection du clientélisme présidentiel ?
En guise de conclusion : de l’efficacité politique de l’alibi anti-terroriste

2004 : Aux lendemains des élections, pas de démocratie à l’horizon

Tunisie : consolidation autoritaire et processus électoraux

30Par Vincent Geisser et Éric Gobe

31Une pratique politique et des textes législatifs liberticides
Législatives et présidentielles du 24 octobre : un rappel à l’ordre électoral
La campagne des « trois P » (le Président, le Palais et le Parti) : une machine électorale « trop » bien huilée
Un programme présidentiel fourre-tout
Allégeances et soutiens « traditionnels » au Président : la ba’ya benalienne
La marche en ordre dispersé des partisans du boycott électoral
Les tenants du pragmatisme oppositionnel : ambivalences et désillusions
Un « roc électoral » : plébiscite présidentiel et Parlement sur mesure
La gestion de l’après élection
Une « société civile » sous pression

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

La rédaction, « Rétrospective Tunisie », L’Année du Maghreb [En ligne], Tunisie, mis en ligne le 29 janvier 2018, consulté le 25 septembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/anneemaghreb/3318

Haut de page

Auteur

La rédaction

Articles du même auteur

Haut de page