Navigation – Plan du site
116 | 2018
Annuaire du Collège de France 2015-2016
Résumé des cours et travaux 116e année
Cours et recherches des professeurs
IV. Chaires annuelles

Création artistique

Alain Mabanckou
p. 585-587

Entrées d’index

Haut de page

Notes de la rédaction

La série de cours « Lettres noires : des ténèbres à la lumière » est disponible, en audio et/ou en vidéo, sur le site internet du Collège de France (https://www.college-de-france.fr/site/alain-mabanckou/course-2015-2016.htm ), ainsi que le colloque « Penser et écrire l’Afrique aujourd’hui » (https://www.college-de-france.fr/site/alain-mabanckou/symposium-2015-2016.htm). La leçon inaugurale est publiée sous forme imprimée (Collège de France / Fayard, 2016), et numérique (Collège de France, 2016, http://books.openedition.org/cdf/4413, texte intégral en libre accès). On peut également la réentendre sur le site internet du Collège de France (https://www.college-de-france.fr/site/alain-mabanckou/inaugural-lecture-2015-2016.htm).

Texte intégral

Enseignement – Lettres noires : des ténèbres à la lumière

1Cours 1 (29 mars 2016) : La négritude après Senghor, Césaire et Damas.

Cours 2 (5 avril 2016) : Les grandes thématiques de la littérature d’Afrique noire francophone.

Cours 3 (12 avril 2016) : Réception critique et enseignement de la littérature africaine en France.

Cours 4 (3 mai 2016) : Les lieux d’écriture ou la question de la migration dans la littérature africaine.

Séminaire (12 avril 2016) : À propos des études dites postcoloniales.

Invité : Jean-Marc Moura, université de Paris-Ouest, Institut universitaire de France.

Séminaire (3 mai 2016) : À propos des écritures noires francophones - Noirs d’encres.

Invité : Dominic Thomas, professeur et chef du département de français et des études francophones, université de Californie-Los Angeles (États-Unis).

Cours 5 (10 mai 2016) : L’Afrique face à son histoire : du sanglot à l’existentialisme « noir ».

Séminaire (10 mai 2016) : Commémorer les abolitions de l’esclavage.

Invitée : Françoise Vergès, titulaire de la chaire Global South(s) au Collège d’études mondiales, FMSH.

Cours 6 (17 mai 2016) : Littérature africaine et histoire contemporaine : enfants-soldats et guerres civiles.

Séminaire (17 mai 2016) : L’image de l’écrivain francophone contemporain.

Invité : Romuald Fonkoua.

Cours 7 (24 mai 2016) : Écrire après le génocide des Tutsi au Rwanda.

Séminaire (24 mai 2016) : Le mal de vérité ou l’utopie de la mémoire.

Invitée : Catherine Coquio, professeur de littérature comparée, université Denis-Diderot.

Cours 8 (31 mai 2016) : Réflexions sur la musique des deux Congo : peinture sociale et « griotisme ».

Séminaire (31 mai 2016) : Congo, une histoire ou des histoires ?

Invité : David Van Reybrouck.

Séminaire précédé d’une intervention de Manu Dibango.

Colloque – Penser et écrire l’Afrique aujourd’hui

2Le colloque s’est tenu au Collège de France le 2 mai 2016.

Penser l’Afrique

3Souleymane Bachir Diagne, philosophe, Columbia University : « Le philosophe africain comme traducteur ».

Lydie Moudileno, professeur, University of Pennsylvania, Philadelphie, États-Unis : « Penser l’Afrique à partir de sa littérature ».

Séverine Kodjo-Grandvaux, docteur en philosophie, directrice des pages Cultures & Médias de Jeune Afrique : « Effets de miroirs : penser l’Afrique, penser le monde ».

Célestin Monga, écrivain, économiste, directeur général adjoint de l’Organisation des Nations unies pour le développement industriel : « Penser une Afrique affamée ».

Écrire l’Afrique aujourd’hui

4Sami Tchak, romancier, essayiste, Togo : « Le Moi au miroir fragmenté du Nous ».

Armand Gauz, romancier, Côte d’Ivoire : « Les rêves de Kong de Binger ».

Lucy Mushita, romancière, Zimbabwe : « Africaines d’aujourd’hui, africaines d’hier ».

Dieudonné Niangouna, écrivain, dramaturge et comédien (Congo-Brazza) : « Écrire et jouer l’Afrique aujourd’hui ».

Écrire la « France noire » : la diversité en questions

5Pascal Blanchard, historien, documentariste, spécialiste de l’empire colonial français : « La France noire au regard de l’histoire de France ».

Pap Ndiaye, historien, spécialiste de l’histoire sociale des États-Unis, Sciences Po : « Les représentations de l’Afrique pour les Afro-descendants de France ».

Rokhaya Diallo, journaliste, réalisatrice, écrivain et militante associative française : « Formuler la question noire dans les médias : du déni à l’affirmation ».

François Durpaire, historien, spécialiste des questions d’éducation et de diversité culturelle aux États-Unis : « Être noir en France en 2016 : ce qui passe et ce qui ne passe pas ».

L’Amérique au miroir de l’Afrique

6Dominic Thomas, professeur et chef de département de français et des études francophones, UCLA : « L’Afrique à l’Université : globalisation et décolonisation ».

Dany Laferrière, de l’Académie française, romancier : « Haïti : présences africaines, ruptures et mythologies ».

Françoise Vergès, titulaire de la chaire « Global South(s) » au Collège d’études mondiales, FMSH : « Afrique océanique ».

Achille Mbembe, philosophe, politologue, historien, University of Witwatersrand, Johannesburg / Duke University, États-Unis : « Afropolitanisme et afrofuturisme ».

Conclusions

7Intervention de clôture par Alain Mabanckou : « Pour en finir avec le sanglot de l’homme noir ».

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Annuaire du Collège de France 2015-2016. Résumé des cours et travaux 116e année, Paris, Collège de France, juin 2018, p. 585-587. ISBN 978-2-7226-0482-7

Référence électronique

Alain Mabanckou, « Création artistique », L’annuaire du Collège de France [En ligne], 116 | 2018, mis en ligne le 02 juillet 2018, consulté le 18 août 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-cdf/13212

Haut de page

Auteur

Alain Mabanckou

Écrivain, professeur invité au Collège de France

Haut de page

Droits d’auteur

Collège de France

Haut de page