Navigation – Plan du site
108 | 2008
Annuaire du Collège de France 2007-2008
Résumé des cours et travaux 108e année
Equipes accueillies

Le monde indien : textes, sociétés, représentations

EA 2723, EPHE/Collège de France
Lyne Bansat-Boudon
p. 933-937

Texte intégral

1Membres EPHE : Lyne Bansat-Boudon, Gerdi Gerschheimer, Cristina Scherrer-Schaub (Directeurs d’études), Rosita De Selva (Ingénieur d’études), Martine van Woerkens (Ingénieur de recherche), Silvia d’Intino (post-doctorante).

Doctorants : Stéphanie Bourla, Hugo David, Julia Estève, Kathia Juhel, Isabelle Ratié (ATER à l’EPHE), Vincent Tournier, Eva Szily, Seiji Kumagai (Ecole doctorale franco-japonaise).

Membre hors EPHE : Judit Törzsök (Maître de conférences, univ. Lille 3, chargée de conférences à l’EPHE).

L’équipe compte également 16 membres associés et 4 doctorants associés appartenant à d’autres institutions de recherche et d’enseignement.

Responsable : L. Bansat-Boudon.

I Domaines, recherches

2Les recherches de l’équipe portent sur l’Inde et les espaces asiatiques concernés par la diffusion de sa culture (Asie centrale, Tibet, Asie du Sud-Est notamment), ses savoirs, religions et systèmes politiques à travers les siècles. Centrés en premier sur l’étude des sources textuelles et le repérage de manuscrits et autres documents inédits, les travaux portent sur les religions et philosophies indiennes (brahmanique, jaina et bouddhique), les belles-lettres et l’histoire. Ils s’enrichissent d’enquêtes de terrain (anthropologie), de recherches comparatives (en histoire des religions par exemple) et de réflexions méthodologiques (histoire textuelle, technique éditoriale, théorie de la traduction, codicologie, etc.).

31. Philosophie, exégèse

41.1. Trois membres de l’équipe poursuivent des recherches importantes dans le domaine  du Shivaïsme non dualiste du Cachemire et du tantrisme. L. Bansat-Boudon achève actuellement une édition et une traduction commentée d’une des sources majeures de l’école çivaïte dite du Trika, le Pâramârthasâra (« L’Essence de la réalité ultime ») d’Abhinavagupta (xe-xie s. de n. è.) et de sa glose par Yogarâja (xie s.) (parution prévue en 2009). La comparaison de ce texte et du Pâramârthasâra d’Âdiçesha, texte d’obédience philosophique différente dont il constitue la réécriture çivaïte, contribue à l’étude du thème de « la réécriture », inscrit au quadriennal de l’équipe.

51.2. I. Ratié poursuit, dans le cadre d’une thèse (soutenance prévue en 2008), l’étude de la notion de pratyabhijñâ chez Abhinavagupta, sur la base de nouveaux matériaux repérés en Inde.

61.3. Enfin, l’un des textes les plus anciens sur le culte des yoginî, le Picumata-Brahmayâmala Tantra, est le sujet de la troisième recherche (J. Törzsök).

71.4. L’œuvre de Skandasvâmin (viie s. de n. è.) fait l’objet d’une étude sur la tradition exégétique du Rgveda (S. d’Intino), projet en cours auprès de la Gonda Foundation (IIAS, Leyde).

82. Les recherches de G. Gerschheimer se sont concentrées cette année sur la notion de divinité, tant en Exégèse védique (mîmâmsâ) qu’en Nouvelle logique (navya-nyâya). H. David a entamé une thèse de doctorat sur l’épistémologie de la connaissance verbale et la théorie de l’exégèse dans la branche dite Vivarana de l’école d’Advaita Vedânta. A. Clavel, doctorante associée, achèvera bientôt sa thèse consacrée à l’épistémologie d’Akalanka, célèbre docteur jaina du viiie s. de n. è.

93. Le programme de Corpus des inscriptions khmères (CIK), dirigé par G. Gerschheimer, poursuit sur son forum électronique l’inventaire et l’édition annotée des inscriptions du Cambodge ancien, majoritairement en sanskrit et en vieux khmer. Bénéficiant de moultes collaborations internationales, il est aussi, depuis 2008, partenaire du projet plus vaste d’Espace khmer ancien de Constitution d’un corpus numérique de données archéologiques et épigraphiques (EFEO/EPHE), financé par l’ANR ‘Corpus’ (2008-2010). Une partie des énergies de l’année a été investie dans trois directions : la mise au point d’une chronologie fiable des inscriptions ; la mise en place d’une nouvelle présentation des inscriptions du musée national de Phnom Penh (Cambodge), qui sera inaugurée en oct. 2008 ; la préparation d’un atelier spécifique de la 12e conférence de la EurASAA (Leyde, Pays-Bas, sept. 2008), consacré aux sanctuaires dits Çivapâda du Cambodge ancien.

10Les deux doctorants rattachés à l’équipe, principalement (J. Estève) ou à titre d’associé (D. Soutif, Paris III), achèveront leurs thèses en 2008.

114. Complément important aux recherches précédentes, la réflexion anthropologique, sous la direction de M. van Woerkens, concerne d’une part l’étude des structures de pouvoir et des articulations des différences (genres, sociétés, religions), d’autre part celle des rapports entre oralité et écriture dans le cadre de pratiques rituelles ou ordinaires. L’année passée a permis de mettre au point, pour publication, les textes des interventions aux journées d’études sur La louange en Inde organisées par l’équipe l’an dernier (6-7 mars 2007) et d’avancer dans la rédaction d’une histoire des femmes indiennes et de leurs résistances aux xixe-xxie siècles, (M. van Woerkens).

125. Quatre membres de l’équipe travaillent dans le domaine du bouddhisme indien et de sa transmission en Asie centrale et au Tibet (C. Scherrer-Schaub, K. Juhel, V. Tournier, S. Kumagai), collaborent de manière suivie avec d’autres équipes en France (ENS, CNRS, EFEO) et participent activement à des projets de recherche internationaux (Autriche, USA).

135.1. L’étude raisonnée des traités de philosophie Madhyamaka par le savant tibétain Ron ston (1367-1449) et de la Vigrahavyâvartanî du philosophe indien Nâgârjuna (iie-iiie s. de n. è.) ont fait l’objet du séminaire d’études bouddhiques EPHE 2007/2008 (C. Scherrer-Schaub & S. Kumagai). Deux publications sont annoncées pour 2009 (S. Kumagai).

145.2. K. Juhel et V. Tournier (doctorants) poursuivent l’analyse des matériaux du Mahâvastu (école Lokottaravâdin-Mahâsâmghika). La recherche bénéficie de lectures commentées de mahâyânasûtra, ainsi que de l’analyse critique de sources supposées avoir circulé en Inde dans des milieux proches de ladite école (séminaires de G. Fussman au CdF et de C. Scherrer-Schaub à l’EPHE), ainsi que de séjours d’étude et de recherche à l’étranger (avec le soutien du CdF, voir ci-après). Une partie des recherches en cours a fait l’objet de communications lors de colloques et congrès internationaux (voir ci-après).

155.3. Le projet sur l’étude des documents servant à l’histoire politique et militaire du Tibet et de ses monastères à l’époque impériale (viie-ixe s. de n. è.) a porté, cette année, sur les documents concernant le legs de serfs, le droit d’héritage et la gestion de biens des communautés bouddhiques du Tarim.

165.4. L’approche méthodologique de description et de datation relative des documents tibétains par C. Scherrer-Schaub (EPHE) et G. Bonani (ETH, Zürich) a fait l’objet d’une communication en juin 2007 au CTRC de Pékin et est actuellement en cours de traduction en chinois.

175.5. Les premiers résultats de la recherche portant sur différents aspects de la théorie politique indienne aux premiers siècles de n. è., son adaptation en milieu bouddhique et ses rapports avec l’idéologie sous-jacente ont fait l’objet d’une publication.

II Activités, échanges internationaux

181. Les activités des chercheurs et des enseignants chercheurs se caractérisent par deux traits principaux : (1) sur le plan local (France), la collaboration suivie avec d’autres équipes et d’autres institutions (participation aux séminaires, voire organisations de journées d’étude, colloques, conférences dites “transversales”) ; (2) sur le plan international, une grande mobilité des chercheurs (et en particulier des jeunes chercheurs, doctorants et post-docs) dans le cadre de stages d’étude et de recherche, colloques, congrès (en 2007/2008 : Angleterre, Autriche, Chine, Inde, Italie, Pays-Bas, Japon, Thaïlande, USA), de missions (étude de monuments, fouilles archéologiques, enquêtes de terrain en Inde, dans les régions himalayennes et en Russie), voir ci-après § III.

192. Une dynamique s’est ainsi créée et les échanges internationaux de doctorants sont au cœur des projets : Seiji Kumagai (Université de Kyoto, Japon) a été choisi en tant que premier chercheur en visite à l’EPHE dans le cadre de la nouvelle école doctorale franco-japonaise. V. Tournier, de son côté, a obtenu un subside de la Japan Foundation for the Promotion of Science qui lui a permis de séjourner à Tokyo en 2008, auprès du Prof. S. Karashima qui sera du reste l’année prochaine invité au CdF (chaire du Prof. G. Fussman).

20K. Juhel a effectué un séjour d’étude à Rome (La Sapienza, Museo di arte orientale et IsIAO) en 2008. De même, S. d’Intino (post-doc) séjourne actuellement à l’IIAS de Leyde au titre de la bourse Gonda.

213. I. Ratié (EPHE et Oxford) a effectué une mission en Inde (repérage de manuscrits). H. David a passé une année entière en Inde afin d’approfondir sa compréhension des textes majeurs de l’Advaita-vedânta ou de diversifier ses compétences auprès de divers lettrés indiens.

22K. Juhel a continué, en août et sept. 2007, son stage de fouilles à Termez, Ouzbékistan (Mafouz de Bactriane, P. Leriche, dir.) : fouilles du Complexe Cultuel et aide à la mise en place d’une prospection géophysique autour du stûpa de Kara-tepe (dir. Shakir Pidaev).

23Deux autres doctorants (J. Estève et D. Soutif) ont présenté leurs travaux dans des colloques et journées d’étude, voir infra.

24L. Bansat-Boudon, membre de l’« Atelier Chicago-Paris sur les religions anciennes », collabore à un projet d’envergure, et J. Törzsök contribue à la rédaction du vol. 3 du dictionnaire tantrique Tântrikâbhidhânakosha.

III Colloques et Journées d’étude

1. Organisation

25Des colloques ou journées d’études (3) ont été (co)organisés par l’équipe : (1) « Les ‘esclaves’ dans l’épigraphie du Cambodge ancien » (12/09/07, Naples, Italie). Interventions de J. Estève, G. Gerschheimer, D. Soutif ; (2) Journées d’études d’épigraphie asiatique qui se sont tenues au CdF les 16-17 oct. 2007. Interventions de G. Gerschheimer, C. Scherrer-Schaub, D. Soutif ; (3) « Edition, Editions : l’écrit au Tibet, évolution et devenir ». Intervention de C. Scherrer-Schaub.

2. Participation

26Un post-doc, trois doctorants et un DE sont intervenus lors de colloques ou congrès internationaux qui se sont tenus en 2007-08, à Leyde, Bangkok, Atlanta, Paris.

IV. Publications

27— Bansat-Boudon, L., CR de l’ouvrage : Nâgadeva, La Défaite d’Amour. Poème narratif, trad. du sanskrit et présenté par N. Balbir et J.-P. Osier, Paris, dans Revue de l’histoire des religions 224/3 (2007), p. 379-383.

— Billard, R. et Eade, J.C. , « Dates des inscriptions du pays khmer », BEFEO 93 (2006), 33 p. [document augmenté par J.C. Eade, édité par le CIK].

— D’Intino, S., « Meaningful mantras. The introductory portion of the Rgvedabhâshya by Skandasvâmin », dans W. Slaje (dir.), Çâstrârambha: inquiries into the Preamble in Sanskrit, Wiesbaden, 2008, p. 149-170.

— Eade, J.C., « Computers vs Tables, Billard vs Golzio : Two New Date-Lists of the Inscriptions of Kamboja », ZDMG 158/1 (2008), p. 73-104.

— Ratié, I., « Otherness in the Pratyabhijñâ Philosophy », JIP 35/4, 2007, p. 313-370.

— Scherrer-Schaub, C., « Revendications et recours hiérarchique : contributions à l’histoire de Ça cu sous administration tibétaine », dans Etudes de Dunhuang et Turfan. Textes réunis par J.-P. Drège avec la collaboration d’O. Venture. Genève, 2007, p. 257-326.

— « Immortality extolled with reason : Philosophy and politics in Nâgârjuna », dans Pramânakîrtih. Papers dedicated to Ernst Steinkellner on the occasion of his 70th birthday, Part 2, B. Kellner et alii (éd.), Wien, 2007, p. 757-793.

— Törzsök, J., « Créer sans procréer : problèmes de la procréation divine dans le Skandapurâna », dans Représentations mythologiques du sentiment familial : autour de la haine et de l’amour, J. Boulogne (éd.), Lille, p. 99-108.

— Van Woerkens, M. : « Ecrire pour soi, écrire pour les autres. Trois femmes écrivains au xixe siècle », dans G. Charuty et B. Baptandier (éd.), Du corps au texte, Nanterre, 2008, 25 p.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Cours et travaux du Collège de France. Annuaire 108e année, Collège de France, Paris, décembre 2008, p. 933-937. ISBN 978-2-7226-0082-9

Référence électronique

Lyne Bansat-Boudon, « Le monde indien : textes, sociétés, représentations », L’annuaire du Collège de France [En ligne], 108 | 2008, mis en ligne le 24 juin 2010, consulté le 26 avril 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-cdf/234

Haut de page

Auteur

Lyne Bansat-Boudon

Responsable de l’équipe « Le monde indien : textes, sociétés, représentations » (EA 2723, EPHE/Collège de France), accueillie au Collège de France.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Collège de France

Haut de page