Navigation – Plan du site

AccueilNuméros23ChroniquesMarocChronologie Maroc 2019

Chroniques
Maroc

Chronologie Maroc 2019

Beatriz Tomé-Alonso et Marta Garcia de Paredes
p. 267-268

Entrées d'index

Mots-clés :

Maroc, Chronologie, 2019

Géographie :

Maroc
Haut de page

Texte intégral

113 février : visite du roi d’Espagne, Felipe VI et signature d’accords commerciaux.
30-31 mars : visite du Pape François au Maroc et signature de « l’Appel d’Al Qods ».
13 avril : le PJD ne reconduit pas Amina Maelainine au poste de 7e vice-présidente à la Chambre des représentants, en raison du scandale de la tenue vestimentaire qu’elle a arboré lors de son séjour à Paris.
15 mai : 13 dirigeants du PAM lancent « l’Appel pour l’Avenir ».
11 juin : adoption à la Chambre des représentants du projet de loi organique sur l’utilisation de la langue amazighe.
27 juin : 14e Conseil d’Association entre l’UE et le Maroc.
22 juillet : vote à la Chambre des représentants de la loi-cadre 51.17 relative au système d’éducation.
23 juillet : adoption à la Chambre des représentants de trois projets de lois relatives aux terres soulaliyates.
29 juillet : Dans un discours, le roi Mohamed VI reconnaît « l’incapacité de notre modèle de développement à satisfaire les besoins croissants d’une partie de nos citoyens, à réduire les inégalités sociales et les disparités spatiales ». Il annonce la création d’une commission pour « sa réévaluation et à sa réactualisation ».
31 août : détention de la journaliste Hajar Raissouni avec son fiancé et l’équipe médicale accusée d’avoir procédé à l’avortement.
9 septembre : sit-in réunissant 300 personnes devant le Tribunal de première instance à Rabat pour soutenir Hajar Raissouni à l’ouverture de son procès judiciaire.
1er octobre : le bureau politique su PPS decide de quitter le gouvernement.
9 octobre : Mohamed VI nomme les membres du nouveau gouvernement.
12-13 octobre : Salaheddine Mezouar démissionne de son poste de président de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) après la polémique à la suite de ses déclarations sur la situation en Algérie.
16 octobre : Mohammed VI gracie la journaliste Hajar Raissouni.
24 novembre : le rappeur Mohamed Mounir, « Gnawi », est condamné à un an de prison pour sa chanson « Vive le peuple ».
12 décembre : Mohamed VI designe les membres de la Commission spéciale sur le modèle de développement.
26 décembre : le bureau politique du PAM publie un communiqué qui explique sa volonté de « redonner » au parti « sa » place et met ainsi en scène la fin de sa crise interne.Le Youtubeur « Moul Kaskita » est condamné à quatre ans de prison ferme.
29 décembre : plusieurs centaines de personnes manifestent à Rabat contre l’arrestation du journaliste Omar Radi, détenu pour avoir publié un tweet dénonçant une justice aux ordres.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Beatriz Tomé-Alonso et Marta Garcia de Paredes, « Chronologie Maroc 2019 »L’Année du Maghreb, 23 | 2020, 267-268.

Référence électronique

Beatriz Tomé-Alonso et Marta Garcia de Paredes, « Chronologie Maroc 2019 »L’Année du Maghreb [En ligne], 23 | 2020, mis en ligne le 10 décembre 2020, consulté le 14 juin 2024. URL : http://journals.openedition.org/anneemaghreb/6748 ; DOI : https://doi.org/10.4000/anneemaghreb.6748

Haut de page

Auteurs

Beatriz Tomé-Alonso

Professeure à l’université Loyola Andalucía (Séville) et membre du Groupe d’Étude sur les Sociétés Arabes et Musulmanes (GRESAM).

Articles du même auteur

Marta Garcia de Paredes

Doctorante à l’université de Grenade et chercheuse à l’IESA-CSIC (Cordoue).

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

CC-BY-NC-SA-4.0

Le texte seul est utilisable sous licence CC BY-NC-SA 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search