Navigation – Plan du site
Chroniques
Mauritanie

Chronologie Mauritanie 2016-2018

Camille Evrard et Erin Pettigrew
p. 320-323

Entrées d'index

Géographie :

Mauritanie
Haut de page

Texte intégral

2016

1Mars : Suite à la découverte de pépites d’or dans l’Inchiri, le gouvernement octroie, pour 250 euros, des licences individuelles équivalant à quatre mois de recherches.

2Avril : Dans l’affaire de Cheikh Ould Mohamed Ould Mkheitir, bloggeur condamné à mort pour un billet jugé blasphématoire en 2014, accusation passée de blasphème apostasie à mécréance (mais condamnation à mort maintenue).

33 Mai : Lors d’un discours à Néma, le président Abdel Aziz annonce les réformes constitutionnelles qui prévoient la suppression du Sénat entre autres.

47 Mai : Une manifestation de l’opposition à Nouakchott pour dire « non » au projet de révision constitutionnelle annoncé par Aziz.

517 Mai : Biram Ould Abeid et Brahim Ramadhan Ould Bilal, emprisonnés depuis 18 mois, sont libérés.

625 Juillet : La Mauritanie accueille pour la première fois le sommet de la Ligue Arabe. Seuls six chefs d’État sur vingt-deux sont présents ; parmi les absences, celle du Maroc, qui a invoqué des raisons de sécurité, fait couler beaucoup d’encre.

718 Octobre : Détenu entre 2002 et 2016 à Guantanamo, Mohamedou Ould Slahi, rentre enfin en Mauritanie mais sans droit à un passeport.

820 Octobre : Le parti politique du président l’Union Pour la République (UPR) propose le changement du drapeau et de l’hymne national.

9Décembre : Les partis politiques de l’opposition, la Convergence démocratique nationale (CND), le Front national pour la démocratie et l’unité (FNDU) et le Rassemblement des forces démocratiques (RFD) boycottent les réformes constitutionnelles annoncées en mai.

1020 décembre : Procès en appel pour Mkheitir devait avoir lieu, mais reporté au 31 janvier 2017.

2017

11Janvier : Réintégration du Maroc au sein de l’Union africaine.

12Janvier : Suite à la suppression prévue du Sénat, l’État fait don de terrains aux sénateurs en contrepartie de la perte de leur salaire et fonction.

1310 Janvier : Le Parlement approuve la loi sur la santé et la reproduction qui reconnaît qu’il s’agit d’un droit universel, tout en maintenant l’interdiction de l’avortement. Il a également adopté un Code général sur la protection de l’enfant, qui criminalise la mutilation génitale féminine.

1412 janvier : Un projet de loi contre les violences faites aux femmes est présenté au Parlement et est rejeté suite à l’opposition des partis religieux.

1515 Janvier : Déclaration de Biram qui sollicite un « dialogue inclusif et franc avec le pouvoir » et la légalisation de son parti Radical pour une Action Globale (RAG) ; 10 jours plus tard, il annonce une évolution de son mouvement en vue des élections présidentielles de 2019.

1631 Janvier : La Cour suprême ordonne un nouveau procès pour rejuger Cheikh Ould Mohamed Ould Mkheitir, un blogueur condamné à mort pour un billet jugé blasphématoire.

1718 Mars : Après l’acceptation par l’Assemblée nationale, le projet de réforme constitutionnelle est rejeté par le Sénat par 33 votes sur 56.

182 Juillet : Sommet extraordinaire du G5 Sahel à Bamako où la Force conjointe est officiellement lancée, organisée en trois fuseau, dont l’Ouest pour Mauritanie-Mali.

195 Août : Référendum sur la constitution. 85 % des votants se sont prononcés en faveur de la réforme constitutionnelle qui supprime le Sénat au profit de conseils régionaux et modifie le drapeau. L’opposition dénonce « une farce électorale ».

2010 Août : Arrestation du sénateur Mohamed Ould Ghadda, fer de lance de l’opposition aux réformes, il avait par ailleurs exigé du président qu’il déclare ses ressources et critiqué les marchés de gré à gré. Il est lui-même inculpé pour corruption.

2131 Août : L’homme d’affaires Mohamed Ould Bouamatou et son collaborateur, Mohamed Ould Debagh, sont visés par un mandat d’arrêt de la justice mauritanienne pour des soupçons de corruption. Aziz accuse ce premier d’avoir financé le groupe de sénateurs qui a mené une fronde contre le référendum constitutionnel.

229 Novembre : Jugement en Appel pour Ould Mkheitir qui commue la peine de mort en prison, 2 ans de prison.

2018

231er Janvier : Dévaluation de l’ouguiya, la monnaie mauritanienne perd un zéro.

2424 Janvier : Le tribunal pénal a inculpé un internaute mauritanien, Abdallahi Salem Ould Yali d’incitation à la violence et à la haine raciale pour des messages dans lesquels il dénonçait la discrimination raciale en Mauritanie.

2527 Janvier : Mort du pêcheur sénégalais Falou Sall, tué par les gardes-côtes mauritaniens qui ont ouvert le feu sur la pirogue qui tirait ses filets près de la frontière maritime entre les deux pays. L’incident provoque la colère de la communauté des pêcheurs de Saint-Louis.

268-9 Février : Macky Sall, président sénégalais, est en visite en Mauritanie pour parler de la pêche et du gaz. Les présidents du Sénégal et de la Mauritanie avaient convenu pour calmer la brouille entre Dakar et Nouakchott, de relancer un accord de pêche dont l’expiration en 2015 et son non-renouvellement avaient conduit à un regain de tension dans les eaux territoriales.

278 Février : Sommet des Chefs d’Etat du G5 Sahel à Niamey ; ils exigent que les financements promis soient décaissés rapidement.

28Avril : Tensions avec le Sénégal autour de la pêche après la mort de Falou Sall.

29Mai : Grève des médecins spécialistes qui réclament une hausse des salaires, des primes d’éloignement et la prise en charge des premiers soins d’urgence.

3031 Mai : Le parti issu du mouvement IRA et non reconnu par l’État s’allie au parti al-Sawab.

316 Juin : Grève du personnel de l’imprimerie nationale pour réclamer le paiement d’arriérés de salaire.

32Juin : Les avocats de Ould Mkheitir, Mohamed Ould Moine et Fatimata M’baye, s’inquiètent de la détérioration de l’état de santé du blogueur, toujours maintenu en « détention administrative » le temps qu’un appel du parquet soit examiné.

3329 June : Attaque du Quartier Général de la Force conjointe du G5 Sahel à Sévaré (Mali).

342 Juillet : Nouakchott accueille le sommet de l’Union Africaine, ainsi qu’un sommet extraordinaire du G5 Sahel portant sur l’opérationnalisation de la Force conjointe. Le remplacement du commandant de cette force, un général malien, par le Commandant adjoint de l’armée mauritanienne Hanana Ould Sidi est acté. Emmanuel Macron est présent.

353 Juillet : L’accord entre la Mauritanie et le Sénégal sur la pêche est signé ; il accorde aux pêcheurs sénégalais 400 licences pour capturer 50 000 tonnes de poissons pélagiques (en haute mer) avec 400 pirogues.

368 Août : Biram Ould Abeid est arrêté pour incitation à la haine.

3725 Août : Les avoirs bancaires de Mohamed Ould Bouamatou sont saisis.

381 Septembre : Mohamed Ould Ghadda est libéré et placé sous contrôle judiciaire

391-15 Septembre : Élections législatives, municipales et régionales, premier et deuxième tours. L’UPR gagne la majorité absolue au Parlement (89 députés sur 157), les 13 Conseils régionaux, et 162 Communes sur 218.

4024 Septembre : Fermeture du Centre mauritanien de formation des oulémas, dirigé par Mohamed al-Hassen Ould Dedew. Les autorités lui reprochent d’inculquer un islam radical.

4115 Octobre : Entrée de la première promotion d’officiers au nouveau Collège de défense du G5 Sahel à Nouakchott.

4219 Octobre : La commission de contrôle de l’organisation policière internationale INTERPOL a décidé d’effacer de son fichier les informations concernant Bouamatou et Debagh.

4329 Octobre : Nomination d’un nouveau premier ministre, auparavant directeur de la Société Nationale Industrielle Minière (SNIM), Mohamed Salem Ould Bechir. Son gouvernement est formé le 30 et comporte 7 femmes sur 22 ministres.

442 Décembre : Mohammed bin Salman, prince héritier d’Arabie saoudite, est en visite à Nouakchott.

452 Décembre : Un nouveau sommet extraordinaire du G5 Sahel se tient à Nouakchott, portant sur les appel à fonds.

465-6 Décembre : Dialogue (« table ronde préliminaire » organisée par l’envoyé des Nations Unis Orst Köhler) entre le Maroc et le Front Polisario sur la question du Sahara occidental à Genève, en présence de la Mauritanie et de l’Algérie. Processus au point mort depuis 2012.

4720 Décembre : L’accord de pêche entre la Mauritanie et le Sénégal est finalisé.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Camille Evrard et Erin Pettigrew, « Chronologie Mauritanie 2016-2018 », L’Année du Maghreb, 21 | 2019, 320-323.

Référence électronique

Camille Evrard et Erin Pettigrew, « Chronologie Mauritanie 2016-2018 », L’Année du Maghreb [En ligne], 21 | 2019, mis en ligne le 05 décembre 2019, consulté le 24 janvier 2020. URL : http://journals.openedition.org/anneemaghreb/5898 ; DOI : 10.4000/anneemaghreb.5898

Haut de page

Auteurs

Camille Evrard

Chercheuse à l’Institut d’études avancées de Madrid (2019-2020) et associée au laboratoire FRAMESPA de l’Université Toulouse Jean-Jaurès.

Articles du même auteur

Erin Pettigrew

Chercheuse post-doctorale à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales et l’Institut des mondes africaines à Paris (2018-2019) et elle est professeure à New York University Abu Dhabi.

Articles du même auteur

Haut de page