تصفح – مخطط الموقع
Chroniques
Maroc

Chronologie Maroc 2018

Marta Garcia de Paredes و Beatriz Tomé-Alonso
p. 290-291

مداخل الفهرس

Mots-clés :

Chronologie Maroc, 2018

Géographie :

Maroc
أعلى الصفحة

النص الكامل

14 janvier : élections législatives partielles à Nador et à Guercif. Dans la circonscription électorale de Nador, l’Union Socialiste des Forces Populaires (USFP) remporte le siège à pourvoir à la Chambre des représentants. À Guercif, l’USFP et le Parti Authenticité et Modernité (PAM) remportent les deux sièges à pourvoir.

222 janvier : Mohamed VI nomme les nouveaux ministres de la Santé (Anas Doukkali, PPS), du Logement (Abdelahad El Fassi Fihri, PPS), et de l’Éducation (Saïd Amzazi, MP).

32 février : un jeune mineur meurt dans la ville de Jerada. Des manifestations de protestation contre les conditions extrêmes de travail et de vie continuent à Jerada.

43 février : Le sixième congrès de la jeunesse du Parti de la Justice et du Développement (PJD) porte Mohamed Amekraz à la tête de la Chabiba. Le congrès est marqué par l’allocution de l’ancien chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, qui lance des critiques contre Aziz Akhannouch, président du Rassemblement National des Indépendants (RNI) et ministre de l’Agriculture, provoquant la première crise de l’année à l’intérieur de la majorité gouvernementale.

54 février : Nabila Mounib est reconduite à la tête du Parti Socialiste Unifié (PSU) pour un nouveau mandat.

626 février : Mohamed VI est opéré à la clinique Ambroise Paré à Paris à cause d’une arythmie cardiaque.

713 mars : dans un communiqué, le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, interdit les manifestations à Jerada.

820 avril : Sous l’hashtag #مقاطعون (#NousBoycottons), les appels au boycott des entreprises de Centrale Danone, des stations-service Afriquia et du distributeur d’eau Sidi Ali se sont propagés sur les réseaux sociaux.

924 avril : Chiba Mae El Ainine est le numéro 2 de l’Istiqlal depuis son élection à la tête du Conseil national du parti.

101er mai : Le Maroc rompt ses relations diplomatiques avec l’Iran en accusant le pays chiite de soutenir le Front Polisario par l’intermédiaire du Hezbollah.

118 mai : Ilyas El Omari démissionne de son poste de secrétaire général du PAM.

1213 mai : Nabil Benabdellah est réélu secrétaire général du Parti du Progrès et du Socialisme (PPS).

1327 mai : Hakim Benchamach, président de la Chambre des conseillers, est élu secrétaire général du PAM.

145-6 juin : Le ministre des Affaires générales et de la gouvernance, Lahcen Daoudi (PJD), participe à Rabat au sit-in des salariés de Centrale Danone pour appeler à suspendre le boycott. Après les critiques de la part du PJD pour son « comportement inapproprié », Daoudi présente un jour plus tard sa démission au Roi qui la refuse.

1526 juin : les manifestant du hirak sont condamnés à des peines allant jusqu’à 20 ans de prison.

1629 juillet : Mohamed VI prononce le discours du Trône à Al Hoceima.

171er août : Mohamed VI limoge le ministre de l’Économie et des Finances, Mohamed Boussaid (RNI).

1820 août : Mohamed VI annonce dans le discours de la Révolution du Roi et du Peuple la mise en place du service militaire obligatoire.

1924 août : Mohamed VI nomme Mohamed Benchaaboun au poste de ministre de l’Économie et des Finances.

2025 août : la Marine royale marocaine ouvre le feu sur une embarcation de migrants se dirigeant de l’Espagne. Le décès d’une jeune étudiante en droit Hayat Belkacen est à déplorer.

2126 septembre : Mohand Laenser est reconduit à la tête du Mouvement Populaire (MP).

229 novembre : les manifestants de la ville minière de Jerada sont condamnés à des peines allant jusqu’à 5 ans de prison.

2315 novembre : Mohamed VI et Emmanuel Macron inaugurent la ligne à grande vitesse entre Tanger et Casablanca.

2410 novembre : Taoufik Bouachrine, journaliste et ancien directeur du journal Akhbar Al Yaoum, est condamné à l’issue d’un procès controversé à 12 ans de prison ferme pour viol, et abus sexuels.

2526 décembre : Abdelali Hamieddine, dirigeant du PJD, est à nouveau poursuivi pour le meurtre de Benaïssa Aït El Jid, étudiant d’extrême-gauche assassiné en 1993 à Fès.

أعلى الصفحة

للإحالة المرجعية إلى هذا المقال

مرجع ورقي

Marta Garcia de Paredes و Beatriz Tomé-Alonso, « Chronologie Maroc 2018 », L’Année du Maghreb, 21 | 2019, 290-291.

بحث إلكتروني

Marta Garcia de Paredes و Beatriz Tomé-Alonso, « Chronologie Maroc 2018 », L’Année du Maghreb [‏على الإنترنت‎], 21 | 2019, نشر في الإنترنت 05 décembre 2019, تاريخ الاطلاع 29 février 2020. URL : http://journals.openedition.org/anneemaghreb/5868 ; DOI : https://doi.org/10.4000/anneemaghreb.5868

أعلى الصفحة

الكُتاب

Marta Garcia de Paredes

Doctorante et chercheure au IESA-CSIC (Cordoue).

مقالات للكاتب نفسه

Beatriz Tomé-Alonso

Professeure à l’Université Loyola Andalucía (Séville) et membre du GRESAM

مقالات للكاتب نفسه

أعلى الصفحة