Navigation – Plan du site
115 | 2016
Annuaire du Collège de France 2014-2015
Résumé des cours et travaux 115e année
VI. Conférenciers invités

Quatre conférences

Pier Giovanni Guzzo
p. 876-877

Notes de la rédaction

Les quatre conférences ont été prononcées les 5, 12 19 et 24 novembre 2014 (invitation sur proposition du Pr Jean-Pierre Brun) et sont disponibles en audio et en vidéo sur le site internet du Collège de France : http://www.college-de-france.fr/site/jean-pierre-brun/guestlecturer-2014-2015.htm. Elles ont été publiées sous le titre De Pithécusses à Pompéi. Histoires de fondations par le Centre Jean Bérard à Naples en 2016.

Texte intégral

1. Cumes et Pithécusses : les débuts de l’établissement des Grecs en Italie méridionale

1L’analyse a débuté par la plus ancienne implantation grecque en Italie, celle de Pithecusses, sur l’île d’Ischia. C’est de cet établissement que les Grecs se sont ensuite transférés à Cuma, sur le continent, après un relâchement du contrôle exercé par les indigènes. La fondation de Pithécusses doit s’interpréter dans le contexte général des voyages méditerranéens entrepris durant le Haut Archaïsme à la fois par les Phéniciens et par les Grecs. Les données livrées par l’étude de la nécropole de Pithécusses permettent des considérations sur la situation économique et sociale des plus anciens habitants grecs. La datation absolue de la fondation de Cumes a fait l’objet d’une réévaluation.

2. Megara Hyblaea et les fondations chalcidiennes en Sicile orientale

2La seconde conférence a porté sur la Sicile orientale et a passé en revue les fondations grecques dans cette zone où la tradition littéraire rapportée par Thucydide permet de reconstituer la chronologie relative. Parmi ces établissements, Megara Hyblaea a fait l’objet d’une étude détaillée car c’est l’un des plus largement fouillé et publié. Tant les événements transmis par les sources historiques que les données archéologiques ont été examinés et soumis à la critique de manière à mettre en évidence les modalités prises par ces habitats dès leur création. Par ailleurs, les relations entretenues avec les Siciliens indigènes sont d’un grand intérêt et les théories modernes sur « les mariages mixtes » ont été réévaluées.

3. Sybaris et les peuples autochtones du nord de la Calabre

3C’est encore dans le courant du viiie siècle avant J.-C. que se sont déroulés les événements liés à la fondation de Sybaris, sur la côte ionienne du sud de la péninsule. Les relations avec les Œnotres, indigènes qui, depuis le deuxième millénaire, occupaient la zone choisie pour la fondation de cette ville, constituent un des fondements de l’analyse d’une longue évolution qui va de la phase précédant la fondation à celle des premières générations qui suivirent l’installation. La recherche moderne, en effet, propose différentes interprétations qui ont été analysées et discutées.

4. Pompéi italique et sa structuration urbaine

4L’analyse approfondie des plus anciens vestiges archéologiques de Pompéi a clarifié la naissance de cette ville italique connue par d’autres vestiges de la même époque, à commencer par l’habitat péri-lacustre de Poggiomarino. Cette analyse a exposé, à travers les phases de la culture indigène, l’évolution de cette société d’abord prise dans une dialectique mettant en jeu la cité étrusque et samnite de Capoue, puis dans le phénomène d’intégration dans l’orbite de la République romaine. Les principaux monuments conservés par l’éruption du Vésuve ont été présentés et leur fonction et leur date ont été discutées.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Annuaire du Collège de France 2014-2015. Résumé des cours et travaux 115e année, Paris, Collège de France, novembre 2016, p. 876-877. ISBN 978-2-7226-0453-7

Référence électronique

Pier Giovanni Guzzo, « Quatre conférences », L’annuaire du Collège de France [En ligne], 115 | 2016, mis en ligne le 22 juin 2018, consulté le 23 juillet 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-cdf/12683

Haut de page

Auteur

Pier Giovanni Guzzo

Professeur, ancien surintendant de l’archéologie de l’Émilie-Romagne de la Calabre, de Pompéi et de Naples (Italie)

Haut de page

Droits d’auteur

Collège de France

Haut de page