Navigation – Plan du site
108 | 2008
Annuaire du Collège de France 2007-2008
Résumé des cours et travaux 108e année
Equipes accueillies

Centre de recherche sur les civilisations chinoise, japonaise et tibétaine

UMR 8155
Alain Thote, Anne Chayet et Nicolas Fiévé
p. 938-942

Texte intégral

1Formé de trois équipes, le centre a été créé en janvier 2006 (présentation dans la Lettre du Collège de France, no 22, février 2008, p. 12-13). Il comprend maintenant cinquante-trois chercheurs (hors associés). Ses activités, en relation étroite avec les bibliothèques des Instituts d’Extrême-Orient, se partagent entre plusieurs programmes collectifs de recherches, auxquels participent aussi les membres associés de l’UMR et de nombreux collaborateurs étrangers.

Chine

2L’équipe « Civilisation chinoise » poursuit, depuis de nombreuses années, une politique d’acquisition de livres, tous mis à la disposition des lecteurs de la bibliothèque de l’Institut des Hautes Etudes Chinoises(IHEC, dirigé par Pierre-Etienne Will).

Activités principales dans le cadre des programmes collectifs

3Séminaire « La fabrique du lisible »(responsable : Jean-Pierre Drège), dépendant du programme sur « La matérialité du texte. Mise en page et mise en texte du livre manuscrit en Chine, des Royaumes combattants au début des Song (ve s. av. J.-C. - xe s. de notre ère.) ».

Ce séminaire régulier vise à l’étude de la mise en texte des manuscrits chinois selon les méthodes définies à partir de l’expérience lancée par Henri-Jean Martin sur les manuscrits, puis sur les imprimés occidentaux. Il s’agit de déceler les transformations qui s’opèrent dans la présentation même des textes chinois manuscrits au cours du temps, en relation ou non avec les changements de supports. L’objectif est précisément de chercher à montrer comment le discours écrit se détermine autant par les conditions matérielles de sa production que par sa structure interne.

4Programme de recherche sur la tombe de l’empereur Qianlong (1736-1796) (responsable : Françoise Wang-Toutain). Dans ce programme transversal sont associés sinologues et tibétologues. Il repose sur un partenariat entre l’UMR, une équipe établie à Marseille spécialisée dans l’usage de technologies nouvelles pour l’étude des monuments anciens (UMR 694) et les responsables chinois de l’Institut du patrimoine culturel de Dongling (province du Hebei), site classé en l’an 2000 au patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco. L’étude porte sur une tombe dont l’architecture, le programme iconographique et les inscriptions (plus de 30 000 signes en écriture tibétaine et indienne) témoignent d’une double appartenance culturelle, chinoise et tibétaine, en étroite association avec le bouddhisme. Elle permettra notamment une modélisation en trois dimensions de la tombe et un relevé complet des inscriptions (80 % environ des graphies sont déchiffrées) grâce à l’utilisation de techniques de pointe.

5Programme international en partenariat avec l’Institut archéologique et du patrimoine du Zhejiang (Chine) : « The Potter’s Villages of Longquan District in Zhejiang : Decoding a Traditional Local Craft Society » (responsable : Zhao Bing). Il s’agit d’un des six volets du programme interdisciplinaire 2006-2009 « Professional cultures and the transmission of specialized knowledge : Artisans and merchants in local society » (direction scientifique : Christian Lamouroux, Centre Chine, EHESS). Cette opération, qui a fait l’objet d’une convention de recherche entre l’EPHE, l’EHESS et l’Institut d’archéologie du Zhejiang en 2007, a donné lieu à plusieurs missions de terrain en Chine. D’autre part, un collègue chinois, M. Shen Yueming (Institut d’archéologie et du patrimoine du Zhejiang), a été invité en France à l’automne 2007. Lors de son séjour, un atelier a été organisé pour présenter les premiers résultats de travail, notamment sur les archives locales en rapport avec la production de la période républicaine (1911-1949).

Colloque

6Paris, Collège de France, 16-17 octobre 2007 : Journées d’études d’épigraphie asiatique.

7Ces journées ont été organisées conjointement par l’UMR 8155, l’UMR 8173 « Chine, Corée, Japon » (CNRS/EHESS/Université Paris 7), l’EA 518 « Le monde indien : textes, sociétés, représentations » (EPHE) et la JE 2342 « Archéologie du monde khmer » (EFEO). Il s’agissait de confronter les différentes approches dans le domaine épigraphique de l’Asie, de l’Inde au Japon.

8Organisateurs : Jean-Pierre Drège (EPHE), Yannick Bruneton (université Denis Diderot/Paris 7) et Gerdi Gerschheimer (EPHE).

Ouvrages collectifs et livres

9–– Michela Bussotti et Jean-Pierre Drège, éd., « Chine-Europe : Histoires de livres (viiie/xve - xxe siècles) », dossier édité dans Histoire et civilisation du livre, 2007.

–– Jacques Gernet, La vie quotidienne à la veille de l’invasion mongole (1250-1276), Paris, Editions Philippe Picquier, 2007 (3e édition), 419 p.

–– Jacques Gernet, Société et pensée chinoises aux xvie et xviie siècles, Paris, Fayard, 2007, 201 p.

— Rémi Mathieu, Laozi, le Daode jing, « Livre de la Voie et de la Vertu », selon les dernières découvertes archéologiques, traduction et commentaires, Paris, Albin Michel, 2007.

— Christine Mollier, Buddhism and Taoism Face to Face : Scripture, Ritual, and Iconographic Exchange in Medieval China, Honolulu, University of Hawaii Press, 2008, 280 p. [prix Stanislas Julien 2008 de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres].

— Michèle Pirazzoli-t’Serstevens, Anne Kerlan-Stephens, éd., Collections et collectionneurs en Chine du xve au xixe siècle, Paris/Lausanne, EPHE/Droz, 2008, 230 p. [Actes du colloque Autour des collections d’art en Chine au xviiie siècle, INHA, 23 et 24 juin 2006].

— Michèle Pirazzoli-t’Serstevens, Giuseppe Castiglione 1688-1766 - Peintre et architecte à la cour de Chine, Paris, Thalia, 2007, 258 p.

Japon

10Au cours de l’année, un professeur japonais a été accueilli pour une durée d’un an : Monsieur Umeyama Hideyuki, titulaire de la chaire de la littérature japonaise de l’Université Momoyama Gakuin (Kyoto).

Activités dans le cadre des programmes collectifs

11L’équipe « Civilisation japonaise » a poursuivi ses activités dans le cadre d’une dizaine de programmes collectifs, parmi lesquels on soulignera plus particulièrement : « Histoire des savoirs et des représentations du Japon pré-moderne, xviie-xixe siècles » (responsable Annick Horiuchi). Le groupe de recherches sur l’Histoire des savoirs a travaillé en collaboration avec le Centre de recherches sur le Japon de l’EHESS pour animer le séminaire « Culture et société de l’époque pré-moderne ». L’objectif de ce séminaire a été d’éclairer les grandes orientations de la production lettrée au cours des deux siècles et demi du pouvoir Tokugawa et les évolutions intervenues à partir du xviiie siècle, avec le rôle moteur joué par les savoirs dits « hollandais ». Les chercheurs de l’équipe se sont interrogés sur les pratiques lettrées (modes et vecteurs de communication, structuration en réseaux, organisation de rassemblements, constitution de salons), sur les rapports que les lettrés entretiennent avec le pouvoir, sur l’émergence d’une identité lettrée. L’équipe a co-organisé avec l’Université de Leiden une journée d’étude, et une publication est à paraître aux Indes Savantes (Savoirs et pratiques des lettrés au Japon et en Chine, sous la direction d’Annick Horiuchi, Collection Etudes Japonaises, Paris, Les Indes savantes, 2008).

12Par l’intermédiaire de deux de ses membres, l’UMR a participé à deux programmes de recherche CHORUS, programmes de coopération scientifique franco-japonaise, financés par le Ministère des Affaires Etrangères et par la Japan Society for the Promotion of Science (JSPS) :

  • « Modernités multiples : l’individu et la communauté en France et au Japon », coordonné par Michel Wieviorka (EHESS), Miura Nobutaka (université Chûô) et Yatabe Kazuhiko (UMR 8155).

  • « La question de la santé au travail et les politiques publiques en France et au Japon : genèse et métamorphoses », coordonné par Annie Thebaud-Mony (Dr. Inserm), Isao Hirota (Pr., Université de Niigata), Paul Jobin (UMR 8155) et Bernard Thomann (MC, Inalco). Ce projet reçoit une aide complémentaire de l’ANR (2006-2008), en synergie avec le projet « Sociologie de la production de connaissance sur les atteintes liées au travail ; étude comparée : France, Brésil, Japon, Québec », également sous la responsabilité d’Annie Thébaud-Mony pour l’ensemble des quatre équipes de chacun des pays, et dirigé par Paul Jobin (UMR 8155) pour la partie sur le Japon.

Colloques internationaux

13— « Linguistique du Kango » (responsables Hiroko Ôshima et Akiko Nakajima), colloque international organisé les 14 et 15 mars 2008 à l’Université Paris Diderot. Les kango, que l’on s’accorde à définir comme les constructions à base de morphèmes d’origine chinoise écrits en kanji dans l’usage courant, occupent une place importante en japonais, et posent des problèmes d’analyse spécifiques. Le projet avait pour objectif de faire un bilan de l’ensemble des connaissances relatives aux kango et d’ouvrir de nouvelles pistes de recherches dans tous les domaines concernés : phonologie, morphologie, syntaxe, sémantique, psycholinguistique, pragmatique, acquisition (langue première ou seconde), etc., tant dans leurs aspects diachroniques que synchroniques.

— « Matters untranslatable – Ce qui ne peut être traduit » (responsable Josef Kyburz), colloque international organisé conjointement avec l’université Hôsei (Japon), au Centre Européen d’Etudes Japonaises d’Alsace (CEEJA), Kientzheim, 21-24 novembre 2007.

Journées d’étude

14— « La vie culturelle à l’époque d’Edo », journée organisée par Annick Horiuchi, en collaboration avec le département d’études japonaises de l’Université de Leiden (30 novembre 2007, Université de Paris Diderot).

— « Les 150 ans des relations diplomatiques France-Japon », sous la responsabilité de Jean-Noël Robert (23 mai 2008, Académie des Inscriptions et belles Lettres).

— « Autour du Dit des Heike : narration épique et théâtralité » sous la responsabilité de Claire Brisset, Arnaud Brotons et Daniel Struve (6 et 7 juin 2008, Université de Paris Diderot).

Ouvrages collectifs et livres

— Jean-Jacques Tschudin, traduction du japonais : Scènes d’été, de Nagai Kafû, Paris, Edition du Rocher, 2007.

— Jean-Jacques Tschudin et Claude Hamon (sous la direction de), La société japonaise devant la montée du militarisme. Culture populaire et contrôle social dans les années 1930, Arles, Editions Philippe Picquier, 2007, 238 pages.

Tibet

Activités de l’équipe « Civilisation tibétaine » dans le cadre des programmes collectifs

15— « Rituels et représentations dans le monde tibétain » (responsable : Katia Buffetrille).

Colloque : « La transformation des rituels dans l’aire tibétaine à l’époque contemporaine » (organisateur : K. Buffetrille), les 8 et 9 novembre 2007 au Collège de France. Les actes seront publiés dans la collection de la Bibliothèque des Hautes-Etudes, Section des Sciences religieuses, en 2009. Une présentation en a été donnée dans Lettre du Collège de France (n° 22, février 2008, p. 27-28).

D’autre part, le séminaire a poursuivi ses travaux sur l’émergence de la modernité au Tibet et dans les pays de l’aire tibétaine, avec une réunion trimestrielle d’une journée, comportant, outre les exposés des participants, une conférence invitée.

16— « Histoire et interprétation des textes et des doctrines » (responsables : Jean-Luc Achard, Anne Chayet).

Dans le cadre de ce programme, un numéro de la Revue d’Etudes Tibétaines, dirigée par Jean-Luc Achard et ouverte aux membres statutaires de l’unité aussi bien qu’à des collaborateurs réguliers ou occasionnels, a été publié : Revue d’Etudes tibétaines, n° 13, février 2008 : 1. Guillaume Jacques (Paris V, CRLAO) : « Deux noms tangoutes dans une légende tibétaine », p. 4-10 ; 2. Etienne Bock (INALCO): « Coiffe de pandit », p. 11-43; 3. Richard Whitecross (Edimburgh): « Transgressing the Law: Karma, Theft and its Punishment », p. 45-74; 4. Jean-Luc Achard : « L’irruption de la nescience — la notion d’errance samsarique dans le rDzogs chen », p. 75-107.

Deux numéros d’hommage sont en préparation et seront publiés au cours de l’été 2008.

Colloque : « Edition, éditions : l’écrit au Tibet, évolution et devenir », 29-31 mai 2008, Ecole normale supérieure. Organisation : A. Chayet, C. Scherrer-Schaub, F. Robin, F. Jagou, J.-L. Achard, H. Stoddard. Le thème de ce colloque, qui s’inscrit dans un programme nouveau de l’équipe, et donnera lieu à plusieurs réalisations collectives sur les nombreux sujets abordés, doit être poursuivi et développé en collaboration avec certains de nos collègues étrangers présents, qui en ont exprimé le souhait.

17— « Bhoutan : une marche du monde tibétain » (responsable : Françoise Pommaret).

En dépit du détachement (MAE) de Françoise Pommaret au Bhoutan (Ministère de l’Education), le programme a poursuivi ses travaux sur l’histoire, la société et les traditions du Bhoutan. J. Ardussi et F. Pommaret ont publié un volume collectif (actes d’un colloque) : Bhutan. Traditions and Changes. Proceedings of the Tenth Seminar of the International Association for Tibetan Studies, Oxford, 2003, Brill, Leiden-Boston, 2007.

Ouvrages collectifs et livres

18— Achard, Jean-Luc, 2007. La Pratique des Six Points Essentiels de l’Esprit de Parfaite Pureté, Editions Khyung-lung, 2007, 182 p.

19— Matthew Kapstein et Brandon Dotson, éds., Contributions to the Cultural History of Early Tibet. Leiden, Brill, 2007.

20— Françoise Robin, L’artiste tibétain, de Thöndrubgyäl, Présentation et traduction, Paris, Bleu de Chine, 2007.

21— Brigitte Steinmann (dir.), « Petits objets, grands enjeux, ou le terrain comme attente de l’ethnologue », Socio-Anthropologie, Revue interdisciplinaire de sciences sociales, n° 20 (2007).

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Cours et travaux du Collège de France. Annuaire 108e année, Collège de France, Paris, décembre 2008, p. 938-942. ISBN 978-2-7226-0082-9

Référence électronique

Alain Thote, Anne Chayet et Nicolas Fiévé, « Centre de recherche sur les civilisations chinoise, japonaise et tibétaine », L’annuaire du Collège de France [En ligne], 108 | 2008, mis en ligne le 24 juin 2010, consulté le 23 mai 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-cdf/239

Haut de page

Auteurs

Alain Thote

Responsable de l’équipe « Centre de recherche sur les civilisations chinoise, japonaise et tibétaine » (UMR 8155), accueillie au Collège de France.

Anne Chayet

Nicolas Fiévé

Haut de page

Droits d’auteur

Collège de France

Haut de page