Navigation – Plan du site

18 | 2018
Dossier : Économies morales

sous la direction de Imed Melliti et Loïc Le Pape
Couverture Année du Maghreb 18|2018 vol. 1
Informations sur cette image
Crédits : CC-BY-ND 2.0
24x15
ISBN 978-2-271-12046-5

Pour aborder les dynamiques de conflit qui traversent l’ensemble du Maghreb aujourd’hui, le concept « d’économies morales » génère une plus-value heuristique considérable pour analyser la place des jugements moraux dans l’espace public. Les pays du Maghreb sont traversés par des processus différents de recomposition des pactes nationaux et des principes qui commandent le vivre-ensemble. Au sein de ces processus, la montée de l’hétérogène n’est pas seulement politique et idéologique, elle est aussi une exacerbation des tensions morales. L’espace public contemporain au Maghreb se caractérise par une économie morale surplombante, imposée par une langue de bois officielle, par les appareils de l’État, et par une société civile qui leur est largement assujettie. Mais on trouve aussi d’autres économies morales, plus éclatées, davantage spécialisées, réservées ou réduites au silence, où se télescopent les registres et les répertoires d’évaluation. C’est de l’ensemble de ces mutations dont nous entendons rendre compte dans ce numéro.